Actualités/Tracts

Défendons nos salaires et traitements : postières, postiers, tous mobilisés le 27 janvier

27 janvier

Selon l’Insee, le début d’année 2022 sera marqué par une inflation toujours forte, globalement autour de 2,7 % sur un an. Le contexte social et économique, les augmentations des produits de première nécessité, de l’énergie comme de l’alimentation entraînent une érosion de notre pouvoir d’achat.

FO Com exige des augmentations salariales qui compensent la hausse des prix et anticipent l’inflation.

Alors que 83 % d’entre nous, postières et postiers, gagnons moins que le salaire médian français, soit 1 789 € net mensuels, alors que les fins de mois difficiles se font de plus en plus précoces, l’augmentation de nos salaires est aujourd’hui plus qu’une priorité !

Lire nos tracts:

Le 27 janvier 2022 toutes et tous en grève, toutes et tous en manifestation !

Signature de l’accord sur l’accompagnement des postiers de la BGPN dans leur évolution professionnelle

BGPNLe 8 décembre 2021, FO a apposé sa signature sur le nouvel accord portant sur l’accompagnement des postiers de la Branche Grand Public et Numérique dans leur évolution professionnelle. Il arrivera à échéance le 31 décembre 2023.

C’est le premier accord d’une série qui en comportera trois au total. Les prochaines négociations porteront sur le collectif en bureau de poste puis sur les sujets communs aux conseillers bancaires de la BGPN et de La Banque Postale.

Tout au long des négociations FO a eu à cœur de défendre de nombreux sujets, telle la protection des postiers ainsi que l’amélioration des conditions d’accompagnement lors de leurs parcours professionnels.

4 grandes thématiques illustrent les avancées négociées et obtenues par FO :

  • La dissociation de l’entretien d’appréciation et de l’entretien professionnel. Très souvent ce dernier était effacé au profit du premier laissant peu de place à l’expression des souhaits du postier.
  • La sécurisation des viviers qui seront des viviers de pré-recrutement pour certaines fonctions. Le postier pourra préciser au moment de l’entrée la zone géographique souhaitée à la sortie et il se verra proposer au moins un poste dans les 24 mois.
  • Une enveloppe complémentaire portée, grâce à FO, à 1,4 millions d’euros viendra s’ajouter à ce que prévoit l’accord « La Poste engagée avec les postiers » que FO n’avait pas signé.
  • La prolongation des mesures financières lors de la sortie de fonction des postiers bénéficiant d’une rémunération variable spécifique. FO a réclamé et obtenu que le versement soit plus rapide qu’avant.

FO est une organisation syndicale réformiste, la protection et le bien être des postiers font partie de son ADN. Les avancées et améliorations contenues dans cet accord, en lien avec nos revendications, nous ont conduits à signer cet accord. Nous serons donc présents en commissions de suivi nationales et locales, et à même de prendre en charge des cas particuliers pour lesquels La Poste ne respecterait pas ses engagements.

Vous trouverez d’autres informations dans nos publications à venir. N’hésitez pas à aller à la rencontre de nos représentants FO en régions pour toute question.