Distribution

L’inFO du courrier n°8

Sommaire

  • Cauchemar à La Poste : Peak Period au menu cette année
  • Hiver 2022/2023 : Agents de la BSCC, préparez mitaines et cols roulés !
  • Salaires : une urgence à la BSCC
  • Facteurs guichetiers à La Poste : la grande manipulation

Lire [L’inFO du courrier n°8]

Courrier – Le plan de production : relégué au second plan

Lors de l’accord de méthode signé en décembre dernier ainsi que sur les modalités de mise en œuvre inhérentes à celui-ci, il était convenu que les plans de production soient présentés « au moins un mois à l’avance aux organisations signataires puis, dans le cadre d’une RDSL avec le partage des révisions pour la période à venir et les trafics constatés pour la période échue ».

[Lire le tract]

La fin d’une époque… la fin du facteur ?

La Poste vient d’annoncer la suppression du timbre rouge au 1er janvier 2023. Ce dernier permettait théoriquement une distribution en 1 jour contre 3 pour le timbre vert.

Même si l’effondrement du flux de courrier est une évidence, même si les contextes environnementaux et technologiques peuvent prétexter une bifurcation économique de la part de l’entreprise, il faut garder à l’esprit que moins de courrier = moins de facteurs. L’alternative principale de cette baisse de trafic ne doit pas être la suppression de postes.

FO Com redoute la mort à petit feu des métiers de proximité au profit de quelques automates ou autres e-services. Et puis que fait-on des usagers souffrant d’illectronisme ou vivant dans les zones blanches ? Comment maintenir un service public universel si on ne donne pas les moyens de ses ambitions ?

FO Com exige que les choix stratégiques de La Poste prennent essentiellement en compte le volet humain à travers le maintien des emplois, la formation, la diversification des tâches.

Agents de la distribution et du traitement : Plus de travail pour moins de reconnaissance…

distributionL’obtention de primes est soumise à des critères décidés de manière unilatérale par La Poste. Depuis le départ, nous dénonçons l’application du critère d’absentéisme impactant directement le montant des primes.

En cette période de reprise épidémique, nous avons donc à nouveau alerté la BSCC à ce sujet en exigeant la neutralisation des absences liées au Covid dans le calcul de la prime d’équipe. Si La Poste n’accède pas à notre revendication, alors, les conséquences pourraient être pires :

  • Démotivation totale des personnels,
  • Absentéisme encore plus important,
  • Démissions.

Nous rappelons que plus de 60% des postiers se trouvent en dessous du salaire médian français.  Nous rappelons également les nombreuses difficultés de l’entreprise à embaucher mais aussi de conserver son personnel au sein de ses établissements.

Au-delà de cette demande légitime, nous continuons de revendiquer l’augmentation générale des salaires et un 13eme mois pour tous.

Plan de production : des facteurs dans la tourmente

De-ci de-là fleurissent des présentations de plans de production plus ou moins excentriques. La dernière version affligeante fait référence à un mystérieux plan de charge dont nul ne connait l’origine.

Si jusque-là, cela pouvait prêter à sourire, désormais, on grince des dents car le but de toutes ces différentes présentations réside dans le fait de supprimer des renforts aux agents de la distribution et d’ajouter à outrance de la sécabilité ! Pire encore, de nombreux territoires ont cru bon de s’emparer du contingent de 30 + 10 jours pour le programmer durant la période estivale.

[Lire le tract]