Actus Courrier – Colis

Inflation, pouvoir d’achat, et les rémunérations dans tout ça ?

Les revalorisations salariales annuelles ont été perçues le mois dernier. Dans ce contexte, vos appels et vos interrogations nous confirment que la question du pouvoir d’achat reste au centre des préoccupations de tous.

Les prix continuent en effet d’augmenter et, au mois de mai, l’inflation a, selon l’Insee, atteint 5,2 % sur un an. Toujours selon l’Insee, ce niveau est historique en France depuis près de 37 ans.

[Lire le tract]

 

Le ColisFOstier – Projet d’accord social et financier (ASF) – Fusion des services ADV, Facturation et Crédit Management

Le 30 mai dernier s’est tenue la plénière conclusive, dernière étape de cette négociation d’ASF, concernant le projet de fusion des 3 services.

Pour rappel, cette négociation a été réclamée par FO. Tout au long de ces instances réglementaires (plénière de lancement, bilatérales,…), FO n’a eu de cesse de réaffirmer ses revendications et même si La Poste a tendance à freiner des quatre fers, un compromis est toujours possible. Il n’est acceptable que s’il apporte un réel « plus » pour le personnel.

[Lire le tract]

DSI BSCC – Innovation : FO démasque sa réorganisation

Lors de la CDSP du 26 avril, la direction de la DSI BSCC a présenté un zoom de la direction de l’Innovation.

Elle a exposé la raison d’être de l’innovation et de la prospective, et a annoncé que l’équipe devait s’étoffer. Sur le terrain c’est tout autre chose qui se passe. Si un appel à candidature d’un nouvel expert Innovation a bien été publié sur la bourse de l’emplois, une véritable chasse souterraine aux « anciens » est en cours, faisant fi de toutes les règles de dialogue social à La Poste pour la protection des agents. FO est montée au créneau  !

[Lire notre tract]

 

Plan de production : des facteurs dans la tourmente

De-ci de-là fleurissent des présentations de plans de production plus ou moins excentriques. La dernière version affligeante fait référence à un mystérieux plan de charge dont nul ne connait l’origine.

Si jusque-là, cela pouvait prêter à sourire, désormais, on grince des dents car le but de toutes ces différentes présentations réside dans le fait de supprimer des renforts aux agents de la distribution et d’ajouter à outrance de la sécabilité ! Pire encore, de nombreux territoires ont cru bon de s’emparer du contingent de 30 + 10 jours pour le programmer durant la période estivale.

[Lire le tract]

Plan de production rime avec injonction contradictoire

Plan de production

Puisqu’il semble si difficile à La Poste de faire respecter, dans les territoires, ses écrits à propos de l’accord signé le 17 décembre 2021 pour les agents et encadrants de la distribution et du traitement, une note datée du 8 février 2022 expliquant les modalités de mise en œuvre du plan de production était envoyée à tous les managers.

La DMDL (Direction des Métiers de la Distribution et de la Livraison), grande absente en ce début d’année, n’était pas en soutien des Directeurs d’Établissement, et aujourd’hui, nous constatons de grandes dérives quant aux plans de production. Ceux-ci sont trop souvent absents des dossiers comités techniques, ou bien, quand ils y sont intégrés, ils demeurent fréquemment incomplets.

Exemple : On voit fleurir, sur ce 2e quadrimestre, des contournements inadmissibles sur la sécabilité. 30 voire 40 jours de programmés sur la période estivale.

Inopinée signifie pourtant : qui arrive, se produit alors qu’on ne s’y attendait pas ! et pas autre chose !

On constate également qu’aucun suivi n’est réalisé dans les établissements concernant le nombre de jours effectués par le facteur.

En totale contradiction avec cette note, La Poste sort en avril un plan de réassurance et demande à ses directeurs « d’utiliser au maximum les possibilités de l’accord sur la flexibilité (30 j + 10) ». Ordre et contre-ordre. Schizophrénie totale !

FO Com exige le strict respect de l’accord et du dialogue social.