Activités clientèles Réseau

ÉTÉ 2021 au Réseau – L’ombre de la marque « LA POSTE » devrait planer sur tout le territoire

reseau-ete-2021Cet été, du beau temps …

Une campagne de communication va permettre à l’entreprise de montrer sa présence partout en France. L’accès à tous les bureaux de poste sera maintenu afin de satisfaire la clientèle. Des emplois pour les jeunes en intérim seront créés, permettant de maintenir les tours de congés et de montrer l’engagement de La Poste auprès des étudiants en difficulté suite à la crise sanitaire. Des Postes Relais saisonniers seront créés pour accompagner les commerçants dans leur reprise d’activité.

… Mais aussi beaucoup de nuages

Cette présence postale restera de la poudre aux yeux car si La Poste an-nonce « zéro » fermeture de bureau, les horaires seront extrêmement réduits obligeant les postiers à être présents sur plusieurs bureaux la même journée.

[Lire le tract]

Quand La Poste est soudain en capacité d’octroyer une prime !

prime« Les résultats ne le permettent pas », « nous sommes trop endettés »…voici les réponses obtenues par FO lors de ses nombreuses demandes de paiements de primes, que ce soit pour l’intéressement ou pour reconnaître l’investissement de chaque postière et postier depuis le début de la crise sanitaire.

Aujourd’hui, La Poste tient un nouveau discours. Elle a soudain les moyens de verser 25€ par jour (lors de la semaine des prestations sociales) aux agents du Réseau parents d’enfants de moins de 16 ans qui, d’après les textes pourraient bénéficier de l’activité partielle mais qui trouveront un moyen de garde. Ces agents seraient les chargés de clientèle, les gestionnaires de clientèle SF, les facteurs-guichetiers et les Responsables de l’Espace Commercial. Mais pourraient également y prétendre : un Responsable d’Exploitation ou un conseiller bancaire qui viendrait en aide dans l’espace commercial.

Bref, pour FO ces situations vont être ingérables. Mais au-delà de ça, La Poste fait preuve d’une totale iniquité entre les agents. C’est une prime unique et octroyée à l’ensemble du personnel que notre organisation syndicale a réclamée lors de la CNSST du 2 avril.

Face à la crainte du mécontentement des élus en cas d’impossibilité d’assurer le versement des prestations sociales aux clients pendant la semaine du 6 avril, La Poste a su trouver de l’argent. En revanche pour récompenser les équipes pour leur implication et leur dévouement, il n’y a aucun budget.

Aujourd’hui, La Poste a pris conscience qu’elle est allée trop loin et craint que les postières et les postiers ne soient plus au rendez-vous. Malgré un baromètre social dont elle se satisfait, elle préfère assurer ses arrières en promettant le versement de cette prime. Mais demain, quand le paiement des prestations sera terminé, à nouveau il n’y aura plus d’argent pour la reconnaissance financière de l’ensemble des postiers.

Lors de l’attribution de la prime de 300€ ayant généré les difficultés qu’on connait, FO avait déjà averti que l’insatisfaction des postiers risquait de remettre en cause les éventuelles mobilisations à venir. Nous y sommes et La Poste réitère, voire amplifie ses erreurs.

Nous le répétons, il est fondamental que cette prime soit versée à l’ensemble des postières et des postiers.

Réseau – Secteurs sous tension

reseau_secteurs_sous_tension_mars21-3-corrigé

1 200 suppressions de postes de Chargés de Clientèle !

2021 une année qui ressemble étrangement à 2020! Incompréhensible et intenable pour les postières et les postiers ! Cette annonce n’est pas entendable pour FO Com.

[Lire le tract]

 

Transformation du Réseau en mode dégradé

Transformation du RéseauDu guichet à la gondole : quels services pour demain ?

La Poste affiche un objectif de diminution des charges de son Réseau qui se traduit par la transformation d’un nombre important de ses bureaux de poste en « Poste Relais » ou « La Poste Agence Communale ».

La Poste présente toujours ces transformations comme un avantage pour les clients en assurant qu’ils retrouvent les services essentiels de La Poste sur des horaires élargis. Or elle fait tout pour diminuer l’amplitude d’ouverture de ses bureaux avant transformation !

FO a donc fait un tour d’horizon auprès de différents partenaires « La Poste Relais » en région et des services proposés…

Tout d’abord, il faut reconnaitre que La Poste ne se soucie guère du type de commerces qui veulent bien être partenaires. Nous retrouvons en vrac : Franprix, Intermarché, Carrefour, Monoprix, Vival Casino, MyAuchan, Buralistes, Pressing, Fleuriste, Papeterie, commerces en tout genre…Au niveau des services proposés, il n’y a aucune comparaison.

La Poste Relais consiste bien souvent à l’habillage d’une caisse aux couleurs de l’entreprise La Poste, avec, dans le meilleur des cas, une gondole où sont disposés entre les bouteilles d’alcool, les lames de rasoir et les journaux quelques colis prépayés et des enveloppes préaffranchies. Les clients peuvent donc affranchir du courrier et déposer des colis au milieu des clients venus faire leurs courses, effectuant la même queue à la caisse.

Pas d’opérations financières ou alors très rarement, et limitées. Bien souvent les bureaux fermés disposaient de distributeurs automatiques de billets, maintenant eux aussi sont fermés définitivement. Où sont les clients bancaires de ces bureaux ? Restent-ils à La Banque Postale ? Rien n’est moins sûr.

Il n’y a donc aucune comparaison possible ! Les services proposés par ces points de contact ne remplacent absolument pas ceux d’un « vrai » bureau de poste. Simplement, La Poste fait du un pour un, afin de respecter l’obligation d’avoir les 17000 points de contacts prévus dans le contrat de présence postale, et poursuit ainsi uniquement un objectif de baisse des coûts de son réseau physique de bureaux. Les attentes et besoins clients sont-ils réellement pris en compte ? Seule certitude: les fermetures effectives de bureaux de Poste se poursuivent, mettant à mal le service public postal.

FOCom exige que La Poste préserve un Service public digne de ce nom qu’elle clame essentiel à la Nation dans d’autres circonstances.

Moyens humains dans les bureaux : persister dans cette voie est alarmant !

vd_moyens_humains_reseau_fev2021

 

Les situations vécues dans les bureaux se ressemblent sur tous les territoires : organisations de travail dégradées, horaires modifiés au dernier moment, services non rendus, informatique défaillante… La liste des difficultés rencontrées par tous les agents du Réseau est assez longue et n’évolue pas dans le bon sens. La principale étant le nombre d’agents présents, ils ne sont pas assez nombreux pour permettre de « tenir » l’organisation prévue sur le papier…

[Lire le tract]