Brèves

Période d’échange des CESU « 2020 » périmés

CESUPour ne pas perdre les CESU 2020 que vous n’auriez pu utiliser avant le 31 janvier 2020, vous pourrez les échanger pour des CESU millésime 2021 utilisables jusqu’au 31 janvier 2022.

La période d’échange des CESU millésime 2020 arrivés à expiration sera ouverte du 1er au 28 février 2021.

L’échange, moyennant des frais, se fera via le service en ligne Domi-échange de Domiserve. En quelques clics, la demande sera validée. Vous pourrez bénéficier d’un envoi des CESU papier par courrier, soit d’une prolongation des CESU dématérialisée disponible sur votre compte CESU Domiserve.

Pour effectuer votre demande :

  1. Connectez-vous à l’adresse https://espace-echange.edomiserve.com/
  2. Indiquez que vous bénéficiez de CESU papiers ou de CESU dématérialisés sur votre Compte CESU Domiserve
  3. Si vous bénéficiez d’un compte CESU, vous serez redirigé vers votre Espace Bénéficiaire pour authentification
  4. Déclarez vos numéros de chèques ou sélectionnez le numéro du compte concerné
  5. Choisissez le type de CESU que vous souhaitez recevoir : CESU papiers ou CESU dématérialisés
  6. Réglez vos frais d’échange par carte bancaire (15 € pour alimenter un compte CESU, 18 € pour recevoir des CESU papiers).

Le CESU est un titre de paiement nominatif, préfinancé par La Poste, permettant de régler des services à la personne au et hors du domicile du postier (aide ménagère, garde d’enfants, travaux de jardinage et de bricolage, assistance informatique et Internet à domicile, etc.)

« Espaces Dynamiques de Travail (EDT) » ou comment instaurer la flexibilité encore davantage

Espaces Dynamiques de TravailSous couvert de modernité, il s’agit pour La Poste de mettre en place une nouvelle gestion des espaces de travail, communément appelée « Flex Office ». Ce nouveau procédé est une des nombreuses façons d’aménager l’espace, où les postes de travail ne sont pas attitrés et souvent moins nombreux que les salariés.

 L’optimisation des coûts immobiliers reste au centre de ce projet Village La Poste (VLP) qui sera «expérimenté» au siège dans un premier temps. La méthode utilisée de l’expérimentation laisse craindre une volonté de généralisation d’une formule dont l’expérience démontre qu’elle est souvent à l’origine d’une véritable dégradation des conditions de travail des personnels.

En effet, ce mode de fonctionnement nécessite d’être très organisé, avec de nouvelles contraintes pour avoir un bureau et potentiellement, accompagnés de nouvelles sources de tensions (places, « effet cantine », etc). La charge mentale supplémentaire que ce scénario revêt est pour le moins préoccupante. Une gestion rigoureuse au quotidien devra être mise en place pour veiller à ce qu’aucun agent ne soit mis à l’écart.

Le fait de ne plus posséder son propre espace de travail, avec des bureaux impersonnels, pourrait faire naître un risque de désocialisation et de déshumanisation.

Les représentants FO Com restent mobilisés sur ce projet qui pourrait dans les prochains mois générer une inquiétude légitime des personnels. En effet, le flex office concrétise, via l’occupation des postes de travail, une idéologie forte autour des thématiques du changement, de la dynamique, du refus de l’immobilisme. Il rend tangible la flexibilité.

Des économies liées à l’immobilier au détriment des conditions de travail des postiers : pour FO Com, ce n’est pas entendable. Beaucoup d’études prouvent que le flex office, aussi appelé « desk sharing », ou encore l’open-space, dégradent les conditions de travail, altèrent la concentration et augmentent certaines pathologies. L’humain doit être au cœur des organisations de travail et l’entreprise doit avant tout garantir à chaque salarié un cadre de travail qui protège sa santé.

