Actus

Accord social banque des pros, FO Com signe

banque des prosAprès un an de négociation, l’accord social concernant tous les métiers de la Banque des pros est signé.

FO Com revendiquait depuis longtemps le télétravail pour la Banque des PROS : Nous avons été entendus! FO Com souhaitait des dispositions financières pour ne pas perdre en cas de départ du métier : C’est chose faite ! FO Com souhaitait l’ouverture de plus de promotions : L’accord stipule 100 promotions en groupe A sur les deux ans à venir !

FO Com a aussi œuvré pour tous les métiers : Nous sommes à l’origine de la demande des managers (DAPRO) qui souhaitaient une montée en gamme de leur véhicule afin de pouvoir parcourir en toute sécurité et sereinement les nombreux kilomètres qu’ils effectuent quotidiennement.

Enfin, FO Com est satisfait de la reconnaissance faite envers les agents de l’agence PRO à distance qui bénéficieront eux aussi du télétravail et des promotions qu’ils attendaient depuis longtemps.

Même si nous aurions souhaité voir figurer dans cet accord d’autres revendications comme la prime de tutorat, il était nécessaire de signer celui-ci, car il sera la base de prochaines négociations.

FO Com a donc signé cet accord le 8 juillet 2022 en présence de la Directrice de la Banque de détail qui a rappelé lors de notre dernière instance qu’il s’agissait-là d’un signe fort pour l’avenir de la Banque des PROS.

Pour plus d’informations sur cet accord, n’hésitez pas à contacter votre référent FO Com : patrick.boursaut@fo-com.com

« Revoyure » de l’ accord NAO 2022

accord NAO 2022FO Com maintient ses revendications

A la suite de notre courrier envoyé à la DRH du Groupe en juin pour activer « la clause de revoyure » prévue dans l’accord NAO (Négociations Annuelles Obligatoires), nous avons été reçus en commission de suivi avec les organisations syndicales signataires.

Même si nous sommes loin de les trouver entièrement satisfaisantes, les propositions de La Poste offrent tout de même un coup de pouce immédiat :

  • Prolongation et revalorisation des engagements actés lors de la commission de suivi de mai pour les indemnités kilométriques et l’indemnité transport jusqu’au 30 septembre 2022.
  • Mise en place progressive de l’application de co-voiturage

Pour FO Com, en plus de ces mesures temporaires liées au contexte économique, l’urgence est à l’augmentation générale des salaires. Nous avons exigé, en tant que signataires de l’accord NAO, une nouvelle rencontre dès septembre autour de ce sujet, précisant à La Poste que le sujet « des salaires » était une des préoccupations principales des postières et des postiers.

Notre ADN : LA NÉGOCIATION

Nous privilégions toujours la négociation avant l’action et les mobilisations. C’est notre ADN, notre conception du dialogue social, notre façon d’obtenir des avancées concrètes pour les postières et postiers. Nous restons tout de même vigilants sur le risque d’embrasement social au sein de La Poste, quand le climat est aride, même la plus petite étincelle peut créer un incendie. C’est pourquoi La Poste doit entendre nos revendications pour un 13e mois et une augmentation générale des salaires, et ce urgemment.

L’accord NAO 2022 était, au moment de sa signature en tout début d’année, un bon compromis. Surtout avec une clause de revoyure obtenue pour la première fois dans un accord.  Avec une inflation à près de 6%, il est donc urgent de se remettre autour de la table.

Vous pouvez compter sur nous pour faire respecter les engagements pris et négocier de nouvelles mesures portant sur vos rémunérations.

Revalorisations salariales TPAS : « no man’s land »

TPASCela n’aura échappé à personne, l’inflation galopante met à mal le porte-monnaie de tout un chacun. Dans ce contexte difficile, toutes les revalorisations, bien qu’insuffisantes, sont les bienvenues.

FO Com a bataillé dur pour obtenir une augmentation pour les postières et les postiers actifs lors des NAO (+2.5%). Les retraités bénéficieront également d’une hausse de leur pension (+1.1% depuis janvier puis +4% à partir de juillet).

Et les agents en TPAS ?

Quand il entre dans la phase « non active », qui peut d’ailleurs durer plusieurs années, le postier en TPAS n’entre dans aucune des deux catégories susnommées. Il devient donc un oublié du système, un égaré au cœur d’un « no man’s land » dont la traversée pourrait s’avérer compliquée.

Oui, mais on fait quoi ?

FO Com reste aux côtés de ces postières et de ces postiers. Il est urgent d’évoquer ce « statut » lors des NAO et d’intégrer ce personnel dans le dialogue social afin qu’ils bénéficient des mêmes avancées que les autres.