Actualités

Actus

Que faire en cas d’accident du travail ?

Plus de 620.000 accidents du travail ont été enregistrés en 2016 par l’Assurance Maladie. La même année, La Poste enregistrait 9.900 arrêts de travail liés aux chutes, aux accidents de manutention et aux accidents de la circulation et 1.461 accidents de trajet (entre le lieu de travail et le domicile). L’année suivante, La Poste enregistrait 9.404 arrêts de travail et 1.461 accidents de trajet, ce qui a contribué à accélérer la mise en place de mesures de prévention renforcées.

L’agent victime d’un accident du travail ou de trajet a 24 heures pour prévenir son employeur qui déclare ensuite l’accident à l’Assurance Maladie dans les 48H. L’employeur doit vous fournir une feuille de prise en charge d’accident du travail (Cerfa S6201) pour le remboursement des frais médicaux.

Dans le cadre du dispositif de subrogation en vigueur à La Poste, La Poste verse au salarié les indemnités journalières auxquelles il a droit en lieu et place de la CPAM et les récupère ensuite auprès de cette dernière.

FO revendique des conditions de travail exemplaires pour tous les postiers. Pour rappel, l’employeur a obligation d’assurer la sécurité physique et mentale de ces agents, il engage sa responsabilité pénale.

En cas de difficulté, n’hésitez pas à vous rapprochez de vos représentants FO locaux et/ou de vos représentants CHSCT.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Facteur oui, mais guichetier ?

Les facteurs guichetiers sont des facteurs amenés à travailler comme chargés de clientèle dans des bureaux de poste pour 50% de leur temps.

Encore une fois, La Poste essaie de réinventer l’eau chaude ! En effet, après avoir supprimé tous les receveurs-distributeurs à la fin du siècle dernier, La Poste remet en place des facteurs-guichetiers qui sont la pâle copie de ces anciens receveurs.

Même si cette fonction offre une évolution de carrière aux facteurs et peut être un tremplin pour accéder au métier de chargé de clientèle, pour FO, le compte n’y est pas en termes de grades,  de formation et d’organisation du temps de travail.

FO revendique le grade de professionnalisation en  2.2 et le grade 2.1 pour tous les remplaçants, une formation au même niveau que celle des chargés de clientèle, une organisation qui permette aux facteurs guichetiers de bénéficier d’au moins d’une demi journée de repos.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Activités Sociales à La Poste : FO Com poursuit son engagement !

Le 7 février 2019 s’est tenu le 1er COGAS (Conseil d’Orientation et de Gestion des Activités Sociales de La Poste) de la mandature 2019-2022.

Pour la 7ème fois, FO Com assumera la responsabilité de l’une des deux Vice-présidence, poste clef dans le pilotage partagé des Activités Sociales à La Poste.

 FO Com a réaffirmé ses ambitions et revendique :

  • Des activités sociales pour tous les postiers et à la hauteur de leurs attentes dans les domaines des vacances et des loisirs, de l’aide à la restauration, de l’aide à la parentalité et de la solidarité,
  • L’amélioration de la connaissance de l’offre sociale et un accès à cette offre facilité,
  • Des budgets à la hauteur de ces deux exigences,
  • La nécessité de sanctuariser le budget des activités sociales hors restauration. Il serait inconcevable que l’évolution croissante du budget restauration se fasse au détriment des autres activités sociales,
  • Son attachement historique aux associations, aux coopérateurs et aux mutuelles. Sur eux reposent les fondements de l’économie sociale, dont les principes guident l’action revendicative de notre organisation en matière de politique sociale.

Si les moyens octroyés par La Poste aux activités sociales ne sauraient constituer un salaire différé, ils n’en demeurent pas moins un coup de pouce substantiel dans un contexte de crise sociale et politique grave. Il est de la responsabilité de La Poste de veiller à la continuité de sa politique et de son ambition sociale affichées. FO Com y sera particulièrement vigilante !

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

RVB : Quand augmente t’on les montants ?

Le 23 janvier 2019, FO a assisté à la présentation de la Rémunération variable Bancaire (RVB) pour le Réseau  avec son lot d’évolutions et de nouvelles règles du jeu.

Depuis 5 ans déjà, les montants cibles sont identiques. Il n’en est pas de même pour les attendus métiers!

FO revendique une meilleure transparence dans l’attribution de la part managériale. FO dénonce la mise en place de certains attendus sur cette part managériale qui va, une fois de plus, dans sa plus grande partie, valoriser les ventes plutôt que la connaissance client, le travail en conformité et la synergie entre les différents acteurs.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page