Actualités

Actus

FO reste premier syndicat chez Neolog

Chez Neolog Viapost Industrie, filiale de La Poste, les élections CSE se sont déroulées du  19 au 23 septembre pour le premier tour et du 3 au 7 octobre 2019 pour le second tour.

FO reste le premier syndicat de cette entreprise qui compte 441 employés/ouvriers, 160 agents de maîtrise et 38 cadres.

Grâce à vos votes, FO a obtenu 38,78% de représentativité.

La Fédération FO Com félicite le travail des représentants FO locaux et remercie les salariés de Neolog pour leur vote et leur confiance.

Ouverture de 2 PPDC multiflux à Nantes : fermetures et délocalisations au programme

En Loire-Atlantique, comme ailleurs, La Poste a mis en place la stratégie industrielle de la BSCC (Branche Services Courrier-Colis) avec l’ouverture le 24 septembre de deux PPDC (Plate-forme de Préparation et de Distribution du Courrier) MF (Multi-flux) dans l’agglomération nantaise : une au Nord (7000 m2) à Carquefou, et une seconde au Sud (3000 m2) aux Sorinières.

Les deux ACP (Agence ColiPoste) ont fermé le 23 septembre dans la soirée. Les activités ainsi que le personnel ont été délocalisés dès le lendemain à la PPDC MF de Carquefou. Tous les circuits de distribution des colis de l’ancien périmètre de ColiPoste (communes desservies : Nantes, Saint-Herblain, Orvault, Carquefou, Mauves, Thouaré-sur-Loire, Sainte-Luce-sur-Loire, Saint-Sébastien, Rezé et Bouguenais) partent dorénavant de Carquefou.

Avec la montée en puissance des deux PPDC MF ont été annoncées les fermetures des PDC (Plateforme de Distribution du Courrier) de Bouguenais, Pont-Saint-Martin, Vertou, ainsi que celle de Carquefou. Des activités d’autres centres seraient susceptibles aussi d’être délocalisées sur les deux PPDC MF.

Une des conséquences de ces fermetures est la création des UD (Unités de Distribution) et des ilots.

FO Com 44 se bat pour le maintien de l’emploi et pour la mise en place des UD et non des ilots, permettant ainsi aux facteurs de garder la préparation de leur tournée, et de ne pas faire que de la distribution à l’extérieur.

Respect et dignité pour les postiers de Martinique

Le dialogue social est rompu en Martinique depuis le 5 septembre 2019: le Directeur Régional de La Martinique ne respecte pas sa parole du 2 juillet 2019. La décision de rompre tout dialogue social a été prise par l’Intersyndicale (FO, CGTM et CFTC) et le syndicat SUD, ce qui représente 100% de la représentativité du Département.

Nous avons adressé un courrier au Président de La Poste le 27 septembre qui a reçu réponse le 23 Octobre 2019, mais la DRH du siège ne semble pas avoir pris en compte la gravité du malaise qui règne en Martinique depuis plusieurs mois lié aux:

  • suppressions d’emplois
  • diminutions des heures d’ouverture des Bureaux de Poste
  • réorganisations de Bureaux en « agent seul »
  • non respect des règles existantes en matière d’appel à candidature et de promotion
  • mouvement arbitraire de certains agents
  • des cadres supérieurs s’adressant à des N-1 ou N-2 sans aucun respect

Actuellement, le malaise est profond et concerne une majeure partie des postiers, tous grades et métiers confondus.

La Directrice de la DEXOM nous invite à reprendre le dialogue social, mais aujourd’hui FO et les autres organisations syndicales se posent la question de savoir sur quelle base ? Pour FO, il n’est pas question de le reprendre à n’importe quel prix. FO mettra tout en œuvre pour que les postiers de ce département assurent leur service dans des conditions humaines et respectables.

FO Com Poste Martinique remercie la Commission Exécutive Nationale de son soutien apporté le 24 Octobre 2019. La Fédération apporte tout son soutien aux postiers et aux représentants locaux FO dans ce combat.

De la surface à n’en plus finir…

Tandis que certains collègues se plaignent du manque d’espace dans leurs locaux, d’autres se trouvent confrontés à de grands espaces vides.

C’est le cas pour les postiers de Phil@poste qui travaillent dans un immeuble où plus de 1000 m2 sont disponibles. Les agents se sentent bien seuls dans tout ce vide. A l’inverse, des agents du Village La Poste à Issy-les-Moulineaux (92) travaillent en open-space sur à peine 7 m2 d’espace individuel.

En termes de réglementation, rien ne définit un espace maximal de travail. Par contre, la norme NF X 35-102 publiée par AFNOR en 1998 préconise un espace minimal pour chaque salarié travaillant en bureau individuel, de 10m2, pour un salarié en bureau collectif, de 11m2, et pour un salarié travaillant en espace collectif bruyant impliquant l’usage du téléphone, de 15m2.

Pour FO, même si l’espace maximal de travail n’est pas mentionné, il est inadmissible que des agents se retrouvent soit confinés dans des espaces réduits, soit isolés dans de grands espaces.

Rapprochez vous de vos représentants FO locaux ou des membres de votre CHSCT (Commission Hygiène, Sécurité et Conditions de travail) si vous êtes confrontés à un de ces deux cas.