édito

la mobilisation, plus que jamais !

Les congrès sont toujours des moments forts de notre organisation. Celui qui vient de se dérouler à Marseille du 11 au 14 juin a été riche en échanges et rencontres et je tiens à remercier tous les congressistes pour leur participation active à nos travaux. Avec près d’une cinquantaine d’interventions, de nombreux sujets ont été abordés, que ce soit sur le plan des revendications ou sur celui de l’évolution de notre organisation. La résolution générale, adoptée à 92,14 %, et donc largement partagée, nous donne clairement le chemin à suivre pour les quatre prochaines années.

Les secteurs des télécommunications et postaux connaissent aujourd’hui de profondes transformations qui sont malheureusement l’occasion pour leurs dirigeants de remettre en cause les emplois et d’aggraver les conditions de travail des personnels. Ces choix se font également au détriment du Service public qui est pourtant un indispensable pilier de notre République. Les congressistes l’ont rappelé dans leurs différentes résolutions : il faut assurer de manière pérenne le financement des missions de La Poste et le caractère 100 % public de son capital. De même, il faut garder une part pépondérante de l’État dans le capital d’Orange.

Au-delà des missions de Service public, il nous faut également poursuivre le combat afin de sauver notre modèle social porteur d’égalité des droits des citoyens. Plus que jamais, nous devons nous mobiliser pour pérenniser un système que le monde entier nous envie, à commencer par le système de retraite basé sur la solidarité.

C’est en ce sens que je vous appelle à vous mobiliser massivement le 21 septembre à Paris

Nous mobiliser, nous faire respecter et nous renforcer, telles sont les raisons pour lesquelles les camarades m’ont élue le 14 juin dernier au poste de Secrétaire générale de la Fédération Force Ouvrière de la Communication. Je m’y emploie dès à présent, avec conviction et détermination.

Christine BESSEYRE