Actus

Centres Financiers – DREC/DP : FO Com agit pour les cadres

Des revendications légitimes

Lors des négociations de l’accord « Réussir Ensemble », FO  Com a défendu et obtenu l’intégration d’un volet de garanties pour les managers. Outre les aspects revendicatifs autour du recrutement, de la prise de poste, de la vie au travail et de l’évolution des managers, la question de la reconnaissance par l’augmentation du salaire et de la rémunération variable a été une des conditions pour notre signature.

Que dit l’article 2 ? «  la DREC/DP souhaite valoriser les métiers, les parcours dédiés et les accompagnements à la mise en œuvre du modèle managérial en engageant une réflexion autour de la rémunération variable des managers de proximité qui fera l’objet de travaux ultérieurs ».

Sur la base de cet engagement nous avons exigé, dès la signature de l’accord en 2022,  la mise en œuvre de ce chantier en priorisant les managers de proximité sans oublier les cadres de la  partie « support » et les cadres supérieurs. Nous avons constaté, au fil des années, de forts écarts salariaux avec le niveau de fonction exigé, Il fallait obtenir du métier et de la Banque Postale, une enveloppe financière complémentaire pour rectifier ces écarts de rémunération inconcevables qui génèrent  des difficultés de recrutement sur ces postes pourtant essentiels !

De plus, fin 2023, nous avions revendiqué que les collègues ayant pallié aux vacances de postes, aux intérims et avec des charges de travail supplémentaires durant les 18 mois de mise en œuvre des DEX, bénéficient également d’une reconnaissance financière. Depuis l’ouverture du chantier début 2023 nous étions en attente enfin des conclusions. FO Com est de nouveau intervenue car il était hors de question que cette garantie n’aboutisse pas  dans le processus de campagne salariale de ce printemps !

Enfin entendus ! En cette campagne de rémunération de début mai, la DREC et la DP va respecter ses engagements car les mesures suivantes vont s’appliquer et ce, malgré le contexte financier difficile que tous connaissent :

  • 41 collaborateurs ayant un salaire de base annuel (SBA) fortement décalé bénéficieront d’une revalorisation significative. Sont concernés 23 MP, 8 RS et 10 fonctions supports pour un budget total de 110 000€.
  • 26 managers bénéficieront d’une majoration de leur part variable au titre d’un intérim sur un autre poste. Pour rappel, en 2023, ces intérims ont permis de garantir la continuité d’activités dans un contexte de forte transformation. 60 000 euros ont été consacrés à ce dispositif exceptionnel
  • Enfin, 60 managers dont la moitié en classe 3 bénéficieront d’une majoration de leur part variable au titre d’une surperformance exceptionnelle en 2023. L’objectif est de récompenser une performance remarquable sur leur poste ou une contribution exceptionnelle dans un contexte difficile. Cette opération a nécessité un budget de 93 000€.

C’est donc une « revalorisation » sans précédent qui va accompagner cette campagne salariale pour un montant supplémentaire de 263 000 euros.

Outre la rémunération, d’autres revendications n’ont toujours pas abouties. FO Com défend vos revendications qui sont clairement légitimes (pression sur la charge de travail, accroissement du stress, des réorganisations et des transformations qui s’enchaînent sans oublier certains choix stratégiques de la Banque Postale…)

Nous ne lâchons pas ! Votre expertise et vos compétences contribuent au développement de l’entreprise mais votre engagement professionnel n’est pas reconnu à sa juste valeur par celle-ci, qui est focalisée sur une course folle à la compétition et à la rentabilité financière.

N’hésitez pas à vous rapprocher de vos contacts locaux ou d’écrire à noelle.pelegris@fo-communication.fr ou sur notre site.

*DREC/DP : Direction de la Relation et Expertise Clients/Direction des Paiements

BGPN : calendrier des RAP III-1 pour les chargés de clientèle

RAPPar une brève du 9 avril , FO Com vous informait que notre pugnacité allait payer. Les RAP (Reconnaissance des Acquis Professionnels) gelées depuis mi 2023 devaient être à nouveau proposées avant la fin du quadrimestre.

C’est chose faite ! Le nouveau calendrier des RAP est publié depuis le 29 avril 2024 sur Net RH. La date limite d’inscription pour celles relatives aux CC Appui bancaire et aux CC Multi Activités est fixée au 5 juin 2024.

