Actualités

Distribution de la presse et santé des agents : La Poste doit nous entendre !

presseDe nombreux agents subissent interpellations et incivilités quant à l’absence de distribution de la presse les lundi, mardi et samedi. Mais la faute à qui ?

Dès le 17 mars, FO Com a proposé à la direction de faire travailler les agents, par rotation, un jour sur deux.

En effet, cette organisation est mieux à même de garantir la santé. Elle permet d’éviter les déplacements journaliers, de rendre possible l’espace d’un mètre minimum entre les postiers, la désinfection et le nettoyage des positions non occupées et enfin d’aménager des temps de repos dans cette période extrêmement anxiogène. D’ailleurs, au départ, de nombreux centres de distribution ont travaillé sur une organisation de ce type répondant à ces critères de protection des postiers tout en assurant une distribution sélective mais régulière du courrier. La distribution de la presse partie intégrante des missions de service public pouvait ainsi être assurée. Malheureusement FO Com n’a pas été entendu.

Aujourd’hui, l’organisation mise en place unilatéralement par La Poste prévoit une distribution 3 jours par semaine (mercredi, jeudi, vendredi) et ne répond ni à la sécurité des agents, ni aux missions de services public.

La Poste démontre qu’elle fait encore une fois passer l’économie avant la protection de ses agents et les missions de service public.

Pour FO Com, une seule revendication : assurer les missions de service public en toute sécurité et ce, pour l’ensemble des postiers en travaillant un jour sur deux à la distribution.

 

Postiers : des solutions de garde dans cette situation inédite

GardeDesEnfantsDe fortes contraintes d’organisations peuvent se faire sentir depuis le début de cette crise notamment pour la garde des enfants. Pour les parents postiers, ils existent des offres* mis en œuvre dans le cadre des activités sociales de La Poste. Trois prestataires sont à votre disposition pour vous apporter une solution adaptée à vos besoins.

Yoopies: https://laposte.yoopies.fr

Kinougarde: www.kinougarde.com/lapostemaisonmere

KangourouKids: https://www.kangouroukids.fr/

*offres cumulables avec la prestation « Aide à la Parentalité » du Conseil d’Orientation et de Gestion des Activités Sociales de La Poste (voir modalités en cliquant [ici] ).

FO Com écrit à la DRH pour le maintien des droits

Mme. Valérie Decaux DRH du Groupe La Poste,

Notre pays traverse une période exceptionnelle et les français comme les postiers attendent aujourd’hui des mesures qui les rassurent et les protègent. Or, après une communication confuse et anxiogène qui a largement infusée doutes et interrogations sur la maîtrise et l’anticipation des évènements, le gouvernement vient de décider de réécrire le droit du travail en recourant à une série d’ordonnances prises suite à la loi d’urgence pour faire face à l’épidémie de Covid 19 du 23 mars 2020.
Pour FO, cette épidémie ne doit pas être instrumentalisée pour déroger aux règles du droit du travail et affaiblir les droits des salariés de façon unilatérale et brutale. Ces changements majeurs sur la durée du travail, les repos et les congés sont décidés sans aucune part laissée à la consultation des représentants du peuple, encore moins au dialogue social.
C’est pourquoi nous vous demandons d’entendre la voix des organisations représentatives des salariés et fonctionnaires de La Poste pour rassurer les personnels de notre entreprise en les protégeant et en garantissant leurs droits.
Celles et ceux que vous honorez dans votre communication institutionnelle comme ceux « qui relient les uns aux autres » méritent cette protection sociale, au même titre que la protection de leur santé et de celle de leurs clients.
Nous attendons de La Poste une posture sociale exemplaire en accord avec l’effort exceptionnel demandé aux postiers pour garantir le fonctionnement des infrastructures essentielles et la continuité des services, en première ligne sur le terrain face au danger de la contamination ou en appui à ce front.
Concrètement, FO Com vous demande solennellement :

  • Le report des dates-limites pour poser les droits à congés 2019 résiduels dans les compteurs avant la mise en place des mesures d’ordre sanitaire ;
  • L’acceptation de toutes les demandes d’annulation de congés posés et courant sur la période postérieure à la mise en place des mesures sanitaires ;
  • De ne pas modifier unilatéralement les dates de prises de congés payés de congés d’affaires, de JRS ni de modifier unilatéralement les modalités d’utilisation du Compte Épargne Temps (CET).
  • La reconnaissance monétaire des efforts exceptionnels consentis par les personnels engagés en première ligne et en appui.

