Actus

Élections législatives : FO Com exige de la reconnaissance

Suites aux résultats des élections européennes du dimanche 9 juin et à l’annonce faite concernant la dissolution de l’Assemblée Nationale, de nouvelles élections (législatives) sont prévues le 30 juin et le 7 juillet 2024.

Ces deux dates nous interpellent car elles sont sensibles : nous rentrons dans la période de congés d’été, les effectifs sont diminués, l’embauche de CDD et de CDI gelée sur certains territoires, les plans de production sont à revoir. Les postières et les postiers rencontrent des difficultés lors de la distribution des plis électoraux comme à chaque élection du fait de sous-effectif, de retard d’acheminement des plis, d’un fort trafic mal-évalué…

Pour toutes ces raisons, FO Com a fait la demande officielle et en urgence auprès de La  Poste, d’une ouverture de négociations concernant la distribution des plis électoraux. Nous serons reçu mercredi par la BSCC.

FO Com exige l’attribution d’une prime pour tous les postiers concernés, le paiement des heures supplémentaires, la mise en place de moyens humains, l’attribution de RC.

Pour FO Com l’investissement des agents concernés par les plis électoraux méritent une rétribution.

La Banque des Pros : en négociant jusqu’au bout, FO Com obtient du mieux

La Banque des ProsFace à ce projet imposé, nous avons œuvré très largement à améliorer les propositions initiales de La Poste. Le comité technique pour la mise en place du projet d’évolution de la Banque des Pros s’est tenu ce jeudi 6 juin 2024. Lors de toutes les instances de dialogue social qui se sont tenues depuis plusieurs mois, FO Com a fait évoluer le projet afin que tous les collaborateurs soient accompagnés au plus près de leur souhait professionnel.

Nous avons insisté sur les conditions de travail de tous les RCPROS, en demandant à la direction qu’une partie des fonds dédiés à ce projet soient répartis pour améliorer les process, former tous les RCPROS à l’analyse financière et surtout qu’une grosse partie soit redistribuée pour l’accompagnement social (doublement des primes par rapport aux premières propositions de La Poste).

FO Com se bat depuis des années pour obtenir des véhicules d’entreprise pour tous  les commerciaux de La Banque des Pros et nous les avons obtenus pour les futurs DCPB, nous continuons notre combat pour les RCPROS.

Nous avons aussi obtenu la mise en place d’un accord sur la Banque des Pros qui se négociera à la fin de l’année.

FO Com continuera à exiger:

  • Une évolution professionnelle vers le groupe A pour la majorité des RCPROS
  • Une refonte de la RVB et l’intégration de la prime de fonction dans le salaire.
  • Une évolution professionnelle pour les RCPROS vers la BFI
  • Une prime d’adaptation pour tous les RCPROS lors de la mise en place des nouveaux portefeuilles mais aussi une prime de reconnaissance pour ceux qui remplacent leurs collègues quand ils sont absents.

FO Com vous a défendu pendant toutes les négociations et s’est abstenue lors du vote de ce comité technique car nous savons que la transition sera compliquée pour certains d’entre vous mais nous restons à votre disposition pour vous accompagner personnellement si vous rencontrez des difficultés lors de la mise en œuvre de cette réorganisation.

La Poste n’est pas un coût, mais une richesse pour la nation

Lors d’une récente interview sur BFM TV, à la question de savoir si La Poste pouvait se définir comme une entreprise de proximité, le président Philippe Wahl a répondu :  « c’est ce qu’on essaie de construire ». Pour FO Com, La Poste a toujours été une entreprise de proximité depuis  sa création, sa première mission étant la distribution du courrier. Inutile donc de la construire, elle a toujours existé… ou alors on l’a détruite !

