Actualités

Actus

FO Com obtient des droits supplémentaires pour les proches aidants

En signant l’accord, FO Com a contribué à améliorer la conciliation entre la vie professionnelle et la vie personnelle des postières et des postiers « aidants ».

Grâce à la pugnacité de FO Com, des avancées ont été acquises telles que la création d’une Autorisation Spéciale d’Absence (ASA) de droit de 3 jours pour effectuer des démarches administratives et médicales ainsi que de nouvelles modalités de télétravail étant soit de 25 jours flottants par an, soit des jours ou des demi-journées fixes, celles-ci pouvant être complétées par le télétravail occasionnel lors de situation d’urgence ou individuelle inhabituelle,

Une attention particulière a été portée à l’organisation du travail (aménagement d’horaires ou de jours y compris en cas de réorganisation de l’activité, la possibilité de modulation du temps partiel hebdomadaire ou annualisé), et une mobilité géographique possible de l’aidant en phase avec le besoin de l’aidé ainsi qu’aucune différenciation ne devant exister à l’égard des aidants en matière d’évolution de carrière et d’accès à la promotion.

Dans le dispositif de dons de jours, FO Com a obtenu également une alimentation du fonds de solidarité par La Poste augmentée (passant de 500 à 1000 jours/an) et la possibilité de renouveler la demande du don de jours pour un même évènement.

Avoir obtenu ces avancées ne suffit pas, FO Com restera mobilisée pour que cet accord soit appliqué. Pour plus d’informations, veuillez contacter vos représentants locaux FO.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

La santé et la sécurité au travail, au cœur des revendications de FO Com

colloque sante secruritéForce Ouvrière a toujours eu à cœur de se battre pour une meilleure prise en compte de la santé et sécurité des agents au travail. La santé de chacun passe par l’amélioration des conditions de travail, mais également par une véritable réflexion sur celles-ci. C’est pourquoi, FO a toujours été à la pointe dans le domaine de la prévention des risques professionnels à La Poste.

Dans ce contexte, FO organise régulièrement des colloques sur ces thèmes. Le prochain colloque « Santé au travail, transformation de l’entreprise : est ce compatible ? » aura lieu le mercredi 3 octobre 2018 à la confédération FO. FO Com vous y attend nombreux. Pascal Pavageau, Secrétaire Général de la Confédération Force Ouvrière, ouvrira ce colloque.

Une boîte mail dédiée à cet événement a été créée afin de répondre à toutes vos questions : focomsante@gmail.com. N’hésitez pas à l’utiliser !

FO Com revendique un véritable service de santé et de sécurité au travail, bénéficiant de moyens en adéquation avec les nécessités d’accomplissement des missions des agents.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Qu’en est-il de la prime pour les agents des PIC*?

La Direction du Réseau Industriel Courrier (DRIC) met à la signature un accord relatif aux « parcours métiers des équipiers, managers et cadres des établissements de la DRIC et des CTC de la Corse ». Cet accord met en avant trois points essentiels pour les agents : promotions, recrutements et parcours qualifiants.

En ce qui concerne les promotions, 1000 sont prévues dans les 6 mois suivant la signature de l’accord, soit 300 promotions du I.2 vers le I.3, 200 du I.3 vers le II.1, 80 au sein et vers la classe III et 20 vers et au sein de la classe IV. Au cours du premier semestre 2019, 200 promotions sont annoncées du I.2 vers le I.3. FO Com demande le passage de tous les 1.2 en 1.3 dans un délai de 2 à 3 ans, ainsi que la régularisation de toutes les distorsions fonctionnelles.

700 recrutements en CDI  sont également prévus en privilégiant les CDD, les Intérimaires et les salariés de GEL en PIC. FO Com demande la cdéisation de tous les CDD, alternants et intérimaires.

La mobilité interne et l’acquisition de compétences nécessaires à l’évolution des métiers seront renforcées par la mise en place de 600 parcours qualifiants, dont 100 pour les responsables d’équipe.

Une réflexion sur la prévention des risques musculo-squelettiques et des maladies professionnelles, ainsi qu’une identification des besoins en terme d’équipements, de formation…  se feront au sein de la DRIC. FO exige un calendrier des négociations pour 2019 pour aborder les conditions de travail, notamment en termes de sécurité et santé au travail.

Malgré toutes ces avancées, obtenues lors de nombreuses négociations, FO Com exige la prime pour les agents des PIC au même titre que les agents du Courrier. Pour FO, la prime  est un incontournable.

La dernière réunion de négociations est prévue pour le 1er octobre 2018 avec, dans la foulée, une séance de signature de l’accord. Pour FO, une signature n’est pas envisageable tant que la DRIC n’écoute pas ce point essentiel dans les négociations.

*PIC :Plateforme Industrielle Courrier

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

La Poste est et restera un service public national

L’amendement gouvernemental déposé dans le cadre de la loi PACTE, modifiant la loi du 2 juillet 1990, permet à la Caisse des Dépôts et Consignations de devenir l’actionnaire majoritaire au sein de La Poste qui reste 100% publique.

Ainsi, l’article 1.2 de la loi stipulant que « Le capital de la société est détenu par l’État, actionnaire majoritaire, et par d’autres personnes morales de droit public, … » devient « Le capital de la société est intégralement public. Il est détenu par l’État et la Caisse des Dépôts et Consignations, … »

Par ailleurs, l’amendement précise qu’un changement d’actionnaire majoritaire de La Poste serait sans conséquence sur sa nature de service public national, ainsi que sur le caractère intégralement public du capital de La Poste. L’amendement permet à La Poste de rester son propre assureur-chômage.

Lors de la rencontre avec les rapporteurs et des membres de la commission de l’Assemblée Nationale qui nous ont reçus, mardi 18 septembre, FO a réaffirmé son refus catégorique de toute ouverture du capital de La Poste à l’actionnariat privé et à toute privatisation.

Aujourd’hui, la rédaction de l’amendement nous convient, car elle entérine clairement le caractère public de La Poste et ne permet pas de transformation future sans passage devant le Parlement. Bien évidemment, FO reste et restera prudente et attentive. Comme dans tous autres domaines, notre détermination syndicale doit être intacte et notre vigilance accrue.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page