édito

Vers un changement de « culture managériale » …

Les élections au CA de décembre dernier qui a vu FO Com progresser nous conforte dans notre action syndicale. Votre confiance envers le syndicat réformiste mais exigeant que FO Com représente, nous encourage encore plus à porter haut et fort vos revendications. D’autant plus que vous êtes également de plus en plus nombreux à vous abonner à notre newsletter et à nous solliciter via notre site. Ces encouragements nous obligent à encore plus de rigueur et de détermination dans nos actions.

Parallèlement « l’ambitieux » plan stratégique 2021-2030, l’accord « pacte social » en cours de négociation, place le cadre et le manager au cœur de la stratégie de La Poste. Cet accord prévoit une foultitude de missions pour les managers – encadrer les mobilités, assurer les tutorats, définir les parcours professionnels – sans pour autant en prévoir les modalités et les moyens. Si, dans un monde économique bousculé par la crise sanitaire et les évolutions technologiques, les remises en question, les changements de métiers, la mobilité sont d’actualité, cela ne peut se faire sans moyens. Pourtant, on nous annonce bien un « changement de culture managériale », comme quoi le chantier est vaste ! Donner à l’encadrement les moyens nécessaires à la hauteur de leurs actions et missions, tel a toujours été la base des revendications de FO Com qui continue à exiger de La Poste l’ouverture de négociations exclusivement dédiées aux cadres.

Mais au-delà de tout ça, le pacte social et plus globalement la « nécessaire transformation » de La Poste doivent aussi être l’occasion de redonner du sens aux missions de cadres et de rétablir un nouveau contrat de confiance au sein de l’entreprise. Moteur dans la stratégie de La Poste, les cadres doivent être reconnus avec un statut reposant sur des éléments objectifs : qualification, responsabilité,  autonomie …

La Poste ne pourra pas avoir une stratégie ambitieuse sans restaurer le rôle et la place des cadres dans le Groupe. 

Actualités

EAP (Équipes Autonomes et Performantes) et encadrants de proximité : attention danger !

alerte_eap

Cette nouvelle organisation de travail voulue par la Branche Services Courrier Colis représente un vrai risque pour le management de proximité. Celle-ci tend à donner plus d’autonomie aux agents en charge de la distribution avec des tâches telles que, par exemple : la gestion du parc auto, les indicateurs et le suivi de la prime d’équipe, les réclamations, le contrôle des objets signalés... Il est évident que La Poste ayant décidé de sanctuariser la partie de distribution attribuée aux ROP avec la création d’une tournée à hauteur de 50 % de sa position de travail, ceux-ci se trouveront moins impactés par cette nouvelle organisation de travail. En revanche, les Responsables d’Équipe (RE), habituellement en charge de certaines des missions qui, dans un futur proche, seront confiées aux facteurs, risquent quant à eux de se retrouver en difficulté. En effet, pour le moment La Poste reste complètement muette concernant leur avenir.

Lire la suite »

Tentation du flex office : une solution d’avenir affichée au détriment de l’humain

tentation_flex_office

Le flex office est une des nombreuses façons d’aménager l’espace, où les postes de travail ne sont pas attitrés et souvent moins nombreux que les salariés. Présentés comme un gage de modernité, ils se sont également répandus dans de nombreuses entités, n’épargnant ainsi aucun métier. Si techniquement rien ne le relie à l’openspace – on pourrait imaginer des flex offices avec bureaux fermés par exemple – en pratique, flex office et openspace sont systématiquement combinés : il s’agit alors d’openspaces où les postes ne sont pas attribués. En format « îlots » le flex office identifie des espaces collectifs par équipe, groupe projet, etc. où chaque membre peut s’installer où il le souhaite dans l’espace de l’îlot.

Lire la suite »

Bruit en open-space, une vraie problématique

bruit

Alors que La Poste multiplie la création des espaces de travail ouvert, en déclinant les regroupements de services dans des Villages La Poste, l’INRS s’intéresse de près à la question. Dans ces espaces de travail souvent imaginés pour faciliter la communication et la collaboration, le bruit est la première nuisance citée par les personnes travaillant en open-space. Le défaut d’aménagement acoustique, souvent négligé à la conception, conduit à une gêne au quotidien, de la fatigue pour les agents et une perte de performance pour l’entreprise. Même s’il n’en est pas une composante principale, cette gêne auditive, souvent imperceptible, peut être à l’origine des risques psychosociaux : perte de concentration, irritabilité, impression d’être surveillé en permanence, stress… Ce risque, en apparence anodin, doit être évalué et faire l’objet d’une approche pluridisciplinaire avec ergonomes et acousticiens, qui viendront apporter une expertise pointue au travail du CHSCT. Face au bruit, ne restez pas silencieux, faites vous entendre! Les représentants FO Com vous aideront dans cette approche.

