Actualités

Exigez votre masque ! Signez la pétition !

La Poste avance t-elle-masquée ? 24 millions de masques ? 10 millions ? Réquisitions ? Dons ? Stocks ? Manques ? Des masques pour aujourd’hui ? Pour demain ?

Face aux mesures gouvernementales changeantes, aux buzz médiatiques constants, aux atermoiements de La Poste, FO Com n’a qu’un seul combat : la sécurité de tous les postiers !

Pour FO Com, les consignes des autorités sanitaires constituent un socle de mesures obligatoires et minimales ainsi La Poste se doit de les améliorer dès lors qu’elle en a la possibilité. La Poste dispose de masques et de matériel mieux à même de protéger ses agents, elle doit les mettre à disposition des postiers ! C’est cette exigence là que nous portons, comme nous portons l’exigence de la mise en place d’organisations du travail qui répondent non seulement aux mesures barrières mais qui les améliorent chaque fois que c’est possible.

Postières, postiers, ensemble, exigeons de La Poste la mise à disposition de tous les moyens dont elle dispose pour protéger notre santé. Ensemble, exigeons des organisations de travail adaptées, défendons notre santé, notre sécurité et nos conditions de travail.

Je signe la pétition : pour une sécurité optimale sur mon lieu de travail !

Actus

Covid-19 : FO Com en première ligne avec les postiers

Depuis le début de la crise sanitaire du Covid-19, les militants FO Com n’ont qu’une seule obsession : comment garantir la santé des postiers ?

Au niveau national, à l’occasion de réunions téléphoniques avec les dirigeants du Groupe, comme au niveau local à travers la participation de nos représentants notamment au niveau des CHS, cette question obsédante nourrit tous nos débats. Les doléances du terrain nous ancrent dans le quotidien des postières et des postiers !

Et parce que les moyens et les décisions de l’employeur ne sont pas à la hauteur des circonstances vécues, l’écrit a relayé l’oral, via un courrier d’alerte daté du 17 mars adressé au président de La Poste, pour exiger la protection sanitaire que sont en droit d’attendre, les facteurs, les guichetiers, les colipostiers, les commerciaux, les banquiers et l’ensemble des agents des services support et des filiales.

Une première réponse vient de nous parvenir [Lire la réponse de P.Wahl]

Nous en exigerons d’autres ; en effet, chaque fois qu’un postier exerce son droit de retrait pour mise en danger, c’est un témoignage de l’insuffisance des mesures prises. C’est pourquoi, nous ne cessons pas d’exiger la mise à niveau des moyens nécessaires et des initiatives adéquates dans chaque métier, dans chaque établissement.

L’État doit garantir à La Poste les moyens du Service public plus encore en période de crise, car ce service permet aux postières et aux postiers l’exercice de la solidarité en tous points du territoire.

Prendre le temps de s‘organiser : FO entendue !

Les bureaux, tous métiers confondus,
seront fermés demain samedi 21 mars

Il faut prendre le temps de s‘organiser, c’est le message que FO porte auprès de La Poste depuis le début de cette crise sanitaire.

Nous n’avons qu’un seul souci, c’est la santé des personnels. Ils doivent être dans des conditions de sécurité optimales pour exercer leurs missions. Après notre courrier au président Wahl du 17 mars dernier [Lire le courrier], nous allons continuer à exiger la liste exhaustive des activités essentielles à la vie économique du pays.

Il faut également revoir les organisations pour ne faire travailler qu’une partie du personnel et ainsi respecter les distances et les temps de repos indispensables. La Poste nous a entendus sur ce point puisque les bureaux, tous métiers confondus, seront fermés demain samedi 21 mars. Pour FO Com, plus que jamais, défendre et protéger les postiers !

Covid-19 : situation intenable à La Poste !

Suite à la dernière réunion avec La Poste, nous constatons que notre employeur ne prend pas les mesures fermes à la hauteur de la situation sanitaire que nous traversons.

Le constat d’une absence d’application des consignes nationales au niveau local nous amène à déplorer ce problème de gouvernance particulièrement sensible à la Branche Service Courrier Colis (BSCC). Il est pour le moins surprenant qu’une entreprise publique à capitaux d’État traine à appliquer les mesures gouvernementales.

Au vu du nombre de remontées de situations catastrophiques, de propos indécents, d’actes managériaux inadaptés,  FO Com exige :

  • La liste des activités postales définies comme nécessaires dans la continuité du maintien des liens essentiels de la Nation.
  • L‘application stricte des mesures imposées par le gouvernement et notamment toutes les mesures barrières
  • L’arrêt de tous les projets de réorganisations du travail enclenchés avant la crise sanitaire. L’ensemble de la communauté managériale a pour devoir de prioriser la sécurité sanitaire des personnels sur le maintien des activités.

Le gouvernement impose des règles strictes, La Poste doit s’obliger à les respecter nationalement comme localement, et ce, dans tous les domaines, déplacements compris.

Aussi, FO Com ne peut que conseiller à tous les postiers de se protéger, en prenant les initiatives appropriées à la préservation de leur santé, de leurs collègues et de leur entourage.

Les militants FO Com locaux et nationaux restent mobilisés dans le soutien aux postiers. En parallèle, FO Com s’adresse solennellement au PDG de La Poste. [Lire le courrier adressé à Philippe Wahl]

La Poste face au coronavirus

coronovirusSi actuellement un vent de panique circule dans certains pays, avec l’application de mesures radicales, la France doit bien se préparer, elle aussi, à un épisode beaucoup plus aigu dans les semaines voire les jours à venir.
Avec 49 décès enregistrés pour 2281 cas recensés (source gouvernementale au 11 mars 2020), La Poste avec ses plus de 200 000 agents ne pouvait raisonnablement pas passer à coté de la pandémie (épidémie qui touche plusieurs continents). Les premiers cas de postiers porteur du virus ont été détectés en ce début de semaine. Dans ses différentes notes envoyées depuis l’apparition du coronavirus en Chine, La Poste suit de près la recommandation des autorités de santé, sans toutefois prendre de mesures radicales. Comme une grande partie du système économique, il faut maintenir l’activité quitte à laisser les postiers exposés comme notamment dans les zones Cluster.

C’est la panique aussi en interne, puisque La Banque Postale y est allé de ses propres mesures de prévention afin d’assurer une continuité d’activité, en privilégiant entre autre le travail à distance : limitation à 30 personnes pour les réunions physiques, audio ou visioconférence, télétravail. Ces mesures tombent sous le bon sens.
Mais que faire pour un facteur ou un agent en bureau de poste dont l’essence même du métier est le contact avec le public ? La baisse d’activité déjà enregistrée avec la chute du trafic colis en provenance de Chine interroge déjà. Nul doute que face à cette situation La Poste devra apporter des réponses pour tous ses agents qui assurent un service en contact avec le public.