Actualités

Actus

Situation sanitaire en Guadeloupe et Martinique

Guadeloupe et MartiniqueSanté et sécurité des agents, congés bonifiés… FO Com a été entendu !

Le 10 août dernier, face à la situation sanitaire préoccupante en Guadeloupe et en Martinique, FO Com a écrit à la DRH Groupe lui demandant la mise en place de mesures exceptionnelles afin de garantir la santé et la sécurité de tous les agents [lire notre courrier].

FO Com revendique :

  • La tenue régulière de CHSCT extraordinaire pour suivre au plus près la situation,
  • La mise en place d’organisations de travail type horaires décalés, brigades, extension du télétravail…,
  • Le report des congés bonifiés afin qu’aucun agent ne perde le bénéfice de ce droit.

Nous avons également insisté sur le rôle indispensable des membres du CHSCT et des militants syndicaux en exigeant le plein exercice de leur mandat et leur libre circulation sur tout le territoire.

Nous avons été entendus.

La Poste s’engage à accepter le report des congés bonifiés y compris pour les agents dont les congés bonifiés ont déjà été reportés du fait de la crise sanitaire.

De plus, La Poste adapte ses processus et organisation du travail comme lors des précédents confinements, en particulier pour les règles de distribution d’objets. Enfin, le télétravail est applicable pour les fonctions compatibles [Lire le courrier de La Poste].

FO Com soutient tous les agents salariés et les fonctionnaires de Guadeloupe et de Martinique qui traversent cette épreuve. Nous interviendrons autant de fois que nécessaire pour que la santé et la sécurité de tous les agents soient LA priorité.

Pass sanitaire à La Poste : qu’en est-il?

pass_sanitaire_lp1Le pass sanitaire, c’est quoi ?

Il s’agit de la présentation de l’un des justificatifs suivants (papier ou numérique) :

  • La preuve d’un schéma vaccinal complet + 7 jours (ou + 28 jours pour le vaccin Janssen).
  • Le résultat négatif d’un test PCR, d’un test antigénique ou d’un autotest (réalisé sous la supervision d’un professionnel de santé) datant de moins de 72 heures.
  • Le résultat positif d’un test PCR ou antigénique attestant du rétablissement de la Covid-19 de plus de 11 jours et de moins de 6 mois.

Le pass sanitaire pour qui ?

  • Les personnels travaillant dans des bureaux de poste situés dans des centres commerciaux de plus de 20 000 m² (si un arrêté préfectoral impose le pass sanitaire à l’entrée du centre).
  • Les postiers du Musée de La Poste.
  • Les postiers amenés à utiliser un mode de transport longue distance (TGV, train intercités, car, avion) pour un motif professionnel (site déporté, voyage d’affaire, DCN, …).
  • Pour les postiers participant à un séminaire à l’extérieur des locaux de l’entreprise, le pass sanitaire sera contrôlé à l’entrée par le responsable des locaux.
  • Les postiers des Services de Santé au Travail, médecins, infirmiers en santé au travail, assistants en santé au travail.

Le pass sanitaire ne concerne pas les facteurs/collecteurs/distributeurs colis : Il ne s’applique pas au domicile des personnes et dans les lieux publics où le pass sanitaire est obligatoire, il ne concerne pas la livraison.

 Pour FO Com, la santé et la sécurité des postiers est LA priorité.

Versement de la prime exceptionnelle : FO n’a rien lâché !

prime exceptionnelleLors de chaque rencontre avec La Poste,  FO n’a eu de cesse de réclamer le versement de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat à l’ensemble des postiers. La Poste nous a entendus et le versement d’une prime exceptionnelle sera effectué sur le salaire de septembre afin de remercier les postiers pour leur investissement tout au long de la crise sanitaire.

Les bénéficiaires de cette prime sont les agents de La Poste salariés liés par un contrat de travail, quelle qu’en soit la nature, les agents de La Poste fonctionnaires et agents contractuels de droit public ainsi que les personnels intérimaires pour qui la prime sera versée par leur entreprise de travail temporaire.

Pour une personne présente sur la période des 12 mois précédant le versement (1er Septembre 2020 au 31 août 2021) et à temps plein, la prime est déterminée en fonction de la rémunération perçue sur cette période:

  • 300 euros si la personne a perçu jusqu’à 27891,48  soit 1,5 fois le SMIC
  • 200 euros si la personne a perçu entre 27891,49 euros et 37188,64 euros soit deux fois le SMIC
  • 150 euros si la personne a perçu entre 37188,65 euros et 55782,96 soit trois fois le SMIC

Ce montant est proratisé en fonction du temps passé dans l’entreprise et du temps de travail exercé durant toute cette période. Les personnels en éviction COVID sont considérés comme présents.  Pour les congés maladie et les congés annuels: pas d’impact sur cette prime.

Cette prime concernera environ 95% du personnel relevant uniquement de La Poste SA.

Cette décision démontre une fois de plus la justesse et la légitimité des revendications de FO.

Aides financières de l’État pour compenser le Service Universel Postal

Service Universel PostalLe premier ministre a réuni le 22 juillet et tenu à présider « le comité de haut niveau » chargé d’examiner le contrat d’Entreprise 2018-2022 entre l’État et La Poste.

Les membres de ce comité se sont successivement exprimés dans un premier temps pour partager les constats sur la situation de l’entreprise : Jean CASTEX, premier ministre, Philippe WAHL, PDG de La Poste, Jean LAUNAY, ancien parlementaire, rapporteur missionné par le ministre de l’économie Bruno LE MAIRE présent également, Patrick CHAIZE, sénateur, président de l’observatoire national de la présence postale, Mireille CLAPOT, députée, présidente de la commission supérieure du numérique et des Postes et Laure De La RAUDIERE, présidente de l’ARCEP.

Outre la prise de parole du président de La Poste sur la situation de l’entreprise, heurtée de plein fouet par la transformation de son modèle basé sur le Courrier, et son plan stratégique destiné à l’amener vers un modèle « autoporteur », l’ancien parlementaire Jean LAUNAY a fait la synthèse du rapport qu’il a remis au ministre de l’économie. Il préconise, notamment, de maintenir certains principes de fonctionnement actuels du service universel postal : la distribution du courrier 6 jours sur 7, la présence d’un Réseau de points de contacts important (17000) et le maintien d’une politique tarifaire abordable et maîtrisée. Mais, alors que la consommation postale des ménages est passée de 45 plis par an en 2008 à 5 en 2020 et 2 en perspective, il invite La Poste à réfléchir à la création d’une nouvelle gamme basée sur une offre en J+3.

À la suite de ces constats, le premier ministre a déclaré que L’État et le Gouvernement allaient prendre leurs responsabilités concernant la compensation financière des missions de service public. Mais de quelle façon ?

Lire la suite »