Actualités

Actus

Opération « Vacances + avec les associations de La Poste »

VacancesL’opération « Vacances + avec les associations  de La Poste » est lancée !

Dans le contexte particulier de crise sanitaire et pour mieux accompagner les postiers et leur famille, l’opération vous permet de bénéficier d’avantages supplémentaires pour vos prochaines vacances.

Un bonus supplémentaire sur les Coups de Cœur Vacances est attribué du 1er juin au 30 septembre 2020. Pour toute réservation d’un minimum de 7 nuitées, vous pouvez obtenir 150 euros d’aide pour tout Coup de Cœur Azureva et 100 euros d’aide pour les Coups de Cœur Camping et Mobil-Home via l’ASPTT, les COS et VSA.

De plus, il est possible de bénéficier d’un élargissement de l’offre Coup de Cœur pour des locations de logements en dur appartenant aux COS.

Touloisirs voit aussi ses offres s’ouvrir pour des vacances en France (location de logement, péniches, etc.). Concernant les Coups de Cœur Camping, les offres sont prolongées jusqu’à la fin de l’année 2020.

Pour rappel : Le coup de Cœur permet aux postiers actifs permanents de bénéficier, pour lui et ses enfants, d’une réduction de 30 à 50 % (en fonction du QF) sur les tarifs négociés pour une semaine maximum par an.

Les postiers divorcés ou séparés qui n’ont pas la garde permanente de leurs enfants sont éligibles au coup de Cœur sur présentation du livret de famille.

Toute l’info sur Portail Malin : https://www.portail-malin.com/

L’organisation transitoire des centres courrier : le flou de la toupie qui tourne !

organisationCe que nous appelons de l’anticipation, La Poste l’interprète d’une toute autre façon… La continuité des organisations des centres courrier mises en place depuis le 11 mai nous a été présentée.

Pour les PFC, ACP, PIC, les différentes dispositions prendront fin le 30 août. Et le 31 août, l’organisation du travail mise en place avant le 16 mars sera de nouveau appliquée.

Pour les PDC-PPDC, le fonctionnement actuel va perdurer jusqu’au 30 septembre. À compter du samedi 5 septembre, la lettre prioritaire intra-zone sera intégrée à la charge.

Qu’en sera-t’il en octobre ? La BSCC réfléchit! Les flux ne sont pas connus et laisse présager des manœuvres périlleuses de la part de La Poste. On peut s’attendre au pire. De plus, la peak période arrive juste après. Les couleuvres sont dures à avaler!

Des négociations sur cette période transitoire vont commencer avec les organisations syndicales pour tendre vers un accord. Ne serait-ce pas un accord de dupe ? Très certainement… FO ne s’associera pas et ne cautionne pas cette organisation transitoire!

FO Com tient à alerter sur l’inefficacité du dialogue social imposé par La Poste. Les remontées de terrain servent à alimenter nos réflexions, nos positions et à être le porte-voix des postières et des postiers. Et quoi de plus juste que de regarder, d’écouter et d’analyser les conditions dans lesquelles les postiers exercent leur métier, pour ensuite prendre des décisions ? La Poste devrait en faire de même…

Prime COVID : Un premier pas… insuffisant

prime COVIDDepuis maintenant plusieurs semaines, consciente des difficultés rencontrées par les postiers et des risques encourus dans l’exercice de leurs fonctions en période de pandémie, FO Com a demandé à La Poste de verser une prime COVID de 1000 euros minimum à tous les personnels [Lire le tract]

La Poste n’a répondu que très partiellement à notre demande… Seuls les postiers présents dans les établissements sont concernés et percevront une somme qui varie entre 100 et 300 euros en fonction de leur temps de présence, de 6 à 11 semaines.

C’est un premier pas mais ce geste ne doit être qu’un début…. qui doit en appeler d’autres ! Encore un effort monsieur le Président…

Pour les personnels non concernés par cette mesure, notamment les personnels obligés de travailler à distance, FO Com rencontrera prochainement La Poste et portera ses revendications : prise en compte des frais inhérents au travail à distance, application de l’accord télétravail existant, indemnité de restauration et bien sûr, prime COVID !

Notre revendication perdure : 1000 euros minimum pour TOUS, tout de suite, et le treizième mois juste après !

Plus que jamais, avec FOCom, faites vous entendre !