Une attractivité toute relative !

Lors de la CDSP du 16 janvier dernier sur l’attractivité du Réseau, plusieurs points ont été abordés notamment l’inclusion numérique, les Facteurs Guichetiers, les différents formats de bureaux…

Sur les 17000 points de contacts, maintenant moins de la moitié sont des bureaux de Poste au sens strict du terme (8263).

Seulement, lorsque FO pose la question des fermetures de bureaux, la Direction n’est pas aussi enjouée. Elle nous explique que ces bureaux ont été soit fermés, soit transformés (Agences Postales Communales, Relais Poste Urbain…), soit remplacés par des Maisons de Service au Public (MSAP). La Poste justifie ces évolutions par le faible nombre d’opérations comptables dans la journée ou par la modification du comportement des clients !

FO considère qu’il est bien trop simple de se cacher derrière de tels motifs au détriment d’un vrai dialogue social. La Poste suit son cap économique envers et contre tout, sans se soucier des conséquences pour les clients et les postiers. Alors lorsque FO apprend qu’un nouveau contrat de présence postal est en train d’être étudié pour la période 2020-2023, FO sera plus que vigilante à l’offre de garantie de maintien du service public, espérant rendre son sens au terme attractivité…

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page