Rapprochez-vous au plus vite de vos managers ou de vos services RH afin de savoir si votre NOD ouvrira une RAP et inscrivez-vous !

Pour plus d’informations, adressez-vous à  vos correspondants FO Com

Fin du « malus FTU » pour les directeurs de secteur

C’était une demande de la majorité des organisations syndicales : le « malus FTU » sur la feuille de route des Directeurs de Secteur concernant un éventuel dépassement de l’objectif fixé sur les moyens de fonctionnement en personnel est enfin supprimé ! Qu’est-ce que la Force de Travail Utile : il s’agit des moyens déterminés par La Poste pour assurer la charge de travail d’un bureau de poste.

Ceci, nous ne l’acceptons pas !

    • Parce que ces moyens humains sont inférieurs à ceux fixés dans les cadres d’organisation des secteurs existants.
    • Parce que cela représentait aussi un réel motif de pression sur les Directeurs de Secteur et donc sur l’ensemble des Codir, ayant, de fait, ces objectifs à tenir pour éviter le « malus FTU ».

Et pour couronner le tout, les objectifs furent revus en cours d’année sur les secteurs avec effet rétroactif !

Avec une pointe d’ironie, FO Com dira que La Poste a donc fait preuve de « sagesse » en supprimant cet item de la feuille de route des DS, tout en modérant son impact sur les Directeurs de Territoire.

Comme beaucoup de choses cette année, la dénomination change, moins agressive : « modérateur FTU » et se mesure à hauteur de 2.5% pour les Directeurs de Territoires.

Au-delà des appellations, il n’en demeure pas moins une réelle problématique : Les objectifs en force de travail sont toujours inférieurs à ceux définis dans les cadres d’organisation !

FO Com exige donc que les moyens humains prévus dans les cadres d’organisation soient disponibles physiquement sur les Secteurs, afin que ces derniers aient un fonctionnement normal, avec les horaires prévus et définis lors des « réorganisations » et en accord avec les agents.

1er mai 2024 : Pour la paix, contre l’austérité

Parler du premier mai c’est d’abord rappeler que ce n’est pas la « fête du travail » mais la journée internationale des droits des travailleurs.

Le premier mai 1886, les ouvriers de Chicago organisent un mouvement revendicatif pour obtenir la journée de travail de 8 heures. Les affrontements, la répression sauvage et les procès iniques qui s’en suivront amèneront, en 1889, l’internationale socialiste à faire de cette journée « une journée de luttes à travers le monde ». Les diverses tentatives de récupération, d’abord par la révolution bolchevique, puis par les nazis et, enfin par le régime de Vichy qui tenta de le transformer en « fête du travail et de la concorde sociale », n’ont pas réussi à enlever l’origine ouvrière du premier mai qui demeure un symbole de l’engagement syndical : celui de la solidarité ouvrière, du refus de l’exploitation, de l’action collective et de l’internationalisme. C’est aussi un engagement pour la paix.

Alors qu’aujourd’hui, la guerre et la haine redoublent partout dans le monde, rappelons l’engagement de Force Ouvrière pour la paix et la liberté, contre le racisme, l’antisémitisme et toutes les discriminations. Aujourd‘hui, face à la situation internationale, Force Ouvrière apporte son soutien à toutes les victimes des guerres et exige l’arrêt des combats et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

En France, Force Ouvrière continue, avec détermination et en employant tous les moyens possibles, à combattre les politiques d’austérité. En ce 1er mai 2024, FO Com rappelle que l’austérité est triplement suicidaire : économiquement, socialement et démocratiquement. Car l’austérité mène à la misère et à la guerre. FO Com réaffirme ses revendications en matière d’emploi, de rémunérations, de conditions de travail, défend, plus que jamais, notre protection sociale basée sur la solidarité, revendique le maintien et le renforcement des services publics !

En ce 1er mai 2024, rappelons haut et fort le préambule de la constitution de l’Organisation Internationale du Travail : une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la justice sociale.

En cette date hautement symbolique, en mémoire des victimes de toutes les tyrannies, pour que leur sacrifice ne soit pas vain, Force Ouvrière rappelle son principe fondateur : ne jamais céder à la fatalité, ne jamais se résigner.

Force Ouvrière : un syndicalisme libre et indépendant, un syndicalisme vent debout pour le progrès social, la justice sociale, la paix et la liberté ! Plus que jamais : pain, paix, liberté.