Bien sûr, le monde évolue avec ses modes de consommation et ses avancées technologiques. De ce fait, le courrier ne représente plus que 15% du chiffre d’affaires et la diversification des activités est devenue une nécessité si on veut assurer la pérennité de l’entreprise. Mais il y a des activités historiques qui  doivent perdurer, ce sont les quatre missions de service public que sont la distribution du courrier sur tout le territoire, la distribution de la presse, l’accessibilité bancaire et l’aménagement du territoire. En effet, les enjeux du maintien, voire du développement de ces missions se situent dans la crédibilité de l’institution et la confiance des citoyens dans un Groupe qui est l’un des plus appréciés par les français. Pour ce faire, il faut  en assurer le financement. Et parce que ces activités ne sont économiquement pas rentables, ce qui  d’ailleurs n’est pas leur nature,  la charge financière ne doit pas reposer que sur les épaules de La Poste. Même l’actionnaire majoritaire du Groupe, la Caisse des Dépôts et Consignations, reconnait que « le sac à dos devient trop lourd » et plaide pour un accroissement du financement par l’État. Force Ouvrière, quant à elle,  a toujours  revendiqué  une compensation à l’euro près de toutes les missions de service public.

Car c’est ce financement qui permet la proximité, le lien social et les  solidarités. Cela permet également les investissements indispensables à la diversification ainsi que le maintien des emplois et la qualité des conditions de travail. La vraie problématique n’est donc pas de construire ce qui existe déjà, mais de continuer à donner ou à redonner les moyens à La Poste d’ être ce qu’elle a toujours été :  une entreprise de proximité qui a toujours su évoluer, se diversifier grâce à la constante adaptation des postiers. S’il est vrai que nous sommes dans un tournant, inutile cependant de refaire l’histoire…

FO Com ne cessera jamais de le rappeler : La Poste n’est pas un coût mais une richesse pour la Nation.

251 promotions pour les Chargés de Clientèle grâce à un accord signé par FO Com

promotionsDans le cadre de l’accord « Des engagements réciproques au service des clients dans les bureaux de poste »  signé par FO le 17 mai 2022, La Poste prévoyait un certain nombre de promotions en III-1 pour les Chargés de Clientèle. Or, depuis mi-2023, ces RAP avaient été gelées.

Après avoir sollicité La Poste à plusieurs reprises, le nouveau calendrier est paru. Nous avions communiqué l’information par le biais d’une brève le 3 mai.

Vous pouvez encore postuler jusqu’au 5 juin 2024.

Alors, n’hésitez pas !

Service recruteur Libellé RAP Nombre places
DEX 13 RAP III.1 GPN – CHARGE DE CLIENTELE 50
DEX 20 RAP III.1 GPN – CHARGE DE CLIENTELE 4
DEX 21 RAP III.1 GPN – CHARGE DE CLIENTELE 4
DEX 31 RAP III.1 GPN – CHARGE DE CLIENTELE 11
DEX 33 RAP III.1 GPN – CHARGE DE CLIENTELE 7
DEX 35 RAP III.1 GPN – CHARGE DE CLIENTELE 10
DEX 44 RAP III.1 GPN – CHARGE DE CLIENTELE 15
DEX 45 RAP III.1 GPN – CHARGE DE CLIENTELE 11
DEX 59 RAP III.1 GPN – CHARGE DE CLIENTELE 2
DEX 67 RAP III.1 GPN – CHARGE DE CLIENTELE 15
DEX 69 RAP III.1 GPN – CHARGE DE CLIENTELE 59
DEX 75 RAP III.1 GPN – CHARGE DE CLIENTELE 17
DEX 76 RAP III.1 GPN – CHARGE DE CLIENTELE 2
DEX 78 RAP III.1 GPN – CHARGE DE CLIENTELE 9
DEX 93 RAP III.1 GPN – CHARGE DE CLIENTELE 23
DEX 972 RAP III.1 GPN – CHARGE DE CLIENTELE 7
DEX 974 RAP III.1 GPN – CHARGE DE CLIENTELE 1
DEX 974 RAP III.1 GPN – CHARGE DE CLIENTELE 4