Archives: BGPN

BGPN – Grève du 2 avril 2024, des réponses au cas par cas

Face à la mobilisation des Chargés de Clientèle et des Chargés de Clientèle Remplaçants, La Poste ne peut plus nier l’effet ravageur produit par les décisions unilatérales prises à la suite de l’échec de la signature de l’accord sur l’organisation des bureaux de poste en septembre 2023. Mais, son seul mot d’ordre reste la mobilité !

Face à cette injonction, FO Com ne peut accepter que des postiers soient pénalisés !

À la suite du mouvement, l’intersyndicale a obtenu que chaque situation défavorable aux postiers soit étudiée et qu’une solution soit trouvée.

[Lire le tract]

BGPN : calendrier des RAP III-1 pour les chargés de clientèle

RAPPar une brève du 9 avril , FO Com vous informait que notre pugnacité allait payer. Les RAP (Reconnaissance des Acquis Professionnels) gelées depuis mi 2023 devaient être à nouveau proposées avant la fin du quadrimestre.

C’est chose faite ! Le nouveau calendrier des RAP est publié depuis le 29 avril 2024 sur Net RH. La date limite d’inscription pour celles relatives aux CC Appui bancaire et aux CC Multi Activités est fixée au 5 juin 2024.

Rapprochez-vous au plus vite de vos managers ou de vos services RH afin de savoir si votre NOD ouvrira une RAP et inscrivez-vous !

Pour plus d’informations, adressez-vous à  vos correspondants FO Com

Fin du « malus FTU » pour les directeurs de secteur

C’était une demande de la majorité des organisations syndicales : le « malus FTU » sur la feuille de route des Directeurs de Secteur concernant un éventuel dépassement de l’objectif fixé sur les moyens de fonctionnement en personnel est enfin supprimé ! Qu’est-ce que la Force de Travail Utile : il s’agit des moyens déterminés par La Poste pour assurer la charge de travail d’un bureau de poste.

Ceci, nous ne l’acceptons pas !

    • Parce que ces moyens humains sont inférieurs à ceux fixés dans les cadres d’organisation des secteurs existants.
    • Parce que cela représentait aussi un réel motif de pression sur les Directeurs de Secteur et donc sur l’ensemble des Codir, ayant, de fait, ces objectifs à tenir pour éviter le « malus FTU ».

Et pour couronner le tout, les objectifs furent revus en cours d’année sur les secteurs avec effet rétroactif !

Avec une pointe d’ironie, FO Com dira que La Poste a donc fait preuve de « sagesse » en supprimant cet item de la feuille de route des DS, tout en modérant son impact sur les Directeurs de Territoire.

Comme beaucoup de choses cette année, la dénomination change, moins agressive : « modérateur FTU » et se mesure à hauteur de 2.5% pour les Directeurs de Territoires.

Au-delà des appellations, il n’en demeure pas moins une réelle problématique : Les objectifs en force de travail sont toujours inférieurs à ceux définis dans les cadres d’organisation !

FO Com exige donc que les moyens humains prévus dans les cadres d’organisation soient disponibles physiquement sur les Secteurs, afin que ces derniers aient un fonctionnement normal, avec les horaires prévus et définis lors des « réorganisations » et en accord avec les agents.

Festival de bonheur à la BGPN ?

Jusque sur les bancs de l’Assemblée Nationale, on peut entendre que les postiers vont bien. En effet, alors que nous étions un lendemain de grève, Philippe Wahl, lors de son audition par la Commission des Affaires Économiques le 3 avril a bien souligné que pour les 140 000 postiers qui ont répondu au baromètre d’engagement la qualité de vie au travail a progressé. Il a bien insisté en disant que ce nombre de répondants était supérieur au nombre de grévistes de la veille.

Pour la BGPN, l’analyse de ce baromètre présenté aux organisations syndicales le 28 mars, démontre que la Branche affiche de meilleurs résultats que l’année dernière et également de meilleurs résultats que le Groupe La Poste. La BGPN est déjà très fière de présenter un taux de participation de 73 % relativement stable et toujours élevé.

S’il est une question qui résume bien l’ensemble du questionnaire c’est la suivante : recommanderiez- vous à un proche de venir travailler à la BGPN ? 69% des réponses se situent entre 6 et 10/20. Pour le Groupe c’est 61% et en 2022 c’était 62. Bien évidemment, ces chiffres ne sont que des moyennes mais il semble bien que nous, les organisations syndicales, ne rencontrions que des cas particuliers qui se situent bien en deçà de ces pourcentages. Rappelons que la BGPN et ses filiales, c’est environ 50 000 postiers mais que les agents des bureaux de poste n’en représentent qu’environ 27 000. Il serait fort intéressant d’isoler les résultats des postiers des bureaux de poste. Du bout des lèvres, le Siège nous livre que le score de la qualité de vie au travail est le plus en retrait chez cette population.

FO reste convaincue qu’un mal être au travail existe dans les bureaux de poste. La démarche « Tous présents » que nous décrivions dans le CC Enchaîné de décembre 2023 est loin d’être à la hauteur pour lutter contre l’absentéisme. C’est pourquoi, nous rencontrerons La Poste très prochainement afin qu’elle mène une réelle réflexion sur ce sujet qui n’est que la manifestation du malaise des postiers des bureaux.