Actus Courrier – Colis

Législatives : les plis électoraux vont-ils rester dans la sacoche ?

FO Com a été reçue mercredi 12 juin par la direction de la BSCC pour évoquer le sujet de la distribution des plis électoraux en vue des élections législatives prévues le 30 juin et le 7 juillet. En syndicat responsable, nous avons privilégié le dialogue social. Nous avons donc porté des revendications légitimes et réalistes.

Pour en savoir plus, [Lire le tract]

Plis électoraux – FO Com exige une compensation

Plis électorauxLes élections européennes vont se tenir le 9 et 10 juin 2024. Comme d’habitude, ce sont les agents de la BSCC qui seront en charge de la dispersion et de la distribution des professions de foi.

Au regard des difficultés rencontrées à chaque élection (retard dans l’acheminement des plis, trafic journalier trop fort, vacances d’emplois, etc.), FO Com exige l’ouverture d’une négociation spécifique concernant la distribution des « plis électoraux ».

[Lire le tract]

BSCC – En mai, La Poste fait ce qu’il lui plaît

Cette année, le mois de mai a la particularité d’être parsemé de plusieurs jours fériés en semaine. Prétextant vouloir donner la possibilité à certains agents d’avoir un pont pour cette période, La Poste propose aux agents de poser soit des congés, soit des RC.

Ce qui, de prime abord, pourrait sembler une bonne initiative ne le sera pas pour tous. Car afin de permettre à certains d’obtenir un repos et pour pallier leurs absences, La Poste décide de mettre en place l’organisation type secteur (comme le samedi) ! Cette décision aura pour effet de faire emporter aux agents présents deux tournées au lieu d’une seule et ce pour une période de deux jours au moins.

[Lire le tract]

BSCC : indemnité « habillement », on va finir à poil!

habillementLa note concernant la politique « habillement » à La Poste est sortie le 10 janvier 2024. Outre le nombre de points octroyés pour acquérir des vêtements via le catalogue, elle rappelle les principes inhérents à tous agents : l’image de la marque « La Poste » véhiculée par les postiers auprès des clients et le caractère obligatoire pour certaines fonctions de porter un vêtement identifié.

Pour « accommoder » tout cela, il existe l’indemnité d’entretien versée en décembre aux agents occupant des fonctions éligibles :

  • 12,06€/an pour les postiers en relation avec le public et exposés aux aléas climatiques, dont la tenue est obligatoire
  • 3,50€/an pour les postiers sans relation avec le public

Petit calcul, pour rigoler : 12,06€ par an, cela représente 1€ par mois, soit 3 centimes par jour…

Ces 2 montants sont dérisoires et compensent à peine le coût d’un bidon de lessive. Cela démontre encore une fois le fossé qu’il y a entre ce que demande La Poste et les moyens qu’elle donne aux postiers pour asseoir ses exigences. La Poste se rend-elle compte de l’augmentation de l’électricité, de l’eau et des produits ?

Et même si comparaison n’est pas raison, nous aimerions bien savoir quel est le montant de l’indemnité chez nos collègues policiers ou cheminots par exemple. FO Com exige que cette indemnité d’entretien soit réévaluée à 150€ par an pour tous les postiers. FO Com exige, en outre, une nette revalorisation et un report du nombre de points dédié à l’achat de vêtements.