Communiqués

À rebours des propos gouvernementaux, en pleine crise sanitaire, sociale et économique, La Poste externalise des pans entiers d’activités à l’étranger !

Depuis plusieurs années, La Poste externalise des pans entiers de son activité informatique dans des pays offshore, Pologne, Maroc, Inde, Canada.

Ses dirigeants obnubilés par la réduction immédiate des couts poursuivent leur politique de signatures de contrats en « nearshore » et «  offshore ». Peu importe, si sur le moyen et long terme ces opérations se révèlent économiquement contestables et stratégiquement aventureuses.

Un contrat de prestation a été signé en 2019 avec la société ATOS, l’activité est désormais déportée en Inde et au Maroc, d’autres contrats signés en 2020 comportent des activités déportées en Pologne. Cette externalisation est synonyme de pertes d’emplois en France, de pertes de compétences, de dégradation de qualité de service subie par les clients de La Poste mais aussi les postiers utilisateurs de ces systèmes…

Par son action, le Groupe La Poste, entreprise à capitaux 100% publics avec comme actionnaires l’état et la Caisse des Dépôts et Consignations, se devrait de participer à l’effort de relance de l’économie française via des relocalisations ou à minima en stoppant ses projets d’externalisation !

Comment l’état compte-t’il donner l’exemple aux entreprises privées s’il n’est pas capable d’impulser sa propre politique au sein du groupe public ?

Force Ouvrière a interpellé le directeur des Systèmes d’Informations de La Poste en avril 2019 et le PDG de La Poste en mai 2020 sans obtenir de réponse à la question posée. Le 28 août dernier, un courrier a été adressé au ministre de l’économie…

Force Ouvrière dénonce l’absence de cohérence entre la stratégie économique de La Poste et sa politique affichée en matière de responsabilité sociale et environnementale.

Le gouvernement va-t-il laisser faire et ainsi reprendre à son compte ce double langage ?

Paris, le 27 octobre 2020

La Secrétaire Générale

Christine Besseyre

Covid-19 : FO Com aux cotés des personnels de Guyane et de Mayotte

Lors du dernier bureau fédéral, les membres ont abordé la situation sanitaire des départements de la Guyane et de Mayotte qui reste à ce jour très préoccupante avec près de 6000 cas déclarés et un dispositif de l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 30 octobre inclus.

Les camarades du bureau fédéral ont rappelé que notre organisation syndicale avait dénoncé une gestion catastrophique de cette crise en matière de sécurité et de santé au travail et n’avait pas hésité à  interpeller les responsables de La Poste et d’Orange afin qu’ils prennent toutes les mesures nécessaires pour garantir la santé et sécurité des agents. Nous avons, dans ce cadre,  fait des propositions concrètes :

  • Dépistage systématique de l’ensemble des personnels et pas seulement des agents qui présentent des symptômes de la maladie,
  • diagnostic et éloignement des services des personnes malades et vulnérables,
  • mise en place d’une cellule psychologique,
  • fermeture des centres au moins 48 heures après désinfection des locaux,
  • retour d’information à l’ensemble des personnels concernant les mesures prises et les résultats des différentes investigations.

Au nom de la Fédération, les membres du bureau fédéral apportent leur soutien sans faille et expriment leur solidarité totale envers les militants et adhérents ainsi qu’à l’ensemble des personnels d’Orange et de La Poste de la Guyane et de Mayotte. Qu’ils soient ici assurés du total engagement de la Fédération Force Ouvrière de la Communication à leurs côtés ; Fédération qui reste mobilisée pour défendre la sécurité et la santé des personnels face à cette épidémie.

Paris, le 20 juillet 2020

Si La Poste assure son avenir, elle doit aussi assurer celui des postiers…

Pour FO, l’annonce du gouvernement concernant la validation du projet d’intégration de la CNP à La Poste va dans le bon sens car c’est bien évidemment  un plus pour La Banque Postale qui devient une vraie banque-assurance. La création d’un pôle financier public était d’ailleurs une de nos principales revendications depuis plusieurs années.

Cependant la recherche de nouvelles activités, banque-assurance ou autres ainsi que la pérennité de l’entreprise par le nécessaire développement commercial, ne doivent pas se faire au détriment des postiers et du service public.

Refuser l’ouverture du capital de La Poste aux actionnaires privés et garantir de manière pérenne les missions de service public, sont toujours les axes de revendications et d’actions de FO Com. La vigilance s’impose.

Ce changement de gouvernance doit s’opérer  dans le respect des personnels, de leur emploi et de leurs conditions de travail. Là aussi, FO Com compte bien, comme à son habitude, peser dans les négociations à venir pour obliger La Poste à revoir sa stratégie trop souvent basée sur la productivité.

Résultats financiers de La Poste : Pour FO, l’investissement n’est pas l’ennemi de l’emploi !

FO Com s’inquiète des annonces du PDG de La Poste suite à la publication des résultats du 1er semestre 2019 et des orientations envisagées quant à l’inflexion de la trajectoire budgétaire ; Inflexion qui consiste à économiser 300 millions d’euros en 2020 pour maintenir un niveau d’investissement élevé.

Si FO partage le fait que La Poste doit trouver de nouvelles activités et donc investir, le syndicat déplore les premières déclarations laissant entendre que ces économies se feraient, entre autres, au détriment de l’emploi et donc des conditions de travail des postiers.

Trop de postiers sont aujourd’hui amenés à travailler dans des conditions déplorables et de nombreux services et établissements ne sont déjà plus en mesure d’assurer un service de qualité. Il serait dramatique de poursuivre, voire d’accentuer la suppression d’emplois alors que le climat social se détériore de mois en mois.

L’investissement ne doit pas devenir l’ennemi de l’emploi !! Investir, c’est aussi redonner confiance dans l’avenir à chaque postier ; investir, c’est reconnaître le travail des postiers qui chaque jour s’adaptent aux évolutions de La Poste. Investir, c’est bien penser les projets pour viser juste et ainsi éviter tous errements budgétaires.

Investir, c’est assurer une présence postale sur l’ensemble de nos territoires, c’est donner à La Poste les moyens d’assurer ses missions de service public et ce, de manière pérenne.

Social à La Poste – FO Com signe le nouvel Accord Logement !

Cher(e)s Camarades,

Le logement est une nécessité pour tous !

Après de longues négociations, FO COM a su défendre les intérêts et les besoins des postières et des postiers sur le thème du Logement. FO COM continuera son engagement afin que les agents puissent avoir un accompagnement social de choix, quelques soient leurs besoins et à tout moment de leur vie.

FO avait rappelé à La Poste l’importance d’échanger et de négocier pour son propre compte avec Action Logement (ex-1%). Ainsi, cet accord entérine le fait de développer le Groupe Poste Habitat, faisant ainsi de cette entité un moteur de la politique Logement. Cependant, FO veillera à ce que la stratégie du Groupe Poste Habitat soit un gage de qualité, de transparence, et de satisfecit à l’égard de nos collègues postiers.

Vous trouverez en pièces-jointes  :