Actualités

Actus

Attention, ça glisse sur les routes de montagnes à partir du 1er Novembre 2021 !

routes de montagnesPour améliorer la sécurité des usagers de la route et limiter les embouteillages dans les régions montagneuses, il faudra obligatoirement équiper sa voiture de pneus hiver ou détenir des chaînes dans son coffre en période hivernale dans certaines communes.

L’obligation entrera en vigueur au 1er novembre 2021.

Les préfets des 48 départements situés dans des massifs montagneux (Alpes, Corse, Massif central, Massif jurassien, Pyrénées, Massif vosgien) devront établir la liste des communes dans lesquelles l’équipement des véhicules devient obligatoire en période hivernale, c’est-à-dire du 1er novembre 2021 au 31 mars 2022. Cette liste sera établie avec et après consultation des élus locaux concernés.

Cette obligation ne s’applique pas aux véhicules équipés de pneus à clous. Des dérogations aux obligations d’équipements peuvent être définies par arrêté du préfet de département sur certaines sections de routes et certains itinéraires de délestage.

Pour rappel : Actuellement, et jusqu’au 1er novembre 2021, les chaînes sont obligatoires seulement sur les routes où est implanté le panneau « B26 équipements spéciaux obligatoires », lorsqu’elles sont enneigées. En hiver, selon les conditions météorologiques, vous avez la possibilité d’utiliser des pneus cloutés ou à crampons.

Pour FO Com, la santé et la sécurité au travail n’est pas négociable. Il reste moins d’un mois pour que les véhicules postaux soient équipés et le personnel formé à la pose des chaînes. La Poste doit assurer la sécurité des postiers et postières pendant leurs tournées.

Au-delà de la loi, il s’agit bien d’une obligation de sécurité, un point à examiner en CHSCT/CSSCT local.

Les équipes UAP en PIC

Les UAP sont de petites équipes qui résolvent leurs problèmes, directement sur le site de production, au plus près de leur outil de travail, lors de réunions dirigées par un animateur d’UAP.

Le but est, bien entendu, d’augmenter les cadences, d’optimiser l’utilisation du parc des machines, en réorganisant les espaces de travail et les équipes, en faisant toujours plus et toujours mieux avec… moins de moyens.

Lire l’article du journal FORCE COM n° 103 « Chronique du tour de France des PIC »

Action syndicale : Mobilisation du 5 octobre 2021

Toutes et tous dans la rue pour faire entendre notre voix, pour donner un signal fort sur nos désaccords.

Il faut continuer à se mobiliser pour sauvegarder l’emploi et les conditions de travail, avoir de vraies augmentations salariales et stopper les contre-réformes annoncées par le gouvernement.

6 octobre – Journée nationale des aidants -12e édition –

aidantsAidance à La Poste – Des dispositifs encore méconnus

La France compte plus de 11 millions d’aidants qui viennent en aide, à titre non professionnel, en partie ou totalement, à une personne de leur entourage proche, dépendante, handicapée ou gravement malade, pour assurer les activités de la vie quotidienne. Cette aide régulière, permanente ou non, concernant les soins, les démarches administratives, le soutien psychologique, les activités domestiques…, peut se dérouler au domicile du proche aidé ou de l’aidant.

Aujourd’hui, près des 2/3 des aidants travaillent et le nombre de salariés aidants ne cesse de croître face au vieillissement de la population. C’est l’ensemble de la société qui est concerné et doit se mobiliser, particulièrement dans le monde du travail. Il est certain que les contraintes de l’aidant ne s’arrêtent pas aux portes de son entreprise. Il est donc urgent d’offrir une aide plus concrète à celles et ceux consacrant une grande partie de leur existence à aider un ou plusieurs proches dans la difficulté. Encore trop peu d’entreprises inscrivent l’aidance dans leur politique des ressources humaines !

Qu’en est-il à La Poste ?

Sous l’impulsion de FO Com pour qu’une politique sociale soit mise en place en faveur des aidants, un accord relatif à une meilleure articulation entre la vie professionnelle et personnelle des postières et des postiers aidants a été négocié en 2018. Cet accord propose, pour la première fois, des mesures concrètes concernant la facilitation de l’organisation du temps de travail (aménagement horaire, accès à un temps partiel, …), l’accompagnement dans la mobilité géographique, de meilleures modalités de télétravail et la création de 3 jours d’Autorisation Spéciale d’Absence (957 jours accordés en 2020).

Étant arrivées à échéance en septembre dernier, ces dispositions sont reconduites jusqu’à fin de l’année 2022 sous forme d’un avenant signé par FO Com. Le bénéfice de ces mesures est conditionné à l’obtention du certificat des aidants, disponible en appelant le guichet des aidants de La Poste au n° 017 816 14 27.

Cette offre est complétée par le dispositif de don de jours de solidarité (hors certificat des aidants) qui attribue des jours de congés aux postières ou postiers aidants. En 2020, 1894 jours dont 894 versés par les postiers ont alimenté le fonds de solidarité créé par l’accord. 25 agents ont pu en bénéficier, contre 30 en 2019.

Enfin, en plus de ces mesures, des prestations sociales viennent aussi répondre à leurs besoins, tels qu’une majoration d’une demi-part pour le calcul du quotient familial, l’aide au répit, les offres de la Silver économie, la formation aux gestes et postures… D’autres acteurs (MG, AFEH, APCLD…) peuvent également être sollicités à ce titre.

Aujourd’hui encore, trop peu de postiers connaissent les dispositifs en faveur de l’aidance. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à vous rapprocher de vos représentants FO locaux.