Distribution

BSCC – En mai, La Poste fait ce qu’il lui plaît

Cette année, le mois de mai a la particularité d’être parsemé de plusieurs jours fériés en semaine. Prétextant vouloir donner la possibilité à certains agents d’avoir un pont pour cette période, La Poste propose aux agents de poser soit des congés, soit des RC.

Ce qui, de prime abord, pourrait sembler une bonne initiative ne le sera pas pour tous. Car afin de permettre à certains d’obtenir un repos et pour pallier leurs absences, La Poste décide de mettre en place l’organisation type secteur (comme le samedi) ! Cette décision aura pour effet de faire emporter aux agents présents deux tournées au lieu d’une seule et ce pour une période de deux jours au moins.

[Lire le tract]

L’inFO du courrier n°11

Sommaire:

  • Qu’est-ce qu’une réorganisation ?
  • Révision de tournée et de position de travail,
  • À chaque tournée, le bon MOLOC,
  • La méthode de conduite du changement,
  • Les truculentes aventures de Gégé le postier
[Lire l’InFO du Courrier n°11]

Timbre rouge – timbre vert : l’écart de tarif se réduit mais pas le délai d’acheminement

Lorsque le timbre rouge a disparu en janvier 2023, son tarif était de 1.43€. Il fut remplacé par la e-lettre rouge, dématérialisée pour un même délai d’acheminement au prix de 1.49€. Le timbre vert, celui qui permet une distribution à J+3, était au tarif de 1.16€.  Pour un poids identique (max 20g), la différence entre ces deux timbres était, fin 2022, de 27 centimes. Le prix de deux jours d’acheminement supplémentaires sans doute.

La Poste annonce que d’ici 2024, le timbre vert, c’est-à-dire celui qui reste encore à disposition du public, subira une augmentation de 11.20% pour atteindre 1.29€, c’est-à-dire à 14 centimes de « feu » timbre rouge. CQFD.

Bien sûr, toutes les autres options d’affranchissement de La Poste augmenteront comme par exemple, la lettre recommandée dont le coût fera un bond de 53 centimes et tous ces ajustements tarifaires se mettent en place pour « permettre à La Poste de s’assurer la pérennité du service universel postal ». Chacun appréciera !

Le timbre deviendra bientôt un produit de luxe et d’investissement : achetez des timbres sans valeur faciale, ils prennent 8% à 10% tous les deux ans, c’est plus que le livret A.

BSCC – Père-Noël et peak period

NOËL ! Quelle période magnifique ! Les congés, les repas en famille, le Père-Noël, les cadeaux… Mais au boulot, elle a sa face obscure : fatigue, intempéries, montée en charge des colis, accidents, manque de place, réorganisations… 

La PEAK PERIOD 2023 est plus particulière que jamais! Le 23 décembre est un samedi, le 24 décembre un dimanche et pour terminer en beauté le 25 décembre un lundi! Le rêve pour le postier en repos le samedi.

Pour en savoir plus, [Lire le tract]