Actualités/Tracts

henri dordonne, 40 ans de syndicalisme

Suite à son adhésion en 1974, Henri DORDONNE a été responsable de la section de Paris 17, véritable pépinière de militants FO. Après avoir pris de nombreuses responsabilités, il est devenu secrétaire départemental de FO Poste Martinique depuis 2000.

Quelle est la situation de FO en Martinique ?

FO est la deuxième organisation syndicale à La Poste. Elle est bien représentée au Courrier, au Réseau et au sein des Services Financiers. Il y a un responsable par métier et l’équipe fonctionne très bien. Vu le « mépris » affiché par la Direction concernant les collègues et les organisations syndicales, FO et d’autres syndicats ont monté une intersyndicale qui a permis des avancées significatives. Aujourd’hui, notre première revendication départementale est le respect ! Le respect des personnels et le respect des engagements pris. Le bâtiment du Centre Financier a été refait grâce à l’action des organisations représentant les collègues, ce qui est une bonne chose.

Quelles sont les revendications locales de FO Poste en Martinique ?

Il y a trois revendications principales.
Au Courrier, les suppressions d’emplois doivent être stoppées immédiatement ! Les véhicules doivent aussi être adaptés au terrain de la Martinique et à son climat spécifique avec de l’air climatisé.
Au Réseau, la pression par les chiffres doit être plus modérée sur la force de vente, dans les bureaux de poste ainsi que dans le centre financier. De plus, les conditions de travail doivent être améliorées, comme par exemple, un fauteuil adapté pour l’ensemble des collègues en bureaux de poste afin d’éviter la position debout épuisante.

Et pour les élections professionnelles en 2018 ?

Dans le cadre des prochaines élections professionnelles de décembre à La Poste, il a été décidé de mener une campagne de vérité, sans surenchère ni démagogie, tout en respectant les spécificités de chaque organisation syndicale. La vie de l’équipe suit son cours, tout en innovant !
FO Poste est sur le terrain en permanence et répond aux préoccupations du personnel. Soyons clairs : nous n’attendrons pas six mois avant les élections pour mener à bien nos missions. Il existe une continuité de l’action syndicale FO.
Il va y avoir des visites de terrain. Les informations envoyées par notre Fédération seront diffusées. Les dispositions des accords signés par FO Com seront expliquées. Ainsi, les accords relatifs aux chargés de clientèle ont permis à des collègues d’obtenir une promotion. Nous veillons également à la bonne application de tous les accords dont l’accord Courrier à travers les commissions de suivi.
Innovation en juin prochain : FO Poste Martinique va lancer un blog local ouvert aux commentaires à propos de l’actualité locale et nationale dédiée à la Martinique. Ce sont Nicole et Charles, deux camarades motivés qui vont s’en occuper : cela va nous permettre d’être présents sur le web et au plus près des préoccupations de nos collègues.

deux témoignages : une transmission de témoin !

Dominique PERMAYE

le Secrétaire Départemental qui passe le flambeau
transmissionJe suis adhérent à FO depuis le 23 mars 1983. Durant une grève des camions jaunes, le responsable local de Force Ouvrière m’a demandé de prendre la parole. Voilà comment mon syndicalisme a commencé !
Devenu secrétaire départemental, j’ai participé à la grève de 1989 et celle de 1995 des chauffeurs poids lourds. Après plus de 22 jours de grève et 40 heures de négociation, Force Ouvrière a obtenu que ce service constitué d’agents au niveau I.3, puisse accéder au niveau II.1. Nous étions les premiers agents de La Poste à obtenir le niveau II.1.
Ensuite, j’ai créé le syndicat FO du Colis en Ile-de-France à La Poste et j’ai transmis le flambeau à Thierry Roux, coordinateur national du Colis.
Deux fois candidats au conseil d’administration de Force Ouvrière, je vous rassure je n’ai jamais été élu.
En 2011, le secrétaire général de l’époque me donne une lettre de mission : partir en Guadeloupe pour redresser le syndicat FO Poste, qui frisait, malheureusement, les 7 % aux élections de 2008.
Six mois avant les élections de 2011, je débarque en Guadeloupe et atteins le score de 16 % en novembre 2011 et 22 % en 2014 !
Je peux à présent partir à la retraite sereinement car j’ai trouvé une remplaçante qui a compris les valeurs de Force Ouvrière et son réformisme militant !

