Archives: facteur

BSCC – En mai, La Poste fait ce qu’il lui plaît

Cette année, le mois de mai a la particularité d’être parsemé de plusieurs jours fériés en semaine. Prétextant vouloir donner la possibilité à certains agents d’avoir un pont pour cette période, La Poste propose aux agents de poser soit des congés, soit des RC.

Ce qui, de prime abord, pourrait sembler une bonne initiative ne le sera pas pour tous. Car afin de permettre à certains d’obtenir un repos et pour pallier leurs absences, La Poste décide de mettre en place l’organisation type secteur (comme le samedi) ! Cette décision aura pour effet de faire emporter aux agents présents deux tournées au lieu d’une seule et ce pour une période de deux jours au moins.

[Lire le tract]

BSCC : indemnité « habillement », on va finir à poil!

habillementLa note concernant la politique « habillement » à La Poste est sortie le 10 janvier 2024. Outre le nombre de points octroyés pour acquérir des vêtements via le catalogue, elle rappelle les principes inhérents à tous agents : l’image de la marque « La Poste » véhiculée par les postiers auprès des clients et le caractère obligatoire pour certaines fonctions de porter un vêtement identifié.

Pour « accommoder » tout cela, il existe l’indemnité d’entretien versée en décembre aux agents occupant des fonctions éligibles :

  • 12,06€/an pour les postiers en relation avec le public et exposés aux aléas climatiques, dont la tenue est obligatoire
  • 3,50€/an pour les postiers sans relation avec le public

Petit calcul, pour rigoler : 12,06€ par an, cela représente 1€ par mois, soit 3 centimes par jour…

Ces 2 montants sont dérisoires et compensent à peine le coût d’un bidon de lessive. Cela démontre encore une fois le fossé qu’il y a entre ce que demande La Poste et les moyens qu’elle donne aux postiers pour asseoir ses exigences. La Poste se rend-elle compte de l’augmentation de l’électricité, de l’eau et des produits ?

Et même si comparaison n’est pas raison, nous aimerions bien savoir quel est le montant de l’indemnité chez nos collègues policiers ou cheminots par exemple. FO Com exige que cette indemnité d’entretien soit réévaluée à 150€ par an pour tous les postiers. FO Com exige, en outre, une nette revalorisation et un report du nombre de points dédié à l’achat de vêtements.

Le facteur va prendre votre courrier en photo

Lors de la disparition du timbre rouge après 173 ans de bons et loyaux services, FO Com dénonça fermement que La Poste écarte ainsi une frange de la population en imposant un affranchissement totalement numérique pour les courriers urgents.

Le fiasco constaté par la mise en place de la e-lettre rouge est total : cette dernière peine à franchir les 3 500 utilisations par jour alors que l’entreprise tablait sur 8 000 à 10 000 pour être rentable. « UFC Que Choisir », lors d’une enquête sur le sujet, déplore, contrairement à la promesse de La Poste, que 75% des courriers sont parvenus à destination en J+1 contre 89% pour le timbre rouge physique… Il semblerait que le numérique ait ses limites.

Mais La Poste persiste et signe : Désormais, et pour contrer l’illectronisme ou l’impossibilité pour les clients de se déplacer en bureau de poste, c’est le facteur qui va s’y coller. Via une application sur son smartphone professionnel, il scanne le courrier (pouvant aller jusqu’à dix pages) du client, non sans l’avoir informé sur les conditions de vente. Il saisit puis valide ensuite toutes les informations nécessaires à l’envoi : règlement général sur la protection des données, adresses de l’émetteur et du destinataire puis il lui fait choisir les options (avec ou sans suivi, couleur ou noir et blanc) ; Il perçoit ensuite le montant de la prestation et remplit le récépissé du carnet de commission. A son retour au bureau, il remettra les fonds perçus avec sa fiche de reddition des comptes. Ouf ! Voilà une prestation rondement menée et qui prendra tout de même un peu de temps (entre 8 et 10 min).

Même si, pour l’instant cette activité en est encore à ses balbutiements, La Poste a bien l’intention de développer ce process. FO Com sera vigilante pour que celle-ci soit intégrée dans le calcul de la charge de travail du facteur comme c’est le cas pour d’autres prestations ((Veiller sur mes parents ou petits plats portés).

L’inFO du courrier n°11

Sommaire:

  • Qu’est-ce qu’une réorganisation ?
  • Révision de tournée et de position de travail,
  • À chaque tournée, le bon MOLOC,
  • La méthode de conduite du changement,
  • Les truculentes aventures de Gégé le postier
[Lire l’InFO du Courrier n°11]