Actualités

Actus

FO se bat pour vos aides à la parentalité !

La prestation d’aide à la garde des enfants de moins de 6 ans devait perdurer jusqu’au mois d’août pour être remplacer à la rentrée, par l’aide à la parentalité (dédiée aux enfants jusqu’à la fin du primaire, distribuée sous forme de CESU ou de remboursement sur facture).

FO a pu constater que cette aide à la garde des enfants de moins de 6 ans a été suspendue pour un certain nombre de parents postiers avant la mise en place de la nouvelle prestation. Si vous êtes dans ce cas, vous devez faire un recours auprès de la DNAS (Direction Nationales des Activités Sociales), et ce avant le 30 septembre 2019, via le formulaire en ligne du portail malin: [cliquez ici]

Vous devez ensuite renvoyer toutes les pièces justificatives du dossier initial et les bulletins de salaire prouvant le non paiement de la prestation sur les mois concernés.

Si vous êtes dans cette situation, n’hésitez pas à en faire part à vos responsables locaux FO qui sauront vous accompagner dans vos démarches et faire en sorte que votre recours aboutisse au mieux.

Pour FO, cette « erreur » est inadmissible au vu des salaires de chaque postier et postière ! FO exige que chaque recours trouve une solution le plus rapidement possible.

Les vacances, c’est permis !

L’âge de scolarité obligatoire a été modifié par le Ministre de l’Éducation durant le mois de juillet 2019. Dorénavant, l’instruction est obligatoire de 3 ans à 16 ans. Comment cette loi (L131-1 du code l’éducation) impacte-t’elle l’organisation des congés à La Poste ?

Depuis la rentrée 2019, les parents d’enfants âgés de 3 à 16 ans bénéficient d’une priorité sur le tour de congés d’été, priorité intervenant après celle des parents d’enfants gravement handicapés. Pour cela, l’enfant doit avoir 3 ans révolus au 1er juin de l’année de départ en congés.

Au titre des congés intervenant après la rentrée scolaire 2019, les parents postiers d’enfants de trois ans révolus pourront faire valoir leurs droits de priorité pour les vacances de la Toussaint ou pour les congés de Noël. Si les 3 ans de l’enfant interviennent entre septembre et décembre, le parent postier ne pourra être prioritaire que le sur le tour de congés d’été de l’année suivante.

Si un postier parents d’enfants de 3 à 16 ans ne désire pas être prioritaire sur son tour de congés d’été, il peut bénéficier de cette priorité sur les autres vacances scolaires de l’année en cours.

Pour FO, il est primordial que les parents postiers puissent bénéficier de cette priorité et que tout soit mis en place dans les bureaux pour que ce droit soit possible !

21 septembre : préavis de grève à La Poste

21septSuite à l’annonce du gouvernement du nouveau régime de retraite par points, FO n’a de cesse de dénoncer cette réforme et prépare une première journée d’action ce samedi 21 septembre 2019.

Un préavis de grève a été déposé à La Poste pour ce samedi, de la prise de service à la fin de service. Pour les servies cycliques ou assimilés, le mouvement de grève débutera jeudi 19 septembre à la prise de servie et se terminera le dimanche 22 septembre à la fin de service.

FO vous attend samedi à 13h30 au métro Duroc afin de s’opposer tous ensemble contre le nouveau système unique par points, pour l’arrêt des suppressions d’emplois et le remplacement de tous les départs.

A l’issue de la manifestation, Place Denfert-Rochereau, Yves Veyrier, Secrétaire confédéral FO, fera une prise de parole.

FO Com vous attend nombreux à ce rassemblement !

Santé au travail : le Gouvernement au rapport !

rapport lecocqDepuis le début, Force Ouvrière suit avec attention les orientations que la santé au travail pourrait prendre suite au fameux rapport Lecocq, commandité par le gouvernement actuel.

Les organisations syndicales et les employeurs s’étant quittés sur un constat d’échec le 12 juillet dernier à l’occasion de la dernière réunion de réflexion sur la question, le chantier pourrait être relancé par le ministère du travail dès cette rentrée.

Pour FO Com, la santé au travail doit devenir une véritable priorité dans les entreprises et ne peut être abordée uniquement comme un coût. FO Com suivra avec la plus grande vigilance l’évolution de ce dossier ; la réforme de la médecine du travail ayant déjà laissé un goût amer quant à un suivi de qualité des salariés et fonctionnaires.

Si vous rencontrez quelques difficultés sur le terrain, n’hésitez pas à contacter vos représentants locaux FO  ainsi que vos représentants au CHSCT (Comité Hygiène, Santé et Sécurité au Travail) de votre établissement !