mercredi 21 novembre 2018

Santé / Sécurité

Accident à la plateforme Colis de Rennes Le Rheu

Un événement dramatique a eu lieu sur la Plate-forme Colis au Rheu (35), près de Rennes. Un agent de maintenance d’un prestataire extérieur  a eu les jambes écrasées par un convoyeur sur lequel il effectuait une opération de maintenance.

Outre l’enquête qui va être menée par le CHSCT (Comité d’Hygiène, de Sécurité et des conditions de travail) de la société dans lequel travaillait cet agent, le CHSCT de l’établissement s’est réuni en séance extraordinaire.

Rappelons que dans ces cas là, le CHSCT de l’entreprise dans laquelle s’est déroulé l’accident peut notamment faire le point sur les mesures de soutien psychologique auprès des agents impactés.

FO Com a une pensée pour la victime ainsi que pour tous les collègues de travail choqués par cet accident grave.

 

Rapport sur la santé au travail : risque de déresponsabilisation des entreprises !

Le rapport Lecocq « Santé au travail : vers un système simplifié pour une prévention renforcée » a été rendu public le 28 août 2018.La simplification du système de santé au travail y apparaît clairement, mais en aucun cas, l’on ne voit le renforcement de la prévention. Au contraire, elle semble en être écartée. Il est pourtant essentiel que la prévention soit mise au cœur de la réflexion sur la santé au travail.

Le rapport préconise entre autre, la fin du DUER (Document Unique d’Évaluation des Risques) pour le remplacer par un plan de prévention des risques majeurs.

FO Com rappelle que déjà, dans le privé, la fusion des Instances Représentatives du Personnel a considérablement affaibli le rôle de proximité des acteurs de la prévention en entreprise. Pour FO Com , la qualité des conditions de travail est un facteur déterminant en matière de prévention des risques professionnels. Il est à souligner que tout investissement en prévention représente un coût largement moindre pour la collectivité que la réparation. FO Com rappelle que de bonnes conditions de travail sont nécessaires pour éviter le mal-être au travail, les risques psychosociaux et les accidents de travail.

C’est pour ces raisons que FO Com refuse que la prévention ne soit plus au cœur des réflexions sur la santé des travailleurs. La prévention est et doit rester une priorité absolue.

Et la santé dans tout ça…

Les dernières réformes gouvernementales mettent en danger la santé et la sécurité des travailleurs : fin de la visite médicale annuelle, fusion des instances représentatives du personnel (IRP), affaiblissement du droit syndical, disparition progressive des CHSCT (Comité d’Hygiène, de sécurité et des conditions de travail)…

Plus de 500 morts au travail par an, et cela sans compter les travailleurs décédés des suites d’une maladie professionnelle, reconnue ou non reconnue. Harcèlements, pressions psychologiques, cadences infernales, manquements de l’employeur à son obligation de prévention et de sécurité … Les causes des accidents du travail et des maladies professionnelles mortels sont multiples, mais surtout elles sont connues. C’est le triste record européen détenu par la France qui démontre aux plus sceptiques que le travail peut encore tuer !

Et pourtant, la santé est un droit fondamental, elle ne peut se négocier. La vie des agents ne peut être une variable d’ajustement utilisée pour améliorer les profits des entreprises. La santé au travail est un combat permanent de Force Ouvrière. FO revendique le droit pour tous les travailleurs de travailler dans la dignité et le respect de leur intégrité physique et mentale. Le démantèlement successif de toutes les avancées sociales met à l’évidence en péril l’effectivité de ce droit.

Si vous connaissez une de ces situations, n’hésitez pas à contacter vos représentants syndicaux FO !

Taux d’absentéisme en hausse à La Poste

Le bilan social 2017 de l’entreprise La Poste a été présenté lors d’un Comité Technique National d’août 2018. Des chiffres nous alarment : ceux concernant l’absentéisme et les accidents de travail avec arrêt.

Le taux d’absentéisme pour maladie ne cesse d’augmenter!  De 6,65% du personnel en 2015, il atteint 6,94% en 2017. Cela représente 6 093 077 jours d’absence pour maladie, tout personnel confondu. Les organisations de travail jouent un rôle essentiel sur ce sujet. De meilleures conditions de travail avec le personnel nécessaire amélioreraient de façon flagrante la santé des agents au travail.

De plus l’absentéisme des postiers revient à des centaines de milliers d’euros pour l’entreprise. Pas besoin d’aller plus loin pour démontrer qu’il y a là aussi un véritable enjeu pour contribuer à la santé économique de l’entreprise !

Alors que le nombre d’agents de La Poste ne cesse de baisser (9348 agents de moins qu’en 2016, soit 214 697 agents), le nombre de journées d’absence pour accidents de travail et de trajet augmentent de façon alarmante! il est temps que La Poste réagisse.

Pour Force Ouvrière, la prévention est un paramètre incontournable afin d’assurer la bonne santé physique et mentale des agents tout en assurant des conditions de travail optimales. Pour FO Com, la santé et la sécurité au travail sont des obligations de l’employeur.

 

FORTES CHALEURS, CANICULE, NE PAS ATTENDRE LE COUP DE… CHAUD

Un épisode de fortes chaleurs, voire de canicule touche le pays ces jours-ci. Bien que le Code du travail ne définisse pas de seuil précis de déclenchement de mesures réglementaires, l’employeur de par son obligation générale de sécurité se doit de prendre des mesures adaptées pour préserver la santé physique et mentale des travailleurs (Art L4121-1 du Code du travail).

[Télécharger] [Télécharger N&B]