Lire la suite »

Intelligence Artificielle et nouvelles applications à La Poste

intelligence_artificielle

Les questions relatives aux conditions de travail sont au cœur des projets de réorganisation. Elles engagent la responsabilité de l’employeur et intéressent naturellement les personnels impactés, les organisations syndicales mais aussi tous les managers qui voient dans le bien-être de leurs équipes les clés d’une réussite collective. En théorie, pour chaque réorganisation, La Poste s’est dotée d’une méthode de conduite du changement qui fait du dialogue social un incontournable. Ainsi, les CHSCT, les Comités Techniques doivent examiner tous les projets de réorganisation pour vérifier leur conformité aux règles mais aussi pour s’assurer des conditions de travail des personnels. Si le principe est simple, sa mise en œuvre pose aujourd’hui question. En effet, nous observons régulièrement dans chaque filière l’émergence de nouvelles applications informatiques toujours plus nombreuses.

Lire la suite »

« Espaces Dynamiques de Travail (EDT) » ou comment instaurer la flexibilité encore davantage

flex_office

Sous couvert de modernité, il s’agit pour La Poste de mettre en place une nouvelle gestion des espaces de travail, communément appelée « Flex Office ». Ce nouveau procédé est une des nombreuses façons d’aménager l’espace, où les postes de travail ne sont pas attitrés et souvent moins nombreux que les salariés. L’optimisation des coûts immobiliers reste au centre de ce projet Village La Poste (VLP) qui sera «expérimenté» au siège dans un premier temps. La méthode utilisée de l’expérimentation laisse craindre une volonté de généralisation d’une formule dont l’expérience démontre qu’elle est souvent à l’origine d’une véritable dégradation des conditions de travail des personnels. En effet, ce mode de fonctionnement nécessite d’être très organisé, avec de nouvelles contraintes pour avoir un bureau et potentiellement, accompagnés de nouvelles sources de tensions (places, « effet cantine », etc). La charge mentale supplémentaire que ce scénario revêt est pour le moins préoccupante. Une gestion rigoureuse au quotidien devra être mise en place pour veiller à ce qu’aucun agent ne soit mis à l’écart.

Lire la suite »

Élection au Conseil d’Administration du 7 au 10 décembre 2020

beatles

Cadres, cadres supérieurs, cadres stratégiques, pour votre avenir, agissez, votez FOCom ! Digitalisation, développement de l’intelligence artificielle, télétravail, évolution des activités, financement des missions de service public, tels sont les défis que La Poste devra relever dans les prochaines années. Bien qu’elle n’ait pas encore dévoilé son nouveau plan stratégique, on peut imaginer de grands changements pour l’entreprise et donc pour les postiers. La stratégie qui sera débattue au sein du conseil d’administration et mise en œuvre par La Poste durant les 5 ans à venir aura bien évidemment des répercussions sur nos carrières, nos rémunérations, nos emplois et nos conditions de travail.

Lire la suite »

Télétravail : flop à La Poste…

travail_a_distance_

Face au refus unanime des organisations syndicales de cautionner le texte proposé, La Poste a annoncé son retrait pur et simple. Ce télétravail « low-cost » qui n’osait pas dire son nom n’aura donc pas fait long feu ! Ce rendez-vous manqué va au moins permettre de reconnaître l’accord de 2018 comme le seul texte de référence sur le télétravail, qu’il soit de crise ou pas. Dès le début de ces négociations, c’est la position de FO Com, qui avait pris toute sa part pour faire aboutir le texte de l’accord de 2018, qui a été plus que jamais d’actualité contrairement à ce qu’on entend ici ou là !

Lire la suite »

Nomination Groupe A : prenez aussi les choses en main !

promo_groupe_a

Aujourd’hui, votre manager est porteur de bonne nouvelles. Après avoir passé avec succès la RPP Groupe A, vous allez être nommé(e) sur votre nouveau poste de travail. Il vous annonce dans la foulée que vous allez bénéficier d’une belle augmentation de 3 % ! L’histoire est banale et n’amène, pour certains, aucun commentaire. Pour FO, elle mérite cependant d’être éclairée : 3 % correspond au minimum de l’augmentation prévue lors d’un passage en Groupe A. Les managers doivent ainsi arbitrer une augmentation comprise entre 3 … et 15 %, que vous soyez fonctionnaire ou salarié(e). Dans ces conditions, vous comprendrez aisément qu’il est essentiel de connaître ses droits et de s’informer.

Lire la suite »