Actualités

Actus

Les agents de la PPDC de Yzeure Moulins ont repris le travail

A l’appel de FO Com, les agents de la PPDC (Plateforme de Préparation Du Courrier) de Yzeure-Moulins (03) étaient en grève depuis le jeudi 2 mai 2019 suite à l’annonce d’une nouvelle organisation du travail prévue sur ce site, modifiant horaires de travail et tournées dans le département.

 Les agents ont repris le travail ce jeudi 9 mai à l’issue de l’audience avec la Direction.

Grâce à leur action, les agents ont obtenu le recrutement de deux CDI en juin 2019, le maintien des cinq FSE (Facteurs Services Expert) dans leur poste avec appel à candidature sur la vacance d’emploi, pas de sécable jusqu’au 31 août 2019, le redécoupage des tournées afin de garder les quatre titulaires sur leur tournée actuelle, la mise en place de doublure pour ceux qui changent de métier ou de tournée, l’allègement de l’activité dépôt relais pour l’équipe colis, l’assurance que la collecte des boite aux lettres ne sera pas faite par les agents du colis, et la réception de tous les agents concernés par la CRME (Commission Retour et Maintien dans l’Emploi) en entretien individuel.

FO Com félicite l’action des agents de la PPDC de Yzeure Moulins ainsi que le travail effectué par toute l’équipe locale FO qui ont lutté pour la défense d’un travail de qualité réalisé dans de bonnes conditions et le respect de l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Accord handicap 2019-2022, FO signe

Le 10 mai 2019, FO a signé le 7e accord en faveur des personnes en situation de handicap à La Poste d’une durée de 4 ans. Celui-ci a également été signé par la CGT, CFDT, CFTC/CGC et l’UNSA.

Notre combat a permis de confirmer l’axe prioritaire du maintien en emploi des personnes en situation de handicap, avec au moins 50 % du budget prévisionnel réservé aux financements des actions de maintien. Elles concernent une meilleure prise en charge du handicap psychique et des maladies chroniques dans le collectif de travail, un renforcement de la formation des managers, une réinternalisation de certaines activités, un soutien aux postiers/postières renforcé avec 4 ASA dont 1 pour les personnes souffrant de maladie chronique. Une prise en charge de déplacement domicile/travail est facilitée par une proposition de solutions alternatives (rapprochement du lieu de travail, télétravail, co-voiturage, …). C’est aussi un meilleur accompagnement de la reprise au travail des personnes en situation de handicap revenant en temps partiel thérapeutique.

Ensuite, le recrutement des personnes en situation de handicap est fixé à 650 personnes au minimum dont 40 % en CDI. Les achats auprès du secteur adapté et protégé sont portés à 40 millions d’euros.

Quant au budget prévisionnel, 23 millions d’euros sont prévus pour financer les dispositions de l’accord. Ce dernier reste néanmoins conclu sous la conclusion suspensive de l’obtention de l’agrément par la DIRECCTE (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, du travail et de l’emploi).

Pour FO, l’insertion et le maintien en emploi des personnes en situation de handicap est et doit être une priorité pour tous.

Rétroactivité de certaines demandes de prestations sociales : FO obtient gain de cause

Une note de service RH, parue le 21 décembre 2018, faisait état de la modification du délai de demande de prestations pour l’allocation de scolarité, les allocations liées au handicap de l’enfant, les séjours « vacances enfants accompagnés » et l’aide à la garde des enfants. L’échéance entre le fait générateur et la demande de prestation était sensiblement réduit !

Pour FO, la décision de La Poste n’est pas conforme aux échanges qui ont lieu en fin d’année 2018 en Commission Jeunesse. Nous sommes intervenus auprès de l’entreprise pour demander le retrait de cette note de service. Cette décision excluait des postiers éligibles et exposait les plus fragiles à ce risque. De plus, cette restriction était contraire à la revendication de FO, qui souhaite que l’offre sociale profite au plus grand nombre.

Enfin, la rétroactivité est nécessaire pour répondre à la complexité de l’offre sociale quand les postiers tardent à comprendre qu’ils ont droit à certaines prestations.

FO a obtenu gain de cause ! La rétroactivité de demande des prestations concernées restera de deux ans, exceptée pour la garde des enfants. En effet, conformément aux échanges de la Commission Jeunesse, les demandes d’aide à la garde des enfants se feront sur l’année civile, dans le cadre de l’expérimentation de la nouvelle offre « Enfance ». Cette dernière devrait entrer en vigueur à partir de la rentrée scolaire 2019.

Violente agression canine à Montmagny

Une très violente agression canine s’est produite sur la commune de Montmagny (95). Une factrice en scooter a été mordue très violemment au visage et au corps. Un dogue argentin a réussi à forcer le portail pour ensuite sauter sur la postière. Les conséquences sont très importantes, outre le choc psychologique, des séquelles physiques importantes nécessitant certainement des soins longs avec chirurgie réparatrice. Quinze jours d’Incapacité Temporaire de Travail (ITT) ont été prescrit d’emblée.

Malheureusement, une fois de plus, le rôle du CHSCT est minimisé et les représentants du personnel ont du faire la demande d’une session extraordinaire qui se tiendra le 7 mai. Rappelons qu’un incident s’était déjà produit par le passé et que les mesures de prévention n’étaient pas en adéquation avec la protection nécessaire des agents exposés à ce risque !!

Concernant les risques canins, il est important de préciser la responsabilité des propriétaires de chiens dit dangereux, ceux-ci doivent faire l’objet d’une évaluation comportementale par un vétérinaire spécialisé, et que dans ce type d’agression caractérisée , la justice peut prononcer l’euthanasie de l’animal.