Jeunes

FO signe l’accord sur l’insertion des jeunes et l’emploi des seniors à La Poste

Après plusieurs mois de négociations, l’accord dénommé « Insertion des jeunes et emploi des seniors » a été signé par FO. Il a été validé majoritairement avec des mesures très attendues par les postières et les postiers.
Au moins 5.000 CDI dont 3.000 jeunes de moins de 30 ans vont être recrutés sur 3 ans (2016, 2017, 2018). 12.000 jeunes en contrat de professionnalisation et en contrat d’apprentissage pourront alterner entre leurs études et La Poste où ils devraient apprendre un métier. 15.000 stagiaires seront accueillis au sein de La Poste.
Concernant les seniors, le temps partiel senior est reconduit jusqu’au 30 juin 2018.
De plus, les agents en situation de reclassement à moins de 18 mois de la retraite bénéficieront des missions en relation avec leurs compétences. El les collègues de plus de 55 ans occupant une fonction exposée à des facteurs de pénibilité ne pourront effectuer des heures supplémentaires que sur la base du volontariat.
Pour FO, cet accord favorise et encourage l’emploi. Cependant, nous veillerons à la réalisation de ces mesures et à la mise en place de ces dispositions !

Accord : « Insertion des jeunes – emploi des séniors – TPAS » : Des mesures attendues.

Après plusieurs mois d’âpres négociations, l’accord «Insertion des jeunes et emploi des séniors» a abouti à un vote majoritaire, entérinant des mesures très attendues par les postier(e)s.

À l’origine, le calendrier de la Poste prévoyait un aboutissement des négociations en juillet, mais considérant alors les propositions de la direction insuffisantes, Force ouvrière avait demandé la poursuite des négociations.

  • Recrutement et insertion des jeunes
  • Seniors : et le TPAS
[Télécharger] [Télécharger N&B]

Le chômage des jeunes repart à la hausse alerte l’Organisation Internationale du Travail

logo_oitL’OIT estime que le taux mondial du chômage des jeunes devrait atteindre 13,1 % en 2016 contre 12,9 % en 2015. C’est la première hausse du genre en trois ans. Le nombre de jeunes chômeurs dans le monde devrait augmenter d’un demi-million cette année, pour atteindre 71 millions.
L’OIT juge encore plus inquiétante la proportion de jeunes, souvent dans des pays émergents et en développement, qui vivent dans la pauvreté tout en ayant un emploi : 37,7 %, soit 156 millions, contre 26 % pour les travailleurs adultes.
L’étude de l’OIT, « Emploi et questions sociales pour les jeunes dans le monde (2016) », constate également de fortes disparités entre jeunes hommes et jeunes femmes. En 2016, le taux d’activité des jeunes hommes s’élevait à 53,9 % contre 37,3 % pour les jeunes femmes, soit un écart de 16,6 %. Le problème, souligne l’OIT est particulièrement aigu en Asie du Sud, dans les États arabes et en Afrique du Nord où les taux d’activité des jeunes femmes sont respectivement inférieurs de 32,9 %, 32,3 % et 30,2 % à ceux des jeunes hommes.

Le contrat de génération a vécu,
place à une négociation “Insertion des jeunes et emploi des séniors”.

L’accord Contrat de génération a pris fin à La Poste le 31 décembre 2015. Cependant deux mesures ont été prolongées jusqu’au 30 septembre :

  • à partir de 45 ans, les postiers exposés à des facteurs de pénibilité bénéficieront d’un abondement de 25 % sur les jours portés à l’alimentation du Compte Epargne Temps (CET).
  • à partir de 55 ans, ils ne pourront effectuer d’heures que sur la base du volontariat.

Une nouvelle négociation débute sous le nom de “Insertion des jeunes et emploi des séniors”. Peu importe le titre, c’est le contenu qui compte.
L’insertion des jeunes dans l’emploi est un axe majeur défendu par FO Com durant toutes les négociations, avec une politique volontariste en matière d’alternance.
Le maintien dans l’emploi pour les séniors c’est la diversité intergénérationnelle qui est une richesse pour La Poste ! La culture de l’entreprise doit se transmettre tout comme le sens du service public postal. C’est grâce aux postiers séniors que cette culture et ces valeurs peuvent être données aux jeunes recrutés.
FO revendiquera un accord où la place et le maintien des séniors dans de bonnes conditions devra être prise en compte et non réduite à des mesures d’âge.