Actus

FO Com au cœur de l’action pour les cadres

En fin d’année dernière et après avoir pris connaissance des résultats du baromètre d’engagement des cadres, nous avions proposé un questionnaire à l’adresse de tous les cadres de La Poste. Plus vous serez nombreux à répondre, plus nous pourrons argumenter nos revendications à l’aide de vos remarques. Les cadres représentent près de 40% du personnel de l’entreprise et il est urgent que cette dernière prenne conscience que cette population est en proie à la pression, que son autonomie se réduit et que sa rémunération n’est pas à la hauteur de l’investissement.

De manière totalement anonyme, prenez les quelques minutes qu’il vous faudra pour répondre. [Lien vers le questionnaire]

Conçus pour aider dans les besoins quotidiens, pensez aux CESU

CESULe CESU préfinancé par le Conseil d’Orientation et de Gestion des Activités Sociales de La Poste (COGAS) vous permet de réduire significativement le prix des prestations ! C’est un titre de paiement nominatif qui permet de régler des services à la personne à domicile ou hors domicile (garde d’enfants). Les activités payables par CESU auprès des organismes agréés ou dans le cadre d’un emploi direct sont les suivantes :

  • Services à la famille : garde d’enfants, crèche, halte-garderie, jardin d’enfants, assistante maternelle, garderie périscolaire, soutien scolaire et cours à domicile…
  • Services de la vie quotidienne : entretien de la maison, travaux ménagers, petits travaux de jardinage et de bricolage, assistance informatique et Internet à domicile…
  • CESU « Handicap» : Assistance aux personnes âgées handicapées ou dépendantes, aide à la mobilité et transport des personnes en difficulté de déplacement…

Bon à savoir concernant la période d’échange des CESU « 2023 » périmés

Pour ne pas perdre les CESU 2023 que vous n’auriez pu utiliser avant le 31 janvier 2024, vous pourrez les échanger. La période d’échange des CESU millésime 2023 arrivés à expiration sera ouverte du 1er au 28 février 2024. L’échange, moyennant des frais, se fera via le service en ligne de Domiserve. En quelques clics, la demande sera validée. Vous pourrez bénéficier, soit d’un envoi des CESU papier par courrier, soit d’une prolongation des CESU dématérialisée disponible sur votre compte CESU Domiserve.

Pour effectuer votre demande :

  • Connectez-vous à l’adresse https://www.domiserve.com/echange
  • Indiquez que vous bénéficiez de CESU papiers ou de CESU dématérialisés sur votre Compte CESU Domiserve,
  • Si vous bénéficiez d’un compte CESU, vous serez redirigé vers votre « Espace Bénéficiaire » pour authentification,
  • Déclarez vos numéros de chèques ou sélectionnez le numéro du compte concerné,
  • Choisissez le type de CESU que vous souhaitez recevoir : CESU papiers ou CESU dématérialisés,
  • Réglez vos frais d’échange par carte bancaire (15 € pour alimenter un compte CESU, 18 € pour recevoir des CESU papiers).

Pour tout savoir sur le CESU rendez-vous sur Portail Malin : Info Cesu

PIC de Cestas : on débraye

Les agents de la plateforme industrielle Courrier de Cestas (33) ont fait grève le mardi 23 janvier à l’appel de l’intersyndicale dont FO est partie prenante depuis le 22 janvier. À ce jour, déjà six débrayages avec des interruptions de travail de 59 minutes en milieu de la vacation ou à la fin de service pour les salariés et d’une journée entière pour les fonctionnaires.

L’intersyndicale revendique le grade de II.1 pour tous et une augmentation de salaire significative en rapport avec l’inflation. Mais malgré une nouvelle réunion le lundi 22 janvier, les négociations sont au point mort. La direction n’ayant fait aucune proposition.

FO Com a déposé un préavis de grève illimitée à partir du 30 Janvier 2024 minuit qui couvre l’ensemble du personnel de la PIC.

À la suite du dépôt de celui-ci, FO Com 33 a été reçue le vendredi 26 janvier par la direction. Nous avons fait part de nos revendications (demande de prime de pouvoir d’achat, grade de base en II.1 pour tous les agents), mais celles-ci ont été rejetées par la direction. Pour autant, la section ne lâchera rien et martèlera à qui voudra l’entendre que le travail des agents mérite reconnaissance.

Le facteur va prendre votre courrier en photo

Lors de la disparition du timbre rouge après 173 ans de bons et loyaux services, FO Com dénonça fermement que La Poste écarte ainsi une frange de la population en imposant un affranchissement totalement numérique pour les courriers urgents.

Le fiasco constaté par la mise en place de la e-lettre rouge est total : cette dernière peine à franchir les 3 500 utilisations par jour alors que l’entreprise tablait sur 8 000 à 10 000 pour être rentable. « UFC Que Choisir », lors d’une enquête sur le sujet, déplore, contrairement à la promesse de La Poste, que 75% des courriers sont parvenus à destination en J+1 contre 89% pour le timbre rouge physique… Il semblerait que le numérique ait ses limites.

Mais La Poste persiste et signe : Désormais, et pour contrer l’illectronisme ou l’impossibilité pour les clients de se déplacer en bureau de poste, c’est le facteur qui va s’y coller. Via une application sur son smartphone professionnel, il scanne le courrier (pouvant aller jusqu’à dix pages) du client, non sans l’avoir informé sur les conditions de vente. Il saisit puis valide ensuite toutes les informations nécessaires à l’envoi : règlement général sur la protection des données, adresses de l’émetteur et du destinataire puis il lui fait choisir les options (avec ou sans suivi, couleur ou noir et blanc) ; Il perçoit ensuite le montant de la prestation et remplit le récépissé du carnet de commission. A son retour au bureau, il remettra les fonds perçus avec sa fiche de reddition des comptes. Ouf ! Voilà une prestation rondement menée et qui prendra tout de même un peu de temps (entre 8 et 10 min).

Même si, pour l’instant cette activité en est encore à ses balbutiements, La Poste a bien l’intention de développer ce process. FO Com sera vigilante pour que celle-ci soit intégrée dans le calcul de la charge de travail du facteur comme c’est le cas pour d’autres prestations ((Veiller sur mes parents ou petits plats portés).