Actualités

Actus

Activité partielle : « retour à la raison »

Activité partielleLa note RH du 8 avril cadrant l’ activité partielle pendant la période de vacances scolaires a été retirée grâce à nos nombreuses interventions. Le ministère du Travail a apporté des précisions relatives aux dispositions permettant de bénéficier des dispositifs d’activité partielle.

En pièce-jointe, vous trouverez la nouvelle note où il est clairement précisé que « les congés ne doivent pas être imposés ». [Lire la note]

FO Com entend bien accompagner les agents qui souhaiteront obtenir par requêtes individuelles la réparation du préjudice et récupérer les congés 2021 et les jours CET posés sous contrainte. [Requête activité partielle]

Nous sommes intervenus auprès de La Poste pour dénoncer les pressions subies par les agents pour poser des congés ou des jours de CET, mais également les injonctions contradictoires et la pression qu’ont subi les managers les plaçant en grande difficulté.

La période que nous traversons est suffisamment compliquée, inutile de rajouter une pression supplémentaire et injustifiée qui dégrade encore une fois les conditions de travail.

Rapprochez-vous des militants FO Com en local qui vous aideront dans cette démarche.

Campagne de vaccination anti-COVID

vaccination anti-COVIDLes Services de Santé au Travail (SST) de La Poste vont procéder à la vaccination anti-COVID des postier(e)s de plus de 55 ans.

En conformité avec les dernières décisions gouvernementales, les médecins de prévention de La Poste pourront effectuer des vaccinations avec les vaccins AstraZeneca et Johnson & Johnson. Ces vaccinations se dérouleront dans les locaux des SST sur la base du volontariat des postier(e)s et des médecins.

Cette campagne démarrera la semaine 16 (débutant lundi 19 avril) en fonction de la disponibilité des doses et de l’organisation des prises de rendez-vous.

FO revendique que le temps nécessaire pour être vacciné soit compris dans le temps de travail des postier(e)s volontaires.

Création de la branche Grand Public / Numérique : impact sur la DISFE/DSIBR

branche Grand Public / NumériqueLa création de la nouvelle branche Grand Public / Numérique s’inscrit dans le plan stratégique « La Poste 2030 », annoncé le 25 février 2021.

FO s’insurge de découvrir brutalement l’impact de cette décision dans le plan stratégique qui va conduire à la séparation des activités Réseau des activités bancaires. A seulement 3 mois de sa mise en place, FO s’inquiète de cette découpe importante de la DISFE/DSIBR. Plus de 180 agents, principalement de Nantes et Rennes devraient y être rattachés.

Il y a 10 ans, ils ont pourtant été bien échaudés en faisant le chemin inverse lors du rapprochement de la DISF et de la DSIE. Une expertise avait d’ailleurs pointé du doigt des dysfonctionnements graves de La Poste dans cette réorganisation.

FO ne pourra être qu’extrêmement vigilante et exigera des garanties pour le personnel concerné. Le dialogue social, doit être mené de façon loyale, et non dans la précipitation, intégrant des garanties transparentes et solides pour les agents. Des études d’impacts sérieuses doivent être réalisées. Il est inenvisageable de migrer les agents au 1er juillet dans ces conditions, sans faire peser de gros risques sur leur santé et leur avenir.

Lire notre [déclaration préalable lors d’une CDSP à la DSIFE du 9 avril 2021]

Nouvelles grilles indiciaires: Après l’arlésienne, la bande à Bonnot!

grilles indiciairesLes décrets prérédigés par La Poste dès l’ouverture de la signature de l’accord, le 3 octobre 2018, ont été publiés au journal officiel le 10 avril 2021. 2 ans 5 mois et 7 jours pour des textes qui ne sont même pas passés en Conseil supérieur de la Fonction publique d’État car ils ne concernent que La Poste ! Pendant ce temps là des milliers de fonctionnaires sont partis à la retraite !

Mais à la lecture, il a fallu constater que le gouvernement avait modifié le contenu de l’accord et pas à la marge !

Un véritable Hold-up !

Alors que, malgré l’accord, nos grilles restent souvent inférieures aux équivalents des 3 fonctions publiques (État, territoriale, hospitalière) et que cela ne concernera que quelques dizaines de milliers de fonctionnaires, c’est encore trop pour le premier ministre ou du moins les têtes pensantes qui ont présenté les textes à sa signature. Certes la plupart de nos collègues s’y retrouveront. Mais les exceptions sont notables.

Grilles de reclassification : indice brut (indice net)

  • 2.3 : 665(555) au lieu de 672(560) soit -5 points sur les 15 points net promis dans l’accord. L’équivalent est à 707(587) dans les 3 fonctions publiques
  • 3.3 : 865(707) au lieu de 872(712) soit -5 points sur les 15 points net promis dans l’accord. L’équivalent (attaché principal) est à 966(783)
  • CS : L’échelon 1015 y est bien, mais les 3 derniers échelons devaient être réduit à 2 ans pour permettre de ne pas allonger la carrière en créant un nouvel échelon d’une durée de 3 ans. La réduction à 2 ans a disparu dans la bataille. Les corps de fonctionnaires à recrutement bac+5 finissent HE A3(972 net) ou HE B3(1067 net) (sauf pour les grands corps de l’Etat).
  • Emplois supérieurs : Là c’est plus simple on a tout effacé. Il n’y a rien !

Grilles de reclassement

Des points grapillés dans certaines  grilles. Par exemple -2 points nets pour les chefs de travaux de service automobile et contrôleurs divisionnaires. Pourquoi ce pinaillage ?

Au total, c’est la fin de la catégorie B, c’est la fin de la catégorie A niveau licence et de la catégorie A niveau BAC+5 qui sont volées au coin d’un bois, alors que ce sont les catégories les plus maltraitées par rapport aux 3 fonctions publiques.

Le pire, c’est qu’alors que nous appelions sans cesse les services ministériels pour savoir pourquoi les textes ne sortaient pas, on nous répondait que ça allait être fait mais jamais on ne nous a dit qu’il y aurait un coup de rabot ou plutôt de hache ! C’est une véritable trahison !

Nous n’allons pas nous laisser faire. Dès cette semaine, nous demanderons une audience à La Poste et une autre au cabinet du Premier Ministre.

Un accord est un accord. FO continuera de mettre la pression jusqu’au bout ! Mais le temps presse.