Distribution

Courrier/distribution – Le respect des horaires, c’est le respect du collectif !

Cette pratique répandue et jamais remise officiellement en cause par La Poste, le «finiparti» consiste à quitter le service dès lors que le travail quotidien confié aux postières et postiers est terminé. Cette «aimable tolérance» de la part de La Poste dissimule néanmoins une attitude litigieuse, pour ne pas dire malhonnête. Une fois le travail terminé, on peut rentrer à la maison? Oui, mais…

[Télécharger] [Télécharger N&B]

Réseau/Courrier – Facteur-Guichetier – Enfin ! la prime commerciale « chargé de clientèle » payée aux facteurs-guichetiers !

FO s’est battue, seule… et a obtenu que vous perceviez la prime commerciale que chaque chargé de clientèle reçoit. Celle-ci est  calculée au prorata du temps passé au guichet (49 %). Pour un agent en II.1, c’est 300 € par an. Soit, pour vous, un peu moins de 150€. Les facteurs-guichetiers qui seront remplaçants sur ces fonctions toucheront également cette prime.

[Télécharger] [Télécharger N&B]

« Veiller sur mes parents » : vigilance de FO COM

Veiller sur mes parents - La Poste
Source Le Monde du 24.05.2017

La Poste s’intéresse aux seniors avec un service qui vient d’être commercialisé : « veiller sur mes parents ». L’objectif affiché de ce service, avec des visites régulières du facteur, est d’éviter l’isolement et de contribuer à la vie sociale des personnes âgées. Concrètement on choisit la fréquence et les jours de visite du facteur : 1, 2, 4 ou 6 passages par semaine durant lesquels il discute quelques minutes avec la personne âgée. A chaque fois, la famille est informée du déroulement de la rencontre grâce à une application. Si le parent fait part d’un besoin ou d’une difficulté, le facteur le signale immédiatement. Les proches et les contacts de proximité qui auront été choisis reçoivent alors une notification.
Veiller sur nos anciens, voilà une idée qui répond parfaitement aux valeurs que nous portons.
Pour autant, une réflexion est à mener sur ces nouveaux services que La Poste fait porter à ses facteurs. Si les facteurs sont les plus à même d’accomplir cette mission de vigilance, seront-ils mis en condition de le faire correctement ?
FO Com exige un cadre clair pour les facteurs en charge de cette nouvelle mission. Quid des conditions de travail des facteurs, du calcul dans le temps de travail de ce temps d’échange avec la personne âgée, de la formation et de la responsabilité en cas de problème. Autant de questions auxquelles La Poste doit répondre.