Actualités

Exigez votre masque ! Signez la pétition !

La Poste avance t-elle-masquée ? 24 millions de masques ? 10 millions ? Réquisitions ? Dons ? Stocks ? Manques ? Des masques pour aujourd’hui ? Pour demain ?

Face aux mesures gouvernementales changeantes, aux buzz médiatiques constants, aux atermoiements de La Poste, FO Com n’a qu’un seul combat : la sécurité de tous les postiers !

Pour FO Com, les consignes des autorités sanitaires constituent un socle de mesures obligatoires et minimales ainsi La Poste se doit de les améliorer dès lors qu’elle en a la possibilité. La Poste dispose de masques et de matériel mieux à même de protéger ses agents, elle doit les mettre à disposition des postiers ! C’est cette exigence là que nous portons, comme nous portons l’exigence de la mise en place d’organisations du travail qui répondent non seulement aux mesures barrières mais qui les améliorent chaque fois que c’est possible.

Postières, postiers, ensemble, exigeons de La Poste la mise à disposition de tous les moyens dont elle dispose pour protéger notre santé. Ensemble, exigeons des organisations de travail adaptées, défendons notre santé, notre sécurité et nos conditions de travail.

Je signe la pétition : pour une sécurité optimale sur mon lieu de travail !

Actus

En pleine pandémie, le Groupe La Poste délocalise…

Alors que 12 millions de salariés sont au chômage partiel en France, Docapost BPO et Docapost CNTP transfèrent activités et emplois au Maroc !

Le Groupe La Poste joue ainsi la facilité et évite la mise en place d’un Plan de Continuité d’Activité en délocalisant l’encodage des chèques de LBP (La Banque Postale) confié jusqu’ici à Docapost BPO et Docapost CNTP.

Bien que cette opération soit effective depuis fin mars, FO Com et l’ensemble des organisations syndicales sont informés depuis peu et mis devant le fait accompli. Les directions de ces deux filiales n’ont en effet communiqué aucun élément d’information aux instances de dialogue social, notamment aux Comités Sociaux et Économiques de ces deux entreprises. Elles ont déloyalement opéré et  laissent aujourd’hui leurs salariés dans le doute sur le devenir de leurs emplois.

FO Com exige la ré-internalisation en France de toutes les activités délocalisées depuis le début de la pandémie.

FO Com exige l’arrêt de tous les projets de délocalisation des activités et le maintien des emplois dans le Groupe Docaposte et dans toutes les filiales du Groupe La Poste.

Préservation de la rémunération des postiers : FO Com négocie jusqu’au bout

rémunérationFO Com vient de signer ce 6 mai 2020, un accord qui préserve l’intégralité de la rémunération des salariés de La Poste SA placés en activité partielle. Notre persévérance a permis d’obtenir dans la dernière ligne droite, quelques améliorations supplémentaires. Afficher une signature à l’avance c’était prendre le risque d’obérer le résultat final.

Cet accord c’est d’abord le résultat d’une revendication portée par nos militants dans l’ensemble des métiers (facteurs, guichetiers, vendeurs, agents des fonctions support, encadrants, managers…)

Si La Poste n’avait pas d’autre choix que de recourir à l’activité partielle dans le cadre de la préservation de la santé de ses salariés, il était inenvisageable pour FO Com qu’ils puissent être pénalisés financièrement. La crise sanitaire ne doit pas se doubler d’une crise sociale. La période est suffisamment éprouvante.

L’accord prévoit également le maintien des droits à couverture santé et prévoyance et une indemnité de compensation des 60 premières heures non cotisées à l’AGIRC/ARCO. Il n’y aura pas d’impact négatif sur la détermination des droits des salariés sur le calcul de leur ancienneté et sur l’acquisition des congés.

Ne pas baisser la garde : cet accord est prévu jusqu’à fin juin mais cette situation d’urgence sanitaire pourrait durer, il était donc nécessaire d’obtenir la possibilité de le reconduire, Une réunion se tiendra donc à la mi-juin pour examiner l’évolution de la situation, FO Com s’y fera entendre !

Attention danger ! Au courrier, la productivité passe avant la santé !

productivitéLa nouvelle organisation de la distribution du Courrier présentée par La Poste n’est pas un simple ajustement provisoire pour répondre aux exigences de la crise sanitaire. C’est une  véritable réorganisation à l’échelle nationale qui, non seulement s’inscrit dans un objectif de gains de productivité, mais ne respecte pas les préconisations gouvernementales liées au dé-confinement.

 On atteint le niveau zéro en matière de dialogue social. Ni négociation, ni concertation, ni écoute et La Poste se permet de faire croire à la co-construction  avec les organisations syndicales : Gonflé le staff de la direction du courrier, mais là ou il y a de la gêne, y a pas de plaisir !

FO Com a bien tenté d’argumenter pour répondre à la fois à la nécessité de la reprise progressive de l’activité et à la mise en place des mesures impératives de santé et sécurité. Nos interlocuteurs atteints de surdité n’ont pas abordé le fond des problèmes et sur la forme ils ont fait preuve d’un mépris rare. Les finances auraient-elles pris la première place devant la protection des postiers ?

Après le 11 mai, dé-confinement ne veut pas dire retour à la normal. Notre principale revendication reste et restera la santé et la sécurité des postiers. FO Com claque donc la porte à la parodie en cours et laisse La Poste à son monologue ! [Lire la déclaration préalable FO Com]

 

Prolongation de la demande et utilisation du Chèque-Culture

Chèque-CultureSuite à des difficultés sur la production des Chèques-Culture, la date limite de demande de la première vague du Chèque-Culture est prolongée à une date ultérieure. Celle-ci était initialement prévue jusqu’au 15 avril.

Il est possible, pour celles et ceux qui ne l’auraient pas encore fait, d’effectuer votre demande au titre de la première vague. Autre information : la date d’envoi des Chèques-Culture aux postiers prévue en juin sera également repoussée.

Vous n’avez pas encore commandé votre Chèque-Culture d’une valeur de 25 euros, rendez-vous sur l’Espace activités sociales : https://slc.portail-malin.com/web/chequeCulture?execution=e1s1

Pour rappel, cette prestation permet de régler l’achat de produits culturels dans de grandes enseignes comme FNAC, Cultura, etc, mais aussi pour des loisirs, visites de musées et de châteaux. Pour être éligible, les postiers devront être en activité au moment de la demande et avoir un indice brut ≤ à 557 ou un Salaire Brut Annuel (SBA) ≤ à 26 541,65 €.

Les Chèques-Culture dont la date de validité arrivait à échéance le 30 avril pourront être utilisés jusqu’au 31 juillet 2020, sans échange préalable. Pour les personnes qui auraient des difficultés, n’hésitez pas à les faire remonter auprès de FO Communication ou de la DNAS en contactant la ligne des Activités Sociales : 0800 000 505. Horaires provisoires : 9h-12h et 14h-17h.