Francine DELANNAY

La Secrétaire Départementale nouvellement élue
J’ai mûrement réfléchi avant d’être candidate au poste de SD car c’est une fonction qui demande responsabilité et confiance. Mais je sais que c’est avant tout un poste à occuper avec humilité car il est primordial de compter sur toute l’équipe des militants. Un SD seul n’est rien.
Mon expérience du syndicat débute en 1983 lors de mon entrée au Centre Financier de Marseille avec la rencontre d’une responsable syndicale. Tout de suite, j’ai pris naturellement ma carte à FO et j’ai milité après avoir suivi les différentes formations syndicales. Ainsi, j’ai pu acquérir une aisance relationnelle mais rien ne vaut l’expérience du terrain avec un accompagnateur chevronné.
L’action, la mission, la posture du représentant syndical évoluent actuellement. Il nous est de plus en plus demandé d’être des syndicalistes de dossier. Or nous devons rester crédibles et au plus près de nos collègues. En étant présents sur le terrain, nous faisons entendre nos revendications propres, et sommes actifs, dans les différentes instances.
Nous devons mener des actions collectives mais aussi défendre nos collègues individuellement. Notre force, ce sont nos militants ! Ensuite, l’écoute active de nos collègues, le travail en équipe, et la communication sont assurément des atouts.
Pour 2018, l’objectif est de réussir les élections professionnelles avec l’aide de cette belle équipe. Nous devons établir très rapidement la liste des candidatures, renforcer le travail d’équipe et investir le terrain.

Fakir : soutien de FO Com aux Réunionnais

FO Com apporte sa solidarité aux habitants de la Réunion frappés par le passage éclair et intense du cyclone FAKIR dans la nuit de lundi à mardi. Comme BEJISA en 2014, FAKIR a touché certains endroits de l’archipel des Mascareignes avec des rafales de vents excédant les 150 km/h. FO Com présente ses condoléances les plus attristées à la famille des 2 jeunes qui sont morts ensevelis dans leur maison par une coulée de boue.

FO Com tient à exprimer son soutien aux salaries impactés et appelle à tout mettre en œuvre pour le rétablissement des infrastructures et des services publics.

Coups de Cœur Vacances : De nouveaux droits pour les postiers des DOM

Une avancée significative est entérinée par une note de service RH, concernant les « Coups de Cœur Vacances » à destination de nos collègues des DOM. Désormais, la participation peut couvrir (au choix du postier) :

  • Soit les frais d’un mode de transport unique en aller-retour à partir du domicile. La dépense prise en compte pour le calcul de l’aide est limitée à 700 euros par personne.
  • Soit les frais pour un seul lieu d’hébergement (7 nuitées consécutives maximum). La dépense prise en compte pour le calcul de l’aide est limitée à 100 euros par nuit, soit 700 euros pour un dossier.

Pour rappel, l’aide « Coup de Cœur » est offerte aux postiers actifs permanents travaillant dans les départements de Guadeloupe, Martinique, Guyane, La Réunion et Mayotte, et à leurs enfants de moins de 20 ans, à charge effective permanente, voyageant ou séjournant avec eux. Les frais liés aux enfants sont inclus dans le montant total avant calcul de l’aide. Il est possible de bénéficier d’un « Coup de Cœur » par année civile, dans la limite de l’enveloppe annuelle des « Coups de Cœur » DOM.

FO n’a cessé de revendiquer des solutions tenant compte des spécificités locales et de l’éloignement pour les postiers des DOM dans le domaine des vacances. FO se félicite de cette extension de l’offre pour ces agents.