Actualités/Tracts

DISFE/DSIBR – Le COVID continue, le télétravail diminue!

20200917_disfe_dsibr-covid_teletravail

Malgré le passage en zone de circulation active du virus de presque tous les départements des sites de la DISFE/DSIBR, la direction prend des mesures qui ne correspondent pas aux attentes du personnel et bloque même les dossiers de demandes de télétravail. Incompréhensible pour une DSI !

FO écrit au directeur de la DISFE/DSIBR

[Lire le tract]

Journal des DAST du Réseau – Refus de prime COVID scandaleux !

dast-sept-2020-page-001

Au mois de juin, FO interpelle La Poste sur les conditions d’attribution de la prime COVID. En effet, sans examen des réalités professionnelles vécues par les postières et les postiers en DAST, La Poste décide de les exclure de cette reconnaissance du travail accompli en situation difficile. Et Pourtant…

[Lire en tract]

DSEM : FO obtient le maintien du taux repas !

V2_dcn_dsem_tauxrepas-page-001

Depuis l’instauration des Tickets Restaurant à La Poste, les règles n’ont pas évolué et les documents de l’époque (cf. Questions Réponses sur les TR édités par la DNAS) ne permettaient aucune interprétation, il est clairement écrit qu’un agent en déplacement ne touche pas de Ticket Restaurant et qu’il est soumis aux règles de déplacements à La Poste. Ce qui signifie que, lors de vos déplacements, si vous ne pouvez pas vous rendre dans une cantine, à votre ATM ou à votre domicile, La Poste doit vous payer un taux repas à 16 €.

[Lire le tract]

Externalisation de l’informatique postale : FO écrit au ministre

externalisation-ministreEn pleine crise du COVID, alors que l’économie française souffre d’une baisse importante de l’activité, La Poste poursuit ses actions d’externalisations de pan entier de ses activités. FO Com ne cesse d’agir pour s’opposer à ces projets qui sont à l’origine de la baisse constante des effectifs d’informaticiens postiers, mais aussi la perte d’emplois en France de nos propres sous traitants, au profit de pays moins disant au niveau social notamment au Maroc et en Inde. Nous avons déjà interpellé le président de La Poste à ce sujet en juillet 2020 [à lire ici]

Il s’agissait pour FO de réagir à ce véritable dumping social visant la mise en concurrence des conditions de travail et de rémunération des postiers, avec des pratiques salariales et sociales de pays peu préoccupés des conditions d’existence de leurs travailleurs. Et pourtant, La Poste se devrait de prendre soin de sa politique affichée de responsabilité sociale et environnementale en mettant un peu de cohérence avec ses choix économiques.

La réponse du 9 juillet 2020 du Président Wahl par l’intermédiaire de Mme Decaux, DRH du Groupe La Poste est décevante : [lire la réponse ici]

Aucune réelle réponse au contenu de notre demande ! Oubliés les beaux discours sur la solidarité nationale dès lors qu’il y a quelques intérêts (financiers) à les transgresser. La DRH ne réagit en rien à nos préoccupations pourtant clairement énoncées et ne remet donc nullement en cause la politique de sourcing offshore de La Poste. Bien que la Caisse des Dépôts et Consignations ainsi que l’État soient les deux seuls actionnaires de La Poste, la direction de l’entreprise publique n’entend pas faire sienne la politique gouvernementale de relocalisation d’activités sur le territoire national… Quel jeu de dupes !  Bref, le monde d’après ne s’annonce pas différent du monde d’avant, la preuve : à peine sortie du confinement, La Poste n’a pas hésité à signer un autre contrat de prestations pour envoyer de l’activité en Pologne !

FO ne lâche rien et a décidé d’interpeller désormais le ministre de l’économie : M. Bruno Lemaire. [Lire la lettre au Ministre]