La loi prévoit la nécessité d’un accord collectif pour que l’employeur puisse imposer la prise de 6 jours de congés payés durant la période d’état d’urgence sanitaire. Nous vous informons que FO Com y est totalement opposée.
Enfin, depuis le début de la crise sanitaire FO Com rappelle que si des mesures d’exception doivent être prises, elles doivent en priorité être destinées à la protection des postiers et leurs clients.
Nous vous demandons, d’ores et déjà, de nous questionner collectivement sur ce qui concourt au renforcement des missions de service public de La Poste comme sur les priorités à donner à l’humain, avant toute autre considération.
La crise fait émerger de façon criante et urgente ces deux attentes et les solidarités que La Poste doit être en mesure de rendre à notre pays.
Veuillez agréer, Madame Decaux, l’expression de ma considération distinguée.

Le 27 mars 2020,
Christine Simon
Responsable Secteur Poste

Paiement des prestations sociales en bureaux de poste

prestations socialesA période exceptionnelle, moyens exceptionnels: le versement des prestations sociales (prévu début avril), période d’intense activité et de fréquence accrue dans les bureaux de poste, ne doit pas mettre, les guichetiers en difficulté ni provoquer de panique chez les clients.

Aussi, depuis le  début de cette semaine, FO Com revendique des moyens supplémentaires : présence  à l’entrée des bureaux de vigile pour réguler le flux de clientèle, augmentation de la disponibilité du cash y compris dans les distributeurs des bureaux fermés au public.

De plus, nous avons  demandé la mise en place d’une protection en plexiglas sur chaque îlot. Ce dispositif, accepté par La Poste est en cours d’installation. Pour FO Com, tout doit être prêt et espère bien que tout soit prêt pour la période des prestations sociales et ce, sur tout le territoire.

La santé et la sécurité des postiers, encore et toujours.

FO Com : une vigilance de tous les instants !

Lors de la rencontre du 25 mars 2020, entre le président Wahl et les organisations syndicales, FO Com a rappelé son exigence : assurer la sécurité optimale de tous les postiers dans l’exercice de leurs missions.

Notre action, notamment notre alerte du 17 mars dernier, a, depuis, permis une prise de conscience plus en adéquation avec la situation. La mise en place des mesures barrières sur l’ensemble des établissements et la révision des organisations doivent permettre de mieux garantir la santé et la sécurité des postières et postiers. Notre vigilance est totale quant à l’application de ces consignes. FO Com fait d’ailleurs régulièrement remonter tous les dysfonctionnements et toutes les situations d’insécurité communiqués par ses militants de terrain.

Concernant la gouvernance de La Poste, nous exigeons du président la stricte application des consignes nationales dans chaque établissement, dans chaque service. Il ne peut y avoir d’interprétations restrictives fondées notamment sur des arguments commerciaux ou liées à l’expression d’un « égo directorial local ». Sauf mesures plus favorables, le niveau local doit se plier aux décisions nationales !

Si nous avons parfois assisté au meilleur, nous avons aussi été confrontés au pire ! Le groupe La Poste ne pourra pas faire l’économie d’un débat sur le sujet de sa gouvernance. D’ores et déjà nous le revendiquons. D’autres sujets seront également à examiner tel le service public postal de demain, pour quelles missions, pour quels besoins ?

Pour l’heure, FO Com reste mobilisée pour les postiers et la défense de leurs conditions de travail plus menacées que jamais dans cette situation inédite et dramatique.