Actualités/Tracts

FO Com apporte son soutien aux camarades des DOM touchés par l’Ouragan Maria

La Fédération Force Ouvrière de la Communication et l’Union Régionale des DOM, apportent leur pleine et entière solidarité aux populations de l’Archipel des îles de Guadeloupe, de la Martinique et de la Dominique, touchées par le cyclone Maria de catégorie 5, dans la nuit du lundi 18 au mardi 19 septembre 2017. Avec une
violence exceptionnelle et des effets dévastateurs sur les îles de la Dominique, Marie Galante et le sud Basse-Terre.
Les premiers témoignages parlent de vision apocalyptique, plus d’eau courante, plus d’électricité, toitures arrachées, maisons éventrées. FO Com exprime un soutien sans faille aux collègues postiers et d’Orange ainsi qu’à leurs familles.
Force Ouvrière demande aux autorités publiques de prendre toutes les mesures nécessaires pour secourir la population. Nous demandons aux Directions de La Poste et d’Orange que des mesures particulières soient prises pour aider les postiers et les personnels d’Orange. La Fédération FO Com reste mobilisée à leurs côtés.

Compte rendu des débats du Comité Fédéral Régional des départements de l’Outre-mer qui s’est tenu le samedi 27 mai 2017 à Paris.

cr-domCe comité a réuni les délégués Poste et Orange qui seront également présents pour le Comité Fédéral National qui se tiendra à Metz début juin.
Le Secrétaire régional Jocelyn Clodine-Florent a fait une mise au point sur l’absence de la délégation Poste de La Réunion du fait d’une dette financière importante de la section vis-à-vis de La Fédération. Il a souhaité que la situation se normalise rapidement.

Lire le compte rendu des débats du Comité Fédéral Régional des départements de l’Outre-mer

Abolition de l’esclavage Pour le devoir de mémoire, le 10 mai doit être un jour férié national

1848: le gouvernement provisoire vote l’abolition de l’esclavage.
Si une journée de commémoration de l’abolition de l’esclavage a été instaurée le 10 mai en France, elle l’a également été dans chaque département d’outre-mer : le 22 mai à la Martinique, le 27 mai en Guadeloupe, le 10 juin en Guyane et le 20 décembre à la Réunion.
Pour Force Ouvrière, le 10 mai doit être une journée nationale de commémoration de l’abolition de l’esclavage, fériée et prise en compte dans l’éducation de nos enfants.

Lire le document « devoir de mémoire »

Crise sociale en Guyane

Depuis plusieurs semaines, la Guyane est paralysée. Des dizaines de barrages se sont mis en place dans la nuit du jeudi 23 mars sur le territoire Guyanais, touché depuis plusieurs jours par une série de mouvements sociaux.
Le mouvement, qui a pris de l’ampleur avec le vote de la grève générale samedi 25 mars par l’UTG (Union des Travailleurs Guyanais), s’est réuni depuis sous la bannière du « collectif pou la Gwiyann Dekolé » (pour que la Guyane décolle).
De nombreux acteurs sont impliqués dans ce mouvement général de protestation qui regroupe les collectifs de citoyens, les syndicats et des organisations socioprofessionnelles, notamment celle des transporteurs…

[Télécharger] [Télécharger N&B]

En Guadeloupe, la mobilisation a payé !

Après Mayotte le 20 septembre 2016 et La Martinique le 20 décembre 2016, c’est au tour de La Guadeloupe de mener et de faire aboutir une action d’envergure pour maintenir et développer l’emploi à La Poste !
FO, Sud et la CFTC en intersyndicale ont fait grève. « Il faut une vraie politique de l’emploi dans le département, une réelle amélioration des conditions de travail des postiers, l’arrêt des réorganisations, des évolutions professionnelles pour toutes celles et tous ceux qui le souhaitent », estime Jocelyn Clodine-Florent, responsable FOCOM de l’Outre-mer.
Le nombre important de grévistes a révélé la gravité du problème.
Primes ultramarines, accord Bino, déprécarisation des CDD et reprise d’ancienneté, toutes ces avancées ont été le fruit d’un combat collectif. Il fallait le continuer, avec comme objectifs de dénoncer la détérioration des conditions de travail des salariés de La Banque Postale, du Réseau et de la branche Courrier-Colis, ainsi qu’obtenir des avancées concernant l’emploi. Après trois rencontres, l’intersyndicale et la Direction ont signé un protocole de fin de conflit : 34 comblements de postes de gagnés ! Trois postes à la Banque Postale ; neuf au Réseau, et 22 postes au Courrier.
L’intersyndicale a ainsi obtenu un total de 17 CDI dans le département. Le temps de lancer les appels d’offres, d’organiser les entretiens, etc. Ces personnes seront en poste au plus tard le 1er avril 2017…
La souffrance au travail, les réorganisations néfastes, les mauvaises conditions de travail et le chômage des jeunes ont renforcé la détermination des camarades de Guadeloupe.
Concernant l’intégration de l’accord Bino1 et de la prime ultramarine2 dans les salaires, une rencontre avec un représentant du siège sera programmée dans les meilleurs délais.
Autre point important, la révision des réorganisations mises en place en 2015 et 2016. Elle sera conditionnée par l’évaluation de la charge de travail pour les bureaux concernés.
L’intersyndicale exige le maintien des bureaux de plein exercice. La lutte continue et seule la mobilisation paye !
1Prime pour aider les bas salaires.
2Prime contre la vie chère.