Archives: BGPN

REC, RE, Encadrants – Les oubliés de la BGPN

La Poste nous avait reçus en septembre 2020, pour que nous partagions les revendications des cadres des CoDir de la BGPN, quel constat pouvons-nous tirer en janvier 2023 ?

RIEN ! La Poste n’a proposé aucune avancée concernant ces personnels. Ils sont tout simplement les oubliés de la BGPN, corvéables à merci.

[Lire le tract]

Quand La Poste recherche une expérience « client remarquable »

expérience client

Quand La Poste entreprend de faire revenir les clients dans les bureaux de poste :

  • Elle supprime le timbre rouge incitant ainsi les clients à utiliser les canaux numériques pour envoyer leurs courriers
  • Elle supprime dans certains bureaux la possibilité d’effectuer des opérations en cash
  • Elle supprime le service Western Union, transférant ainsi 4.3 millions de transactions (à l’extérieur des guichets du bureau de poste)
  • Elle supprime à une certaine catégorie de clientèle la possibilité d’avoir un conseiller dédié

Quand La Poste tente d’améliorer la satisfaction client :

  • Elle expérimente la distribution alternée du courrier
  • Elle facture l’autorisation de découvert même si celui-ci n’est pas utilisé

Mais que se passe-t-il à la tête de l’entreprise ?

En prenant pour prétexte le Covid, La Poste n’a de cesse de nous répéter que la fréquentation des bureaux de poste s’est effondrée ; mais, à force d’appauvrir l’offre de services, il ne faut pas s’étonner que les clients boudent les bureaux. Le chargé de clientèle est alors pris au piège. Il subit les choix de l’entreprise et se retrouve démuni face à des clients qui demandent des explications.

FO Com ne comprend pas cette direction prise par La Poste allant à l’encontre du développement et mettant en difficulté les agents. La désaffection des clients ne pourra que s’accentuer et il ne faudra pas en faire porter la responsabilité aux chargés de clientèle.

BSCC-BGPN : pas touche à nos CHSCT

Depuis plusieurs années, mais avec une forte accélération depuis 2021, FO Com a perdu et va perdre de nombreux sièges en CHSCT (déjà 52 à la BSCC). De plus, le regroupement des CDSP Locales à la BGPN réduit les moyens des représentants syndicaux et donc la proximité de leurs actions. Tout cela est dû à la décision de La Poste de fusionner établissements et DR.

FO Com revendique le maintien des mandats des membres désignés des CHSCT supprimés et le maintien de tous les représentants pour une meilleure efficacité du dialogue social.

Pour la santé et la sécurité au travail de tout son personnel, il est inadmissible que La Poste se prive de l’expertise des membres CHSCT. La période COVID a bien démontré l’importance de chaque instance.

Plusieurs actions ont été engagées tant à la BSCC qu’à la BGPN. Lire la déclaration intersyndicale commune au sujet des nouvelles DREX