mercredi 19 décembre 2018

Centre Financier

Elections CAP/CCP 2018

Traitement des chèques : où va-t-on ?

Lorsque La Poste choisit de retirer progressivement le traitement des chèques des Centres Financiers, pour des raisons stratégiques, FO Com a mis en avant les conséquences sur les agents perdant leur emploi. La Direction est restée sourde. En 2017, suite à l’annonce du projet Excello et de la fermeture progressive de la Production, FO Com a de nouveau dénoncé les conséquences humaines néfastes et les pertes de compétences détenues par les agents des centres financiers. La Poste n’était toujours pas à l’écoute.

Aujourd’hui, La Poste revient sur sa stratégie et reporte la bascule totale vers Docapost de 6 mois pour les centres financiers de Lyon, Marseille et Paris, et de 2 mois pour Nantes, alors que les agents sont déjà partis ou réorientés sur d’autres postes.

La Poste a omis d’anticiper le processus du traitement du chèque ce qui a engendré une baisse de la qualité de service. En centres financiers, les agents doivent compenser et récupérer ces erreurs de stratégie ! Ayant diminué trop hâtivement les effectifs de la Production, seuls les quelques agents restants et des forces variables de travail doivent en subir les conséquences. C’est pourquoi FO Com demande une compensation financière et la reconnaissance pour ces agents.

FO Com dénonce la mauvaise gestion humaine de l’entreprise et met en garde La Poste sur les répercussions sur les personnels de ses projets non fiables, sources de risques-psycho-sociaux.

Ce qu’induit la rupture technologique des nouveaux moyens de paiement…

Le Comité Technique National concernant la nouvelle mutualisation d’activités des périmètres des centres financiers et centres financiers nationaux sur la filière Moyens de Paiements s’est tenu fin avril.

Cette nouvelle organisation est en lien direct avec Excello Production que FO Condamne. En effet, le projet Excello induit la fermeture des directions production en centres financiers. Elle intervient également dans une période de rupture technologique liée aux nouveaux moyens de paiement. Les trois filières Moyens de Paiement (Lille, Paris et Limoges) seront ainsi rattachées à la DOP (Direction Opérationnelle des Paiements) sur le NOD du CDP (Centre de Paiements) de Limoges. Les 260 agents des Filières Moyens de Paiement de Lille et de Paris changent ainsi de rattachement hiérarchique à compter du 1er mai 2018.

Heureusement, il existe des garanties grâce à l’accord AMB3 (Avenir des Métiers Bancaires) que FO a signé et défend au quotidien sur tous les centres : maintien des sites et pas de mobilité géographique forcée pour les agents. Il n’empêche que les agents s’interrogent beaucoup sur la pérennité de leurs emplois, impactés par les évolutions réglementaires. L’après 2018 est source d’inquiétude pour les personnels de la filière moyens de paiement.

Aux côtés des postiers, FO demande à l’entreprise de prendre en compte le professionnalisme des agents de la filière Moyens de Paiement, professionnellement et financièrement. FO demande à La Poste d’être à l’écoute des évolutions de carrière des agents et de proposer de réelles perspectives en II.3. Le grade de base doit être le II.3 et permettre ainsi aux agents d’accéder au III.1! FO exige aussi le grade III.3 pour tous les managers de proximité!

2018: année des négociations dans les centres financiers!

Dans les vingt-trois Centres financiers et Centres financiers nationaux, les négociations ont commencé sur les Organisations du Temps de Travail (OTT) pour le périmètre de la clientèle : services clients, services développement, le CNMR et la Banque à Distance.

FO, a demandé le respect de l’accord Avenir des Métiers Bancaires (AMB3) « pas plus d’un samedi travaillé sur trois ». C’est chose faite puisque nous avons été force de proposition et avons obtenu un relevé de décision national, ce lundi 5 mars, ouvrant à nouveau « ce champ du possible » pour les négociations locales.

L’adaptation vie privée vie professionnelle (garantie de l’accord AMB) est une priorité pour FO et doit être respectée !

L’accord AMB3 est une garantie pour l’avenir des centres financiers et de leurs personnels. FO met toutes ses Forces pour le faire respecter !