Actus Courrier – Colis

Jours pénibilité senior

Jours pénibilitéLes grands oubliés : techniciens conseil contrôle client en PDC et PPDC

L’accord « Un avenir pour chaque postier » signé le 5 février 2015 prévoit de nombreuses mesures dont le bénéfice de jours pénibilité pour les seniors. Or, La Poste a oublié les techniciens S3C en PDC et PPDC alors que les mêmes techniciens en bénéficient quand ils sont en PIC ! Cherchez la cohérence !

FO Com revient lors de chaque instance sur ce sujet pour que La Poste revoit sa copie au plus vite et avec effet rétroactif. Dialogue de sourd car pour nos dirigeants, la pénibilité est très différente en PIC. Mais il y a un hic : nous constatons que la fiche de poste est strictement identique et que le code fonction dans le système d’information également !

FO Com revendique au plus vite que La Poste modifie cette iniquité et revienne à la raison.

Évolution de l’organisation de la DSI-BSCC : FO à la rencontre de la direction

dsi-bscc« Tout évolue mais presque rien ne change pour les agents … ! … ? »

FO est allée à la rencontre de la direction de la DSI-BSCC en bilatérale et en CDSP d’information de l’évolution de l’organisation de la DSI-BSCC du 6 mai. Cette réorganisation est la conséquence du nouveau plan stratégique 2030, et du remplacement des départs naturels des managers. Presque tout change mais 99% des agents conserveraient la même activité et le même manager…

[Lire le tract]

Courrier – RAP, l’indicateur pastèque

courrier_indicateur_pasteque_mai21

Un nouveau manque de loyauté de la part de la BSCC sur les promotions en cours. Au vu des nombreuses alertes nous remontant des territoires, FO Com a posé la question lors de différentes instances à la BSCC sur le gel des RAP du 1er trimestre 2021.
La réponse a toujours été la même, les RAP ne sont pas gelés. Or nous constatons par des écrits de directeurs d’établissements qu’il en est tout autre…

[Lire le tract]

Non-versement de la prime d’intéressement, un non-évènement pour La Poste

petitionFO a dû se battre pour exiger qu’un débat se tienne en demandant la réunion d’une commission de suivi sur l’accord intéressement 2018-2020.

« Pas d’année blanche pour une année noire pour tous les postiers ! » : Derrière ce slogan nous avons interpellé le Président de La Poste, puis la DRH du Groupe. Nous n’avons pas cessé de dénoncer cette situation via nos tracts, nos affiches et nos interventions lors de réunions bilatérales ou plénières avec La Poste.

La solution, dès le mois de février, FO l’a donnée : transformer le montant prévu au budget de La Poste pour le versement de l’intéressement en une prime exceptionnelle. Et c’est le gouvernement qui a « validé » cette solution en permettant aux entreprises, sous condition de conclure un accord intéressement, de verser une prime exceptionnelle de pouvoir d’achat qui peut aller jusqu’à 1000 euros.

Les autres syndicats, après que FO ait clairement posé cette revendication forte, se sont mobilisés et ont proposé un « travail unitaire » pour réfléchir à une action commune. Bien entendu, nous nous engageons à défendre de façon unitaire une revendication sociale essentielle des postières et des postiers, en particulier lorsqu’elle touche leur salaire et leur reconnaissance.

Nous soutenons donc sans réserve la pétition, fruit de ce travail unitaire [Signer la pétition]. Nous vous encourageons à la relayer le plus largement.

FO est fier d’avoir porté, dès le mois de février, cette revendication et nous le serons encore plus lorsqu’elle aboutira enfin !

Moyens de remplacement : une fonction à part entière !

Moyens de remplacementDifficultés pour poser ses congés, annulations de formations, postes vacants par suite d’absences pour maladie ou maternité, conditions de travail dégradées, incivilités grandissantes… tels sont les constats qui montrent combien la situation n’a jamais été aussi alarmante et ce, dans tous les métiers, dans tous les services. L’absentéisme élevé le prouve. Aussi, le retour à des fonctions dédiées de remplacement est indispensable et nécessaire.

Alors que la productivité demandée est devenue intenable, il est urgent de stopper les réorganisations, de faire un état des lieux et répondre aux nombreuses situations de sous-effectifs par des comblements de postes pour garantir de bonnes conditions de travail. On a tous à y gagner !

Pour ce faire, FO Com revendique :

  • Des fonctions dédiées pour assurer le remplacement des absences des agents cadres et non cadres,
  • Des fonctions de remplacement accompagnées de moyens financiers et matériels pour reconnaître l’expertise et la polyvalence de ces fonctions,
  • Un effectif permanent de moyens de remplacement permettant de faire face aux absences de toute nature (formations, congés jusqu’à trois semaines consécutives pour les agents qui le souhaitent, maladie…) mais aussi pour éviter les fermetures temporaires de bureau, les tournées à découvert, la charge de travail reportée sur les autres agents…

Sans moyens de remplacement dédiés, ce sont nos conditions de travail qui continueront à se dégrader. Stop ! Agissons ensemble, rejoignez FO !