Actualités

Actus

FO Com porte la voix des RCPros

RCProsLes RCPROS (Conseillers bancaires pour les professionnels) rattachés à la DEDT (Direction Entreprises et Développement du Territoire), ne sont pas épargnés par la dégradation de leurs conditions de travail et l’augmentation constante de leurs objectifs. Mais est-il vraiment judicieux que La Poste les maintienne dans la mesure où tous les commerces non essentiels sont fermés ?

Dès février, FO Com a soulevé ce problème à la direction et a été entendu puisque les objectifs vont être diminués.

FO Com réclamait l’ouverture de négociations d’un accord social spécifique aux personnels de la Banque des PROS. Nous avons été entendus et la Direction nous a présenté un calendrier prévisionnel.

FO Com se félicite d’avoir pu obtenir l’ouverture de ce chantier que nous attendions depuis des mois et compte bien porter les revendications remontées par les nombreux RCPROS.

Nous serons très exigeants pour obtenir un accord permettant aux agents de la Banque des PROS de travailler dans de meilleures conditions mais aussi de bénéficier d’ouvertures de parcours professionnels.

Le 18 mai, luttons comme il nous plaît !

18 maiDe nombreuses actions locales sont prévues dans une grande partie du territoire ce 18 mai 2021 !

Les syndicats dénoncent, notamment, la dégradation des conditions de travail, l’absence de reconnaissance des agents qui ont répondu présent tout au long de la crise sanitaire, les réorganisations et fusions qui s’accélèrent malgré une période difficile et qui sont systématiquement accompagnées de productivité.  FO Com dénonce depuis des années ces réorganisations incessantes qui engendrent chez les agents angoisse et perte de repères.

Pour FO Com, l’emploi doit être la priorité de La Poste. C’est un investissement pour garantir de bonnes conditions de travail, réduire l’absentéisme et les incivilités, permettre un réel équilibre vie professionnelle – vie personnelle. Mais pas n’importe quel emploi ! Un emploi pérenne et à temps complet.

L’avenir de La Poste ne peut s’écrire sans le respect de tous ses agents, employés comme cadres.

FO Com soutient toutes ses actions locales qui viennent renforcer les actions menées nationalement. La Poste qui se veut entreprise socialement responsable doit entendre nos revendications et doit réagir face au mécontentement des postiers !

Pour voir les tract locaux: http://www.focom-laposte.fr/actualites/fo-dans-action/

Le SPAD * dans les CF et CFN : plus la galère que la croisière s’amuse !

spadIls partirent 500 et par un prompt renfort, ils se virent 3 000 en arrivant au port ? Non, pas 3 000, mon capitaine, mais 5 000. C’est en effet 5 000 spadeurs que compte dans ses rangs le navire amiral Direction des Opérations. Pour beaucoup, le bateau ressemble davantage à une galère qu’à un paquebot de croisière, occupés qu’ils sont à ramer pour ne pas couler sous une charge difficile à traiter avec les moyens du bord. 

C’est que les brèches sont nombreuses dans la coque ! Et le matériel de bord est souvent défaillant : les ordinateurs grands ou double écran et les téléphones sont restés à quai, et il y a souvent de la friture sur la ligne. Les liaisons avec le poste de pilotage à terre sont aléatoires et dépendent souvent de la bonne volonté des uns et des autres. 

Mais interdit de se plaindre : il y a Teams ! Outil quasi-miracle, à la fois balise Argos et outil de liaison. Mais qui, malgré ses qualités, ne peut pas tout faire. Le provisoire et l’empirisme sont donc devenus un état de fait quasi-permanent pour les passagers télétravailleurs des Centres financiers. Passagers pour la plupart clandestins, car l’accès au “vrai” télétravail tel que défini dans l’accord de 2018 leur reste interdit. 

Pour FO, cette soi-disant solution devient un vrai problème : à l’absence de moyens techniques viennent maintenant s’ajouter des risques psycho-sociaux grandissants et des difficultés croissantes à gérer cette situation chez les managers. La répartition compliquée des tâches entre spadeurs et non-spadeurs est par ailleurs porteuse de tensions à la longue au sein des équipes.

Nous demandons à La Poste de définir rapidement un cadre transparent pour l’exercice du télétravail dans l’entreprise, et notamment à la Direction des Opérations. Car les postiers des Centres financiers ont droit au même niveau de protection, d’accompagnement et d’équité, quels que soient leur classification, leur fonction et leur Centre de rattachement. 

Espérons que cet appel à l’action soit rapidement entendu, et ne se transforme pas bientôt en SOS !

* Solution Ponctuelle de Prise en charge A Distance, ou télétravail de crise ou d’urgence, mis en place en avril 2020. Il est depuis devenu Solution Permanente de Prise en Charge Dégradée, faute de moyens.

CDD de plus de 3 mois, apprentis et contrats de professionnalisation bénéficient aussi de l’offre sociale !

CDD de plus de 3 moisDepuis 2013 et grâce à l’action de Force Ouvrière, les postiers en contrat court ( CDD de plus de 3 mois, apprentis et les contrats de professionnalisation) peuvent accéder aux prestations d’action sociale.

Au quotidien, ces postiers bénéficient de l’accès à la restauration collective et au titre-restaurant sous réserve de leur éligibilité.

 Pour se loger, ils ont la possibilité d’avoir des conseils en matière de logement, sont éligibles à l’hébergement temporaires et aux aides à la mobilité, et peuvent être aidés pour accéder à la location d’un logement (aide pour payer la caution : garantie VISALE ou Avance Loca-Pass).

Afin de leur faciliter, à eux aussi, la conciliation de la vie privée/vie professionnelle, ce personnel bénéficie pour leurs enfants à charge de l’Aide à la Parentalité (qui permet d’obtenir des CESU préfinancés par l’employeur en fonction du quotient familial ou d’une prise en charge partielle des factures de garde d’enfants) et de l’Aide à la Périscolarité, prestation couvrant une partie de leurs dépenses liées à la périscolarité pour leurs enfants. Ces enfants de postiers peuvent être aidés pour leurs devoirs par Prof Express, aide gratuite en ligne, particulièrement prisée durant les périodes de confinement.

Durant les vacances, différentes allocations permettent la prise en charge d’une partie des coûts occasionnés par différents séjours (colonies de vacances, classe découverte, séjours en gîtes…). Il est aussi possible d’ouvrir une épargne chèque-vacances d’un mois de maximum 400 € avec un abondement de La Poste, 2 fois par an et d’obtenir une billetterie à prix subventionnés (Coup de Cœur Billetterie et Coup de Cœur Cinéma).

CDD de plus de 3 mois

Pour FO, il est crucial que les offres et prestations soient accessibles à toutes et tous, en tout point du territoire. Encore trop de collègues en contrat court ne connaissent pas leurs droits ! Alors, faites passer l’info !

Toute l’information est à retrouver sur portail malin : https://www.portail-malin.com/ ou au numéro vert : 0 800 000 505