Distribution

Staby : toujours plus vite, toujours plus fort !

stabyDans sa recherche permanente d’évolution et d’adaptation La Poste innove encore une fois !

En effet, lors de la prochaine Commission Nationale Santé et Sécurité au Travail (CNSST) sera présenté un tout nouveau modèle de Staby qui a la particularité d’être bien plus puissant que les modèles précédents : 85 km/h en vitesse de pointe alors que jusque là elle était limité à 45 km/h.

La Poste explique que depuis l’apparition de ce véhicule 3 roues le nombre d’accidents a fortement diminué par rapport aux scooters classiques.

Pour FO Com, ce que La Poste omet de dire c’est que si les accidents sont moins nombreux, la gravité en est beaucoup plus importante. Par exemple, des membres inférieurs systématiquement coincés sous le tablier du Staby (fractures, entorses, lésions…).

Déjà très grave à 45km/h,  inutile de beaucoup réfléchir pour se rendre compte des dégâts que ce nouveau Staby va occasionner à la vitesse de 85 km/h !

Et allez hop… Encore un nouveau service pour le facteur !

On connaissait déjà  « veillez sur mes parents » ou la livraison des courses ou du pain ou, ou, ou… Mais l’inventivité des têtes chercheuses de La Poste est sans limite !

Ainsi, avec  la Mairie de Caudry (commune du Nord), La Poste a signé une convention pour proposer aux habitants un diagnostic énergétique. Objectif de la démarche (éco-citoyenne) : réduire les factures d’énergie pour les habitants.

Le facteur, devenu l’homme à tout faire, le couteau suisse de La Poste française,  se rendra au domicile de l’habitant demandeur, pour  lui remettre un « kit éco-geste » en vue d’établir un diagnostic énergétique !

Alors, elle n’est pas belle la vie avec La Poste ?

PRIME FACTEUR D’AVENIR 2020 – On approche du compte !

prime_faPour l’exercice 2020, La Poste versera 450 euros pour des objectifs atteints et jusqu’à 670 euros maximum pour des objectifs dépassés. Année après année, notre persévérance revendicative porte ses fruits.
LES CRITÈRES POUR TOUCHER LA PRIME

  • Trois critères nationaux (non encore définis à ce jour).
  • Deux critères locaux (critères à décider à la suite d’une concertation locale entre la direction et tous les agents concernés).
[Lire le tract]

LA GALÈRE des conditions de travail au Courrier

Que d’exemples à donner reflétant une politique de prévention indigne d’une entreprise telle que La Poste :

  • Mur de casiers « Prêt à Distribuer ».
  • ILOTS ramenant à des conditions de travail dignes d’un autre siècle (tri à même le sol…).
  • Pressions diverses et variées voire sanctions disciplinaires systématiques suite à un accident de travail.
  • Des préventeurs ignorés voire même sanctionnés (eux aussi !).
  • La multiplication d’agents en pleurs sur le lieu de travail.
[Lire le tract]

Pour FO, le facteur est trop fortement sollicité !

Bien des missions viennent aujourd’hui remplir le quotidien du facteur.  La dernière en date « Proxi courses repas » : un nouveau service où le facteur fait office de porteur de repas et assure une « veille sociale ».

La Poste joue la carte de la confiance, le facteur étant le deuxième personnage préféré de la vie quotidienne des français. Si 92% des français lui accordent de l’estime, 94% le trouvent aimable, 89% évoquent sa disponibilité et 85% le considèrent comme une personne proche.

C’est pour toutes ces raisons que FO Com exige de La Poste une reconnaissance de toutes ces qualités notamment par de réelles avancées pécuniaires. Il est trop simple d’ajouter et rajouter des missions aux facteurs sans rétribution !

FO revendique le grade de base en II.1, le 13ème mois pour tous les postiers et une revalorisation des primes existantes au Courrier.