Actualités

Actus

FO aux cotés des postiers pour assurer le logement de leurs enfants

logementParce que les frais engendrés par les études des enfants sont difficiles à financer par le budget familial, FO œuvre au  développement de solutions pour aider les postiers à loger leurs enfants étudiants.

Grâce à l’action de FO l’offre s’élargit. Ainsi, quatre solutions existent maintenant : Résidences « Studéa », Résidences « Sergic Twenty Campus », logements étudiants du foyer de Cachan, logements étudiants de Créteil.

Bon à savoir ! Le Service logement de La Poste met aussi quelques hébergements patrimoniaux franciliens à disposition des enfants de postiers. Priorité est donnée aux enfants Domiens.

FO s’attèle à développer rapidement une plus large gamme d’offres et prestations à destination des « grands enfants », étudiants ou lycéens, afin de promouvoir l’Égalité des Chances !

Retrouvez toute l’information sur :   https://www.portail-malin.com/boite-%C3%A0-outils/prestations/logement-prestations/solutions-d-hebergement-temporaire-pour-les-enfants-de-postiers.html

 

L’accord AMB3 prolongé mais des craintes pour l’avenir

accord AMB3L’annonce a été faite : l’ accord AMB3 serait prolongé au-delà du 31 décembre 2020. « Avenir des Métier Bancaire »(AMB) signé par FO Com apporte des garanties depuis 2016 pour les personnels des Centres Financiers et Centres Financiers Nationaux. Une des garanties fondamentales étant le maintien de l’ensemble des sites et FO Com se félicite de cette première annonce.

Mais à l’aune des annonces du plan stratégique de la direction opérationnelle bancaire de La Banque Postale pour début 2021, FO Com craint le pire pour les activités et l’emploi dans les centres. Si on prend à la loupe les activités, celles du middle et du back office essuient de plein fouet les orientations  de réduction de coûts ainsi que l’automatisation des systèmes. Ces choix de mise en œuvre font fi aussi des compétences et de l’expertise détenues dans ces entités, largement démontrées lors de la crise du COVID. Pour les personnels, le souci premier est d’assurer leurs  missions de service public et de répondre aux attentes de toute la clientèle de La Banque Postale.

Gageons que nos dirigeants prendront conscience que l’intelligence artificielle ne garantit pas toujours ce contact relationnel basé aussi sur les valeurs humaines des postiers !

Fonctionnaires de La Poste : du changement pour le dépôt de la demande de retraite !

retraiteÀ partir du 1er octobre prochain, les fonctionnaires (*) de La Poste devront déposer leur dossier de départ à la retraite sur le site de l’ENSAP, l’Espace Numérique Sécurisé de L’Agent Public : https://ensap.gouv.fr

L’ENSAP est le service mis en place par le  Service des Retraites de l’État (SRE). À compter de cette date, il sera l’interlocuteur retraite des fonctionnaires  de La Poste. Ce service, qui détient votre dossier, traitera les demandes et simulations.

Pour accéder aux données, il suffira de se connecter au site de l’ENSAP, de créer un compte et de l’activer.  Le fonctionnaire pourra ensuite vérifier les informations et transmettre à son CSRH les justificatifs pour mettre à jour ses données.

Toute demande de départ à la retraite devra être saisie sur ce site au moins 6 mois avant la date prévue.

Pour de plus amples informations :

  • Téléphoner au numéro vert gratuit mis en place par La Poste: 0 800 004 108.
  • Aller sur le site de l’ENSAP pour retrouver toutes les étapes pour effectuer son dossier.

(*)  Les fonctionnaires demandant une retraite pour invalidité et les fonctionnaires de Mayotte ne sont pas concernés par cette évolution, rien ne change pour eux.

Télétravail déconfiné, télétravail renégocié !

teletravailA FO Com, nous refusons de qualifier le travail à distance instauré dans l’urgence et vécu pendant le confinement de « télétravail ». Il a confirmé les formidables capacités d’adaptation des postiers dans un contexte éprouvant et il a permis la continuité de plusieurs activités stratégiques. Il a révélé aussi que l’impossible pouvait très vite devenir possible, voire prioritaire.

Aujourd’hui, il est temps pour nous de sortir de cette urgence ! La Poste doit solder cette période par un geste de reconnaissance envers ses travailleurs à distance confinés. Dans le même temps, il faut redéfinir rapidement le cadre d’exercice du « vrai » télétravail à La Poste, y compris dans des périodes de crise, à travers une renégociation de l’accord télétravail de juillet 2018.

Nos lignes directrices sont claires : l’accès au télétravail doit être basé sur le volontariat. Le droit au télétravail doit être sanctuarisé pour les populations devenues éligibles pendant l’épisode COVID, et notamment pour les classes II et III. La protection des télétravailleurs doit être renforcée, notamment par l’octroi de moyens supplémentaires et par une redéfinition du droit à la déconnexion permettant de garantir une charge de travail compatible à l’équilibre vie privée et vie professionnelle. Les managers de télétravailleurs doivent être davantage accompagnés et valorisés afin de lever les freins encore existants ici et là.

Pour FO Com le télétravail ne doit pas casser le collectif de travail et s’exercer dans la confiance à accorder aux équipes.

Au-delà de la relance économique, l’impératif est bel et bien social! FO Com veillera à ce que La Poste prenne ses responsabilités pour permettre à chacun de pouvoir exercer ses activités dans des conditions décentes.