Élections CA – Filiales des activités postales

Message de Sylvain Graff

 


filiales-caLe Conseil d’Administration (CA) de La Poste est composé de 24 membres :

  • 2 représentants de l’État
  • 11 représentants de la Caisse des Dépôts
  • 7 représentants du personnel
  • 3 représentants des usagers
  • 1 commissaire du gouvernement

Le CA est épaulé par des comités spécialisés : audit, stratégie et investissements, nominations, rémunération et gouvernance, qualité et développement durable, missions de service public.

[Lire le triptyque « Filiales des activités postales »]

Le colis à La Poste : un défi économique et social

25a_GeoPost_544x388Le Groupe La Poste réalise 30% de son chiffre d’affaires à l’international, principalement dans le secteur du colis-express et la livraison rapide de colis de moins de 30 kg. Il est présent dans 230 pays avec 1,3 milliard de colis livrés en 2019.

La Poste affiche une ambition internationale. Au sein de Geopost, DPDgroup (sous les marques DPD, Chronopost, SEUR et BRT) constitue son réseau international de livraison de colis avec 7,8 milliards de chiffres d’affaires en 2019. DPD Group a notamment des partenariats avec DTDC en Inde, Speedy en Bulgarie, et a pris des participations chez Lenton et Ninja Van pour se déployer respectivement en Chine et sur six autres marchés (Vietnam, Singapour, Thaïlande, Philippines, Malaisie et Indonésie).

Dans la catégorie des envois de moins de 2 kgs et de faible valeur, dits « Petits Paquets Internationaux » (PPI), La Poste et Swiss Post ont créé Asendia qui opère dans 17 pays sur 3 grandes zones : en Europe, Amérique et Asie/Océanie. Asendia a réalisé un chiffre d’affaires de 750 millions d’euros en 2019. Alors, si La Poste est aujourd’hui 4ème opérateur mondial de livraison de colis, quelle stratégie ambitionne-t-elle ?

Quel impact en France ? Depuis quelques semaines, l’actualité ne parle que du nombre de colis qui explose avec l’envolée du e-commerce, conséquence de la crise sanitaire et des confinements successifs, mettant ainsi La Poste sous les feux de la rampe. 40 millions d’internautes ont ainsi effectué des achats en ligne au cours du premier trimestre 2020, 90% d’entre eux ont même effectué de 1 à 3 commandes par semaine (contre trois par mois en 2019). Cette augmentation est une aubaine pour l’entreprise publique qui cherche à pallier la baisse des volumes du courrier.

Amazon représente 30% de ce trafic, ce qui en fait le premier client de La Poste mais aussi le premier  concurrent compte-tenu de ses investissements dans la logistique, le transport et la distribution. Ce choix, au nom d’une forte croissance, a cependant des limites, la firme avouant avoir besoin des services postaux pour  le dernier kilomètre et la couverture des zones géographiques jugées « non rentables ».

Alors quelle stratégie face aux géants du e-commerce, Amazon, mais aussi Aliexpress, Rakuten ou eBay qui, le plus souvent, mettent en place un système où le « toujours plus vite, toujours moins cher » l’emporte sur le respect des salariés, la garantie de bonnes conditions de travail et des salaires décents ?  Pour FO, il ne faut pas que La Poste copie ce « moins-disant social ». Les femmes et les hommes sont sa première richesse. Son ambition économique ne peut donc se faire sans ambition sociale. Elle a également des atouts  qui sont une « force de frappe »  unique : son maillage territorial, l’adossement de son activité colis au service public universel mais aussi sa qualité de service. Les administrateurs FO sauront défendre cette vision : pas de stratégie sans respect des salariés, pas de stratégie qui ne mette pas l’humain au cœur des décisions.


Poste Immo : pour ne pas aller droit dans le mur !

Réduction drastique du parc géré, des clients mécontents qui réduisent leur facture immobilière, des mutations sociétales sur les attentes et les usages des bâtiments, le modèle économique de cette encore jeune filiale est en crise. Sa feuille de route stratégique est remise en chantier.

Après le souffle de l’esprit pionnier les temps ont changé, l’emploi et les conditions de travail se sont détériorés. Les réorganisations se succèdent, les organisations se tendent, l’absentéisme explose : la qualité de vie au travail est aussi en crise.

Aujourd’hui, FO vous propose de voter au Conseil d’Administration pour un candidat issu des filiales.  En seconde position sur notre liste et donc éligible, il est en capacité de porter dès demain, au plus haut niveau du Groupe La Poste, les spécificités de vos domaines d’activités, sans complaisance ni démagogie.

En votant pour la liste FO, vous donnez à tous les salariés du Groupe la possibilité d’être représentés !