Actualités

Actus

FO Com 47 dit non à la fermeture des bureaux de poste

stop_fermeture_bureau_de_posteLe syndicat FO Communication de La Poste se bat au quotidien et sur l’ensemble du département pour le maintien de nos bureaux de poste et de nos emplois.

Le syndicat FO Communication du Lot et Garonne se félicite et soutient sans réserve l’action des Boétiens dans la lutte contre la fermeture du bureau de Boé Cité et les réductions d’horaires du bureau de Boé Rigoulet. Colayrac, Port ste Marie, Foulayronnes, Jasmin et bientôt Pont du Casse, Mondésir…la liste n’est pas exhaustive, la rentabilité a pris le pas sur la notion de Service public et nombre de bureaux ont déjà fermé sur notre département.

Le bras de fer engagé par notre organisation syndicale et La Direction Régionale contre sa réforme et sa politique d’austérité engendre une réelle souffrance au travail, et détériore inexorablement le Service public.

Il est inacceptable pour Force Ouvrière que La Poste exploite la situation sanitaire actuelle pour accélérer son processus de fermeture de bureaux, réaliser des gains de productivité sur le dos du personnel et négliger la qualité de services rendus à ses clients !

Lire l’article de presse [ici]

Activité partielle et vacances scolaires : stop aux notes contradictoires !

stopNous sommes intervenus ce jour pour dénoncer la note DRH Groupe du 8 avril concernant l’activité partielle. Le communiqué du ministère du travail concernant l’activité partielle précise « si le salarié ne peut pas décaler ses congés, qu’il ne dispose pas de mode de garde et qu’il est dans l’incapacité de télétravailler alors, il pourra être placé en activité partielle ».

La Note RH de La Poste ne respecte pas ce qui est cadré par les pouvoirs publics.

Nos demandes :

  • Le retrait de cette note
  • Les congés ne doivent pas être imposés
  • Reconnaître que le télétravail n’est pas toujours compatible avec la garde d’enfants (enfants en bas âge, école en visio à domicile, bruit…)
  • Stopper les notes contradictoires qui mettent à mal bon nombre de managers

Nous demandons que La Poste respecte les règles, et son personnel (agents et managers). L’activité partielle est possible pour les personnels ne pouvant télétravailler et devant garder leurs enfants .

Aucun postier, postière ne doit rester sur le bord du chemin, sans solution. Pas de retenues sur salaire ! FO Com va comme à son habitude défendre les postiers. Cette note doit être abrogée!

La « Green attitude » ne doit pas remplacer la Responsabilité Sociale et Environnementale (RSE)

Green attitude « 100% des émissions de CO2 produites par les activités du Groupe sont mesurées et compensées. La Poste compte parmi les rares entreprises ayant une trajectoire de baisse de leurs émissions de CO2. ». C’est le discours de la Poste et une entreprise de services et de logistique telle que la nôtre doit bien entendu se saisir du sujet.

Il est vrai que des axes de développement ont été établis pour l’ensemble des offres Courrier, Colis, express et numérique afin de neutraliser les émissions carbone. Mais neutraliser veut-il dire zéro ? Non, c’est évident… La neutralisation est en effet instrumentalisée par la compensation des émissions via des activités qui n’en aurait pas (ou moins). On prend une calculatrice et hop, on affiche des données resplendissantes !

Mais dans cet enjeu crucial, il ne faut pas oublier qu’en terme de RSE, la dimension sociétale doit se traduire auprès des clients et usagers par une politique d’emploi responsable, avec des pratiques managériales exemplaires et des salaires permettant de vivre dignement. En résumé, un modèle pour l’avenir à l’intérieur même de l’entreprise. Et il y a fort à redire sur ce sujet, FO Com ne cesse de le clamer !

A l’heure où la loi « Climat et résilience » est discutée à l’Assemblée Nationale, FO Com exige des politiques publiques mais aussi de nos entreprises d’être au vert sur l’environnement, mais aussi sur l’éco-système qui entoure les salariés dans l’entreprise ! Développement des compétences, diversité, bien-être au travail, risques psycho-sociaux, gouvernance, tous ces sujets font partie de la responsabilité sociale de l’entreprise !

 Tous les postières et postiers composant notre entreprise doivent être considérés comme les acteurs majeurs de cette évolution du fait de leurs efforts considérables, collectifs comme individuels, à l’origine de ces avancées capitales pour notre avenir et la préservation de l’environnement.

Quand La Poste est soudain en capacité d’octroyer une prime !

prime« Les résultats ne le permettent pas », « nous sommes trop endettés »…voici les réponses obtenues par FO lors de ses nombreuses demandes de paiements de primes, que ce soit pour l’intéressement ou pour reconnaître l’investissement de chaque postière et postier depuis le début de la crise sanitaire.

Aujourd’hui, La Poste tient un nouveau discours. Elle a soudain les moyens de verser 25€ par jour (lors de la semaine des prestations sociales) aux agents du Réseau parents d’enfants de moins de 16 ans qui, d’après les textes pourraient bénéficier de l’activité partielle mais qui trouveront un moyen de garde. Ces agents seraient les chargés de clientèle, les gestionnaires de clientèle SF, les facteurs-guichetiers et les Responsables de l’Espace Commercial. Mais pourraient également y prétendre : un Responsable d’Exploitation ou un conseiller bancaire qui viendrait en aide dans l’espace commercial.

Bref, pour FO ces situations vont être ingérables. Mais au-delà de ça, La Poste fait preuve d’une totale iniquité entre les agents. C’est une prime unique et octroyée à l’ensemble du personnel que notre organisation syndicale a réclamée lors de la CNSST du 2 avril.

Face à la crainte du mécontentement des élus en cas d’impossibilité d’assurer le versement des prestations sociales aux clients pendant la semaine du 6 avril, La Poste a su trouver de l’argent. En revanche pour récompenser les équipes pour leur implication et leur dévouement, il n’y a aucun budget.

Aujourd’hui, La Poste a pris conscience qu’elle est allée trop loin et craint que les postières et les postiers ne soient plus au rendez-vous. Malgré un baromètre social dont elle se satisfait, elle préfère assurer ses arrières en promettant le versement de cette prime. Mais demain, quand le paiement des prestations sera terminé, à nouveau il n’y aura plus d’argent pour la reconnaissance financière de l’ensemble des postiers.

Lors de l’attribution de la prime de 300€ ayant généré les difficultés qu’on connait, FO avait déjà averti que l’insatisfaction des postiers risquait de remettre en cause les éventuelles mobilisations à venir. Nous y sommes et La Poste réitère, voire amplifie ses erreurs.

Nous le répétons, il est fondamental que cette prime soit versée à l’ensemble des postières et des postiers.