Actualités

Actus

Fonctionnaires de La Poste : du changement pour le dépôt de la demande de retraite !

retraiteÀ partir du 1er octobre prochain, les fonctionnaires (*) de La Poste devront déposer leur dossier de départ à la retraite sur le site de l’ENSAP, l’Espace Numérique Sécurisé de L’Agent Public : https://ensap.gouv.fr

L’ENSAP est le service mis en place par le  Service des Retraites de l’État (SRE). À compter de cette date, il sera l’interlocuteur retraite des fonctionnaires  de La Poste. Ce service, qui détient votre dossier, traitera les demandes et simulations.

Pour accéder aux données, il suffira de se connecter au site de l’ENSAP, de créer un compte et de l’activer.  Le fonctionnaire pourra ensuite vérifier les informations et transmettre à son CSRH les justificatifs pour mettre à jour ses données.

Toute demande de départ à la retraite devra être saisie sur ce site au moins 6 mois avant la date prévue.

Pour de plus amples informations :

  • Téléphoner au numéro vert gratuit mis en place par La Poste: 0 800 004 108.
  • Aller sur le site de l’ENSAP pour retrouver toutes les étapes pour effectuer son dossier.

(*)  Les fonctionnaires demandant une retraite pour invalidité et les fonctionnaires de Mayotte ne sont pas concernés par cette évolution, rien ne change pour eux.

Télétravail déconfiné, télétravail renégocié !

teletravailA FO Com, nous refusons de qualifier le travail à distance instauré dans l’urgence et vécu pendant le confinement de « télétravail ». Il a confirmé les formidables capacités d’adaptation des postiers dans un contexte éprouvant et il a permis la continuité de plusieurs activités stratégiques. Il a révélé aussi que l’impossible pouvait très vite devenir possible, voire prioritaire.

Aujourd’hui, il est temps pour nous de sortir de cette urgence ! La Poste doit solder cette période par un geste de reconnaissance envers ses travailleurs à distance confinés. Dans le même temps, il faut redéfinir rapidement le cadre d’exercice du « vrai » télétravail à La Poste, y compris dans des périodes de crise, à travers une renégociation de l’accord télétravail de juillet 2018.

Nos lignes directrices sont claires : l’accès au télétravail doit être basé sur le volontariat. Le droit au télétravail doit être sanctuarisé pour les populations devenues éligibles pendant l’épisode COVID, et notamment pour les classes II et III. La protection des télétravailleurs doit être renforcée, notamment par l’octroi de moyens supplémentaires et par une redéfinition du droit à la déconnexion permettant de garantir une charge de travail compatible à l’équilibre vie privée et vie professionnelle. Les managers de télétravailleurs doivent être davantage accompagnés et valorisés afin de lever les freins encore existants ici et là.

Pour FO Com le télétravail ne doit pas casser le collectif de travail et s’exercer dans la confiance à accorder aux équipes.

Au-delà de la relance économique, l’impératif est bel et bien social! FO Com veillera à ce que La Poste prenne ses responsabilités pour permettre à chacun de pouvoir exercer ses activités dans des conditions décentes.

Au Courrier, La Poste finance la prime COVID en faisant les poches aux postiers !

prime COVIDLa prime COVID annoncée mardi 16 juin n’est pas à la hauteur des demandes de FO Com ! Seuls les postiers présents sur sites au moins six semaines sur une période s’étalant du  16 mars au 31 mai  pourront  y prétendre, la prime variant alors de 100 à 300 euros en fonction de leur temps de présence. Cette prime au rabais néglige les efforts des postiers, leur investissement doit être reconnu à plus juste mesure.

Cerise sur le gâteau…En catimini, La Poste  décide de modifier son système d’information RH pour y entrer de nouveaux horaires. L’impact financier est énorme. Ainsi, les facteurs dont les horaires de prise de service sont postérieurs à 7H30 ne percevront plus la prime de collation de 2€ par jour travaillé et ceux assujettis à des prises de service décalées perdront le bénéfice des titres restaurants.

Bref, des économies substantielles sont réalisées sur le dos des  facteurs. Malin radin,  La Poste donne un jour, pour mieux reprendre le lendemain…

Pour Force Ouvrière, la prime COVID c’est 1000 € tout de suite et le 13ème mois juste après !