Rému

Fonctionnaires des groupes A et B

fonctionnairesLe subterfuge d’une augmentation

La valeur du point d’indice des fonctionnaires a augmenté de 3,5 % au 1er juillet 2022. Cette augmentation reste cependant loin des revendications de FO car bien inférieure à l’inflation.

Mais… Car il y a toujours un « mais » avec La Poste… Certains pourraient bien ne pas en profiter !

Pour les fonctionnaires cadres des groupes A et B, la situation s’annonce encore plus complexe voire ubuesque !  En effet, cette revalorisation de 3,5% sera, conformément aux règles de la Nouvelle Gestion des Cadres, corrigée par la reprise d’une somme équivalente sur le Complément Poste.

FO Com a alerté la DRH sur une subtilité qui pourrait bien transformer une annonce d’augmentation en une immense déception pour les fonctionnaires groupes A et B et a sollicité une audience pour début septembre.

Nous ne comptons pas en rester là !

Point d’indice : enfin une hausse…

Point d’indice…En exigeant mieux

Comme tous les agents de la Fonction Publique, les fonctionnaires de La Poste vont bénéficier d’une augmentation de leur point d’indice de 3,5%.  Cette mesure, effective dès le 1er août avec effet rétroactif au 1er juillet concerne 49 984 fonctionnaires (classes I, II, III).

Cette augmentation intervient dans un contexte inflationniste sans précédent avec une hausse des prix qui devrait atteindre 6% en juin et 5,5% sur l’ensemble de l’année 2022 selon les projections de l’INSEE. Autant dire que le compte n’y est pas, la perte du pouvoir d’achat se chiffrant à 25% depuis 2000 dont 8% en 5 ans. Les fonctionnaires vont donc continuer de subir cette forte inflation.

Pour FO, l’urgence est à la revalorisation des salaires et des traitements. Cette revendication est au cœur de tous nos échanges avec La Poste. Trop de postières et postiers se trouvent encore en dessous du salaire médian français, ce qui est inacceptable devant les exigences de plus en plus fortes de nos métiers.

Face à l’inflation grandissante, FO Com exige une augmentation supplémentaire des salaires

salaires

« La clause de revoyure » prévue dans l’accord NAO nous le permet !

Lors des Négociations Annuelles Obligatoires, FO Com avait obtenu dans l’accord, la possibilité de renégocier les salaires en cas de forte inflation (clause de revoyure). Cette possibilité nous permet d’évaluer la situation et d’apporter des solutions adaptées : augmentation des salaires, obtention de primes, prolongation des engagements obtenus, application du co-voiturage, etc…

Aujourd’hui, l’inflation perdure à un tel niveau que le contexte économique devient de plus en plus difficile pour les postières et les postiers.

Nous avons donc écrit à la Directrice des Ressources Humaines du Groupe pour demander l’ouverture d’une négociation exceptionnelle le plus rapidement possible. Lire la Lettre envoyée à la DRH Groupe.

FO défend votre pouvoir d’achat

pouvoir d'achatComme annoncé dans la brève du 16 mars, FO Com a sollicité et obtenu une audience à la DRH du Groupe. Nous avons été reçus le 22 mars afin de partager avec La Poste nos inquiétudes quant au prix du carburant et à la situation des postiers, mais aussi pour proposer des solutions concrètes et immédiates.

Nous avons demandé une contribution financière temporaire pour tous les agents qui utilisent leur véhicule personnel pour se rendre sur leur lieu de travail, tant que le prix du carburant reste si élevé.

Nous avons également proposé une série de mesures dont certaines seraient portées par les Branches pour une application locale :

  • L’ouverture de négociations pour la mise en place d’un accord mobilité,
  • Le gel des réorganisations et des fusions le temps d’un retour à la normale,
  • Un jour supplémentaire de télétravail pour les volontaires,
  • Le développement du travail déporté pour les conseillers bancaires,
  • Une adaptation des prises et fins de service pour permettre l’utilisation des transports en commun ou du covoiturage,
  • Un abaissement du critère kilométrique aller-retour pour le calcul de la prime transport,
  • Un système de Bourse d’emplois pour permettre un rapprochement au plus près de son domicile.

Personne ne peut dire quand nous retrouverons une situation normale. Mais face à cette situation extraordinaire, FO demande que des mesures exceptionnelles soient engagées. FO Com à vos côtés.

SALAIRES – Des revalorisations toutes relatives

À l’issue de plusieurs semaines de négociations et d’ultimes propositions, un accord salarial a été conclu avec La Poste. [ Lire le tract NAO 2022 – Dernières propositions de La Poste ]

Loin de nous satisfaire entièrement, il acte cependant la prise en compte partielle de la situation économique que subissent de plein fouet tous les postiers : loyer, énergie, carburant, alimentaire, etc…

L’augmentation générale des salaires comprise entre 2 % et 2,5 %, le complément de rémunération en hausse de 2,5 % et des minimas conventionnels revalorisés, ne sont qu’une première étape.

[Lire le tract]