Western Union : la communication de La Poste vs la réalité

Western Union« Vous vous sentez seul ? déprimé ? Vos journées sont trop longues ? Découvrez le nouveau service de La Poste : Western Union. Alors n’hésitez pas, prenez Western Union! Western Union, le nouveau service de La Poste, spécialement développé pour vous, avec une application toute belle, toute neuve. » …

Cette application, généralisée depuis le 1er Janvier est très exigeante et compliquée. Il est vrai que la conformité est une obligation, mais rejeter la faute d’une opération de 25 min pour cette seule raison est à la limite de l’escroquerie intellectuelle.

La formation n’est pas là, le matériel n’est pas à la hauteur.  Une fois de plus, c’est la débrouille qui prévaut !

La Poste annonce qu’elle va neutraliser ces opérations dans le calcul du nombre de clients à l’heure. Cet effet d’annonce ne réglera pas le problème du client exaspéré qui attend presque une demi-heure pour une opération en somme assez simple, si ce n’était la procédure. Il ne réglera pas non plus le problème des autres clients furibonds qui attendent, il ne réglera pas la surcharge de travail des collègues (quand il y a des collègues).

FO Com ne peut se contenter de cette annonce et réclame officiellement l’octroi de moyens supplémentaires aux bureaux concernés.

Chèque Culture 2021 : Commandez-le en ligne dès maintenant

Chèque Culture 2021Depuis le 2 janvier, il est possible de faire la demande de votre Chèque Culture 2021 d’une valeur de 25 euros sur l’Espace Activités Sociales (mettre un lien « cliquable » à la place de « Espace Activités Sociales : https://eas.portail-malin.com).

Cette offre est réservée aux postiers actifs selon les modalités suivantes :

  • être en activité au moment de la demande
  • Fonctionnaire : avoir un indice brut inférieur ou égal à 557
  • Salariés CDI/CDII : avoir un Salaire Brut Annuel inférieur ou égal à 26 541,65 euros (équivalent temps plein).

Les livraisons se feront selon la date de votre demande :

  • Du 2 janvier au 15 avril : courant juin
  • Du 16 avril au 15 octobre : courant décembre

Alors n’attendez plus! Faites votre demande dès à présent.

Depuis plusieurs années, FO Com souhaite la dématérialisation du Chèque Culture pour que les postiers puissent l’utiliser plus facilement, même ceux éloignés des centres commerciaux.

Activité partielle : La Poste pas mieux disante en 2021 qu’en 2020!

Activité partielleL’indemnisation du 1er au 31 janvier 2021 des postiers éloignés du service en raison du COVID-19 a fait l’objet de nouveaux échanges avec les organisations syndicales. Lors de la plénière du 5 janvier 2021, FO est restée sur ses positions en demandant le bénéfice de l’accord :

  • aux aidants ;
  • aux personnes partageant leur  domicile avec une personne vulnérable ;
  • aux personnes dont le handicap n’entraîne pas une fragilité au vue des critères énoncés.

Encore une fois, la réponse est sans appel : NON.

Dès lors, La Poste se place dans la lignée des décisions gouvernementales. Où sont les bonnes intentions des accords aidants et handicap ? Aux oubliettes !

FO regrette également le manque de réactivité dont La Poste a fait preuve pour informer les postières et les postiers de la reconduction, à l’identique, du dispositif. L’objectif n’aurait-il pas dû être de rassurer rapidement les personnes concernées ?

Un nouvel accord, similaire au précédent, a donc été entériné avec les organisations syndicales. Il est cependant possible que La Poste revienne vers nous. En effet, la DRH Groupe attend les orientations de l’IRCANTEC via un alignement probable sur celles de l’AGIRC-ARCCO. Ainsi, des dispositions pour le régime IRCANTEC devraient être prises par La Poste en matière de compensation. Pour rappel, les salariés recrutés avant 2010 continuent à cotiser à l’IRCANTEC.

Même si l’accord permet de protéger près de 700 postiers, nous nous interrogeons devant l’attitude de La Poste et nous sommes très inquiets pour les négociations à venir. Pour FO, il serait regrettable qu’il s’agisse là du « tempo » donné au dialogue social en 2021 !