Actualités/Tracts

Absence de raison au réseau – COBAS en danger

absence-reseau-mini

Nos interpellations répétées auprés de la direction de La Poste et, à de multiples niveaux, n’ont pour l’instant pas permis le retour à la raison des chasseurs de chiffres et de résultats. Même le discours présidentiel sur l’état de guerre reste sans effet sur les bornés du commercial à tout prix ! Ces derniers refusent aux conseillers bancaires la protection accordée aux autres postiers et notamment le « bénéfice » d’horaires par roulement destinés à garantir les mesures barrières.

[Lire le tract]

Votre sécurité, notre priorité

coronavirus-suiteLe 17 mars dernier, FO Com interpellait le président de La Poste.
Monsieur le Président, FO Com vous demande solennellement :

  • De fermer les services non indispensables, de surseoir à toutes réunions type CDSP, de geler toutes réorganisations et projets divers.
  • De ne faire travailler les postiers que dans le cadre des missions de service public essentielles pour la population et d’effectuer des rotations de personnel pour assurer les consignes gouvernementales notamment en matière de distance de courtoisie.
  • D’assurer la sécurité des postiers…
[Lire le tract]

Postiers, FO Com exige votre sécurité !

sécurité coronavirusDepuis le début de la crise sanitaire, La Poste, par le discours de ses dirigeants, se veut volontariste dans l’application des mesures gouvernementales en terme de sécurité.
Rappelons les propos du Président :
«  En tant qu’entreprise de service public et « opérateur d’importance vitale pour le pays », […] maintient donc la continuité de ses activités essentielles pour la population, dans le respect absolu de la santé de ses collaborateurs et de ses clients ».
Mais qu’en est-il exactement ?
De nombreuses situations de terrain viennent démonter (contredire) les propos du Président et de ses proches collaborateurs. On retombe dans les travers de la dualité d’un dialogue social postal, engagé et rassurant nationalement, bricolé et inconscient localement !

[Lire le tract]