Actualités

Actus

La Poste cherche joueur de flûte !

C’est ainsi que pourrait s’intituler un appel d’offre de La Poste en Savoie suite aux visites du bureau de Chambéry le haut par des rats, qui ont élu domicile dans les locaux arrières.

Dératisé une première fois en avril de cette année et traité régulièrement, le bureau de poste, qui est une ancienne boulangerie, est toujours infesté de rats. Le rat étant reconnu comme un animal vecteur de maladie, le risque de morsure ou de contamination potentielle n’est pas à négliger.

FO Com a exigé de La Poste que le risque soit traité de manière pérenne en éradiquant définitivement les rongeurs, et que des mesures conservatoires soient prises pour éviter toute exposition éventuelle.

Pour terminer sur une note d’humour, dans le conte moyenâgeux, le joueur de flûte non payé pour avoir entrainé les rats hors de la ville revint et cette fois-ci entraina les enfants avec lui. Espérons que dans notre cas, les rats seront bien éliminés et les postiers maintenus dans de bonne conditions de travail !

FO est en grève dans le Maine et Loire

dav

A l’appel de FO, une quarantaine d’agents étaient en grève illimitée depuis lundi 21 octobre 2019 sur les centres de courrier de Candé (100% de grévistes) et Segré (50% de grévistes).

Les agents s’opposaient à la nouvelle organisation du temps de travail mise en place depuis le 3 septembre qui a engendré un manque d’effectifs (perte de 5 tournées sur Candé et de 4 tournées sur Segré), une dégradation des conditions de travail et du service rendu aux clients ainsi qu’ une souffrance quotidienne au travail.

FO a été reçue par la direction de l’établissement et a obtenu la révision de la totalité des tournées sur le site de Candé, du renfort sur la peak period, la prise en charge des agents les plus en difficulté, l’arrivée plus tôt du camion sur les deux sites, et, sur une période transitoire, l’arrivée des bacs courrier pré-triés par tournée.

Les agents ont repris le travail suite à ces avancées. FO doit être reçue le 7 Novembre pour faire le point. Si à l’issue de ces 3 semaines, les agents sont toujours en souffrance, FO déposera de nouveau un préavis de grève.

dav

La fédération FO Com soutient les agents dans ce combat ainsi que son équipe locale FO.

Choc et interrogations après l’explosion d’un colis à Gennevilliers

Samedi 19 octobre 2019, une vive émotion s’est emparée des colipostiers du centre de tri paquet de Gennevilliers (92).

Un colis a littéralement explosé alors qu’il circulait sur un tapis roulant. Peu de dégâts matériels puisque les installations n’ont pas été endommagées, mais un impact psychologique certain pour les agents présents. D’autant plus que les services de police, sapeurs pompiers, démineurs ont investi les locaux alors que les postiers étaient évacués au point de rassemblement.

D’après les premières informations, le colis contenait du matériel d’armurerie, il était à destination des Antilles et avait été refusé à l’aéroport de Roissy.

De nombreuses interrogations demeurent, notamment sur le fait qu’un colis de ce type soit entré dans le réseau postal et que, suite à son refus à Roissy, il n’ait pas été isolé au vu du caractère dangereux qu’il présentait. Pour rappel, les conditions générales de vente de La Poste sont très précises sur la nature des envois ne pouvant être pris en charge dans le réseau.

Sans présager du travail du CHSCT local qui va se réunir en séance extraordinaire, pour FO, il est important que ce genre de dysfonctionnements ne se répète plus, et aussi que les agents témoins oculaires ou auditifs de l’événement soient bien pris en charge ; le traumatisme psychologique évident ne devant pas être négligé.

La Poste dans le rouge

Suite à de multiples réorganisations et un mal-être en augmentation au travail, plusieurs sites sont en grève depuis la semaine dernière.

Les agents avait choisi le lundi 7 octobre, journée mondiale pour le travail décent, pour manifester leur colère contre des réorganisations de plus en plus violentes à La Poste.

Le courrier n’est pas le seul métier à être impacté (Dreux, Limoges…), les bureaux de poste (Bordeaux…), les PICs de Wissous et Gonesse, et les Directions techniques (Castelnau, Poitiers…) font largement part de leur refus de travailler dans ces nouvelles conditions.

Malgré des revendications communes (arrêt des suppressions d’emplois, arrêt des fermetures de sites, respect de la vie privée et de la vie professionnelle… ), La Poste reste sourde aux demandes des agents pourtant experts de leur métier. La colère monte d’autant plus chez les postiers qui se sentent mépriser.

FO soutient tous les agents grévistes et exige de La Poste qu’elle prenne en considération les demandes des agents et arrête toutes ces réorganisations, sources de souffrance et de mal-être au travail. Avec FO, faîtes respecter vos droits et votre santé !