Actualités

Actus

En cas de canicule…

La canicule s’invite en France. Afin de vous préserver et de préserver vos collègues, n’oubliez pas de :

  • boire beaucoup d’eau toute la journée, même sans avoir soif
  • ventiler et aérer les pièces de travail
  • hydrater votre corps à l’aide des brumisateurs fournis par La Poste
  • manger suffisamment même sans avoir faim afin d’éviter les malaises

N’hésitez pas à demander le recours au télétravail afin de limiter les déplacements et les efforts physiques, de décaler des horaires plus « à la fraîche », d’éviter tout effort physique !

Pour la tenue de travail, privilégier des vêtements amples et en coton. Aucun article du Code du travail ne précise l’autorisation exceptionnelle du port de vêtement léger en cas de chaleurs extrêmes. Les agents en relation avec le public doivent porter une tenue convenable, donc pas de tong, shorts, bermudas…

Si vous ressentez nausées, vertiges, fatigue, prévenez de suite votre responsable. En cas de difficultés, contactez vos représentants du personnel au CHSCT (Comité d’Hygiène, Santé et Sécurité au Travail) ou vos représentants locaux FO.

Grève à la PIC de Wissous

greve wissous2Ce 25 juin, FO, la CFDT et SUD mènent une action de grève à la plateforme industrielle du courrier (PIC) de Wissous (91).

Les causes de ce conflit sont plus que légitimes et les revendications de FO sont claires. Face à l’augmentation importante du trafic suite à la fermeture d’autres PIC, ainsi que la finesse du tri qui complexifie les tâches, FO Com demande une prime pour les collègues de la PIC de Wissous!
De plus FO revendique une amélioration des conditions de travail qui deviennent de plus en plus dures.
Enfin pour les collègues qui ont des horaires atypiques et qui sont donc obligés de prendre leur voiture, il y avait une prime de transport qui participaient aux frais d’essence. Se réfugiant derrière l’accord NAO, la Direction de la PIC a décidé de supprimer cette prime. FO revendique l’ouverture de négociations et la création d’un accord local spécifique aux collègues qui ont besoin de cette prime de transport !

FO apporte tout son soutien aux agents en grève et à l’équipe locale FO !

Congés bonifiés : la Ministre à la rame…

La ministre des Outre-mer a annoncé dimanche 23 juin que le décret sur la réforme des congés bonifiés ne serait pas publié en juillet comme prévu. Elle a annoncé sur France 3 : « Nous allons prendre un temps de négociation avec les syndicats et avec les parlementaires« . C’est une première victoire de la mobilisation à laquelle FO Com a participé, y compris avec une pétition en ligne que nous vous invitons toujours à signer : http://www.fo-communication.fr/petition-maintien-conges-bonifies/

Mais ce qui est inquiétant, c’est que la ministre ne désarme pas pour autant. Pour justifier la réforme du décret de 1978, elle affirme: « Pour aller en Outre-mer, on y allait par bateau. Il fallait 15 jours pour aller, 15 jours pour revenir. » Probablement est-elle trop jeune pour savoir qu’en 1978, l’avion existait déjà. En tout cas, aujourd’hui elle plane…

 

Que faire en cas de fortes chaleurs ?

Ces prochains jours, de fortes chaleurs sont attendues dans toute la France. Chaque postier se pose la question de savoir quelles sont les obligations de l’employeur durant ces conditions météorologiques particulières.

Le Code du travail ne définit pas de seuil précis de déclenchement de mesures réglementaires, mais l’employeur se doit « de préserver la santé physique et mentale de ces employés » (Art L4121-1). L’INRS rappelle que la santé des agents est mise en danger au-delà de 28°C pour un travail physique et de 30°C pour un travail sédentaire. Au-delà de 33°C, il est question de « risques graves ».

Pour cela des mesures exceptionnelles sont mises en place dans chaque branche de La Poste dont l’adaptation des organisations de travail (horaires, pauses, réductions d’objectifs, allégement de la charge, renouvellement de l’air…), la mise à disposition d’eau fraîche et de ventilateurs…

FO vous rappelle que vous pouvez exercer votre « droit de retrait » si vous estimez que votre activité professionnelle constitue un « danger grave et imminent » pour votre santé en alertant un de vos représentants aux CHSCT (Comité d’Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail). Ces derniers pourront déposer un droit d’alerte pour « danger grave et imminent ».

N’hésitez pas à vous rapprocher de vos représentants locaux FO pour de plus amples informations !