Rému

Face à l’inflation grandissante, FO Com exige une augmentation supplémentaire des salaires

salaires

« La clause de revoyure » prévue dans l’accord NAO nous le permet !

Lors des Négociations Annuelles Obligatoires, FO Com avait obtenu dans l’accord, la possibilité de renégocier les salaires en cas de forte inflation (clause de revoyure). Cette possibilité nous permet d’évaluer la situation et d’apporter des solutions adaptées : augmentation des salaires, obtention de primes, prolongation des engagements obtenus, application du co-voiturage, etc…

Aujourd’hui, l’inflation perdure à un tel niveau que le contexte économique devient de plus en plus difficile pour les postières et les postiers.

Nous avons donc écrit à la Directrice des Ressources Humaines du Groupe pour demander l’ouverture d’une négociation exceptionnelle le plus rapidement possible. Lire la Lettre envoyée à la DRH Groupe.

Question a 100€ : prime inflation, l’avez-vous obtenu ? y avez-vous droit ?

prime inflation Pour faire face à l’augmentation du coût de la vie dans de nombreux domaines, le gouvernement a mis en place, fin 2021, une prime inflation. Mais comme toute bonne mesure d’Etat qui se respecte, il faut parfois en faire soi-même la demande.

Pour cela, il suffit de vous rendre sur le site du gouvernement via le lien ci-contre : https://www.mesdroitssociaux.gouv.fr/votre-indemnite-inflation/accueil et, en quelques clics, vous saurez si vous êtes éligibles et si vous déjà l’avez perçue ou pas. En cas de doute, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre représentant FO Com.

En cette période très compliquée, chaque euro est bienvenu ! Ne passez-pas à côté.

FO Com œuvre en permanence et dans l’intérêt des postiers pour que leur pouvoir d’achat s’améliore. Les primes n’étant qu’un pansement, nous continuons à nous battre pour de meilleurs salaires et un 13ème mois pour tous les postiers.

FO défend votre pouvoir d’achat

pouvoir d'achatComme annoncé dans la brève du 16 mars, FO Com a sollicité et obtenu une audience à la DRH du Groupe. Nous avons été reçus le 22 mars afin de partager avec La Poste nos inquiétudes quant au prix du carburant et à la situation des postiers, mais aussi pour proposer des solutions concrètes et immédiates.

Nous avons demandé une contribution financière temporaire pour tous les agents qui utilisent leur véhicule personnel pour se rendre sur leur lieu de travail, tant que le prix du carburant reste si élevé.

Nous avons également proposé une série de mesures dont certaines seraient portées par les Branches pour une application locale :

  • L’ouverture de négociations pour la mise en place d’un accord mobilité,
  • Le gel des réorganisations et des fusions le temps d’un retour à la normale,
  • Un jour supplémentaire de télétravail pour les volontaires,
  • Le développement du travail déporté pour les conseillers bancaires,
  • Une adaptation des prises et fins de service pour permettre l’utilisation des transports en commun ou du covoiturage,
  • Un abaissement du critère kilométrique aller-retour pour le calcul de la prime transport,
  • Un système de Bourse d’emplois pour permettre un rapprochement au plus près de son domicile.

Personne ne peut dire quand nous retrouverons une situation normale. Mais face à cette situation extraordinaire, FO demande que des mesures exceptionnelles soient engagées. FO Com à vos côtés.

SALAIRES – Des revalorisations toutes relatives

À l’issue de plusieurs semaines de négociations et d’ultimes propositions, un accord salarial a été conclu avec La Poste. [ Lire le tract NAO 2022 – Dernières propositions de La Poste ]

Loin de nous satisfaire entièrement, il acte cependant la prise en compte partielle de la situation économique que subissent de plein fouet tous les postiers : loyer, énergie, carburant, alimentaire, etc…

L’augmentation générale des salaires comprise entre 2 % et 2,5 %, le complément de rémunération en hausse de 2,5 % et des minimas conventionnels revalorisés, ne sont qu’une première étape.

[Lire le tract]