Actualités

Actus

Un timbre pour le droit de vote des femmes

timbre-droit-de-vote-des-femmes-c4b1de-0@1xCe dimanche 21 avril 2019, nous fêtions seulement les 75 ans de l’ordonnance accordant le droit de vote pour les femmes en France.

Le 21 avril 1944, les femmes devenaient électrices, éligibles et citoyennes, au même titre que les hommes, et de ce fait, ont pu voter pour la première fois le 29 avril 1945 lors des élections municipales.

Pour commémorer cet événement historique, La Poste sort un timbre à 88 centimes, disponible dans tous les bureaux de Poste ou bureaux de tabac à partir du 23 avril 2019.

Pour FO, il est primordial de se rappeler de ce moment historique qui a permis d’ouvrir les portes de la liberté à de nombreuses femmes. Grace à cette ordonnance, nous pouvons parler aujourd’hui d’égalité professionnelle. Femmes et Hommes.

FO réaffirme son opposition à la retraite à points

image retraiteFO continue à marteler son opposition au projet de réforme des retraites, projet destructeur de solidarité et fragilisant les plus faibles. Nous n’avions jamais connu cette situation de régression sociale depuis la seconde guerre mondiale.

Chaque salarié peut prétendre à un moment à la retraite. Aujourd’hui, tous les salariés cotisent ce qui leur donne des droits : santé, retraite, CAF, solidarité… Les années cumulées dans le monde du travail permettent à chaque salarié de partir avec un certain revenu mensuel. Il s’agit en quelque sorte d’une tirelire. Demain, avec ce projet de retraites à points, les salariés n’auront plus de droit. Quid du remboursement des soins et de la prise en charge pour les plus démunis. Nous allons tous perdre nos acquis sociaux!

Dans ce nouveau projet, le travail se retrouve budgétiser et les salaires les plus bas verront leur départ en retraite s’éloigner. La vraie question est de savoir avec quel montant chacun partira, d’autant plus qu’à La Poste, nombreux sont les salaires bas !

FO s’est adressée par [courrier au Haut-commissaire à la réforme des retraites], Monsieur Jean-Paul Delevoye, rappelant ses revendications et ses conclusions néfastes de la mise en application de ce système à points et l’informant de la suspension de la participation de FO aux négociations en cours.

FO ne peut et ne veut en aucun cas cautionner une réforme décidée sans négociations. FO continue et continuera à s’opposer à cette réforme des retraites, véritable régression de nos acquis sociaux.