Actualités

Actus

Une attractivité toute relative !

Lors de la CDSP du 16 janvier dernier sur l’attractivité du Réseau, plusieurs points ont été abordés notamment l’inclusion numérique, les Facteurs Guichetiers, les différents formats de bureaux…

Sur les 17000 points de contacts, maintenant moins de la moitié sont des bureaux de Poste au sens strict du terme (8263).

Seulement, lorsque FO pose la question des fermetures de bureaux, la Direction n’est pas aussi enjouée. Elle nous explique que ces bureaux ont été soit fermés, soit transformés (Agences Postales Communales, Relais Poste Urbain…), soit remplacés par des Maisons de Service au Public (MSAP). La Poste justifie ces évolutions par le faible nombre d’opérations comptables dans la journée ou par la modification du comportement des clients !

FO considère qu’il est bien trop simple de se cacher derrière de tels motifs au détriment d’un vrai dialogue social. La Poste suit son cap économique envers et contre tout, sans se soucier des conséquences pour les clients et les postiers. Alors lorsque FO apprend qu’un nouveau contrat de présence postal est en train d’être étudié pour la période 2020-2023, FO sera plus que vigilante à l’offre de garantie de maintien du service public, espérant rendre son sens au terme attractivité…

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Je t’apprécie, tu m’apprécies…mais s’apprécie-t’on ?

Depuis le 2 janvier jusqu’au 31 mars 2019, la campagne d’appréciation se déroule à La Poste.

Tous les postiers qui ont au minimum six mois d’ancienneté doivent rencontrer leur manager afin d’échanger sur l’année écoulée, dans de bonnes conditions matérielles.

Ce temps dédié est destiné à permettre au manager d’évaluer le niveau de réalisation des objectifs, d’identifier les compétences à consolider et de fixer les objectifs pour l’année à venir. Il permet également à l’agent de partager avec son N+1 sur ses souhaits d’évolution professionnelle.

FO rappelle qu’en aucun cas, l’agent ne doit être jugé sur des comportements de l’année en cours. Les objectifs doivent être proposés en fonction des moyens de chacun. L’agent en temps partiel ne doit pas être jugé sur son choix de temps de travail et ses objectifs doivent être  déterminés en fonction de son temps de présence sur le poste.

L’agent dispose d’un délai de réflexion de 5 jours francs avant de signer et de noter ses remarques. L’agent peut contester l’évaluation de ses objectifs, des critères, et argumenter. Il doit recevoir le double de l’entretien d’appréciation.

Si l’agent le souhaite, il peut déposer une demande de médiation dans les deux mois suivant la dernière signature de la notation. Il pourra se faire accompagner d’un représentant syndical. Si la médiation n’aboutit pas, le salarié peut saisir une CCP (Commission Consultative Paritaire) et le fonctionnaire, une CAP (Consultation Administrative Paritaire).

FO invite les personnels à utiliser toutes les voies de recours existantes en cas de désaccord. Contactez votre représentant FO pour toute question et toute aide.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Tous en grève le 7 février !

 grève 7 févrierFace au mépris du gouvernement actuel quant à la situation des 5,5 millions de fonctionnaires et agents publics, oubliés de toutes les mesures de revalorisation des salaires avec une huitième année de gel en dix ans,

FO appelle à une journée d’action et de grève le jeudi 7 février 2019.

Ce sera l’occasion de porter haut les revendications de FO :

  • L’augmentation des salaires
  • Le maintien et l’amélioration du Statut général des fonctionnaires
  • La fin des suppressions de poste
  • Le maintien du Code des Pensions civils et militaires

FO Com Poste a déposé un préavis de grève pour cette grande journée d’action et de mobilisation. Tous les postiers, fonctionnaires et salariés, sont couverts par le préavis. Alors toutes et tous mobilisés  le 7 février !

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Que faire en cas d’intempéries ?

neigeL’hiver arrive partout en France. La neige s’installe… Si vous êtes bloqués chez vous à cause des intempéries, vous devez dans un premier temps prévenir votre chef de service.

Vous aurez alors la possibilité de travailler à domicile de façon exceptionnelle si votre hiérarchie le permet et si votre poste de travail est éligible au télétravail. Comme stipulé dans l’accord Télétravail, signé entre autre par FO, le 27 juillet 2018, le télétravail occasionnel permet de « répondre à des situations individuelles inhabituelles (…) rendant impossible le déplacement sur le lieu de travail » (art. 2.4.1 paragraphe 3).

Vous pourrez également travailler dans un bureau proche de votre domicile, si ce dernier a besoin de vos services en accord avec votre hiérarchie. Vous pourrez aussi poser un CA.

Si vous êtes confrontés à un refus de votre hiérarchie, n’hésitez pas à contacter vos représentants locaux FO. Ils seront vous accompagner et vous défendre !

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page