dimanche 25 février 2018

Déclin du courrier, hausse du timbre…une réponse européenne ?

Depuis le début de cette année, le prix du timbre pour une lettre prioritaire est passé de 85 à 95 cents. L’argument avancé par la Poste est le déclin continu du courrier dans toute l’Europe. Mais qu’en est-il vraiment ?

Depuis dix ans, au Danemark (3,60 euros) et en Italie (2,80 euros), le prix du timbre a pratiquement été multiplié par cinq. En France, la hausse a été de 80% depuis 2008, un rythme équivalent à celui observé au Royaume-Uni et aux Pays-Bas. A l’inverse en revanche, en Angleterre, Belgique et aux Pays-Bas, le timbre a une valeur faciale plus faible.

Ces différences de tarifs reflètent la situation particulière de chaque groupe postal. Pourtant, la plupart des groupes, publics ou privés, dégagent des bénéfices. Deutsche Post domine avec 58 milliards d’euros et pèse ainsi deux fois plus que la poste italienne, avec 30 milliards d’euros. La Poste n’arrive qu’en 3ème position européenne avec un chiffre d’affaires de 23 milliards d’euros, deux fois plus que le Royal Mail et trois fois plus que la Poste suisse.

Depuis au moins deux décennies, certains groupes ont développé des activités annexes n’ayant plus qu’un lointain rapport avec les services postaux. Par exemple, la Poste Italiane réalise les deux tiers de son chiffre d’affaires en vendant des services bancaires, financiers et des produits d’assurance. La Poste française est également diversifiée puisque Géopost, filiale de colis express, participe pour un quart à son chiffre d’affaires global. Un autre quart est produit par l’activité bancaire de la Banque Postale. Le courrier et les colis postaux représentent encore près de la moitié de l’activité du groupe. La Deutsche Post distribue le plus gros volume de courrier d’Europe en offrant à la population 27.000 points de contacts, tous externalisés. 300.000 employés de la Deustche Post travaillent pour DHL, filiale de colis-express, logistique transport et fret, rachetée aux Américains en 2002. Le groupe Deutsche Post DHL est d’ailleurs le premier groupe mondial de logistique.

D’autres groupes postaux accentuent leur diversification. En France, après la téléphonie mobile ou le web-mail, La Poste se lance dans les services à la personne. La poste suisse fait des transports en commun et du commerce. La Bposte en Belgique vend des livres et délivre même des cartes grises. Malgré toutes ces diversifications, la concurrence est rude, notamment dans le domaine du colis express, avec le géant Amazon.

FO Com reste aux côtés des postiers afin de défendre un service public de qualité et aux services de tous.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page