Actualités

Actus

FO Com dans la grève à la Direction Technique

Dans le cadre des réorganisations territoriales de la Direction Technique sur les PIC de Castelnau (Haute Garonne) et Poitiers (Vienne), les secrétaires départementaux FO de ces 2 départements ont déposé un préavis de grève le 7 octobre dernier qui a été suivi par la totalité des personnels de ces deux sites.

Les problématiques récurrentes d’effectifs, l’intransigeance de la direction sur le gel d’embauches à l’externe ainsi que sur l’amplitude horaire de nuit qu’elle maintient à 8h maximum ont eu pour effet de mobiliser tous les collègues concernés par ce préavis.

La direction serait avisée de prendre cet avertissement au sérieux et d’entendre les revendications exprimées par le personnel que FO notamment s’est chargée de relayer et d’appuyer. FO Com continuera de soutenir et défendre le personnel conformément aux valeurs qui sont les siennes : Revendiquer et négocier dans l’intérêt de nos collègues!

La fédération FO Com soutient les agents dans leur mouvement et les représentants FO locaux.

FO dans le mouvement de grève à Bordeaux

BordeauxCe lundi 7 octobre 2019, journée mondiale pour le travail décent, une quarantaine d’agents du Réseau de la Gironde était en grève devant le bureau de poste de Mériadeck, bureau « vitrine » de Bordeaux.

FO a accompagné et soutenu le personnel en colère de ces cinq secteurs (Bordeaux Mériadeck, Bordeaux Bastide, Bordeaux Victoire, Bordeaux Maritimes et Villenave-d’Ornon), avec la CGT et SUD, pour les raisons suivantes :

  • Arrêt des suppressions d’emplois.
  • Respect du mode de calcul des Chargés de Clientèle remplaçants défini dans l’accord 2016.
  • Arrêt du seuil de déclenchement de la Force de Travail Variable à partir de x absences tous motifs confondus.
  • Arrêt des fermetures et des transformations de bureaux.
  • Respect de la vie privée et de la vie professionnelle.
  • Arrêt des changements de planning à la dernière minute.
  • Mise en place d’objectifs réalisables pour tous les personnels.
  • Meilleure reconnaissance financière pour tous les personnels.
  • Évolutions professionnelles sans perte d’argent.

[Lire le tract]

A ce jour, l’entreprise n’a pas répondu aux revendications spécifiques des organisations syndicales présentes.

FO Com soutient les agents et les représentants locaux FO dans cette action. Il est primordial que La Poste prenne en considération les demandes des agents afin que ces derniers puissent travailler sereinement et trouver un équilibre entre leur vie personnelle et leur vie professionnelle. La Poste ne doit pas oublier que la santé est un droit et non une marchandise !

Le décès du Président Félix Faure était-il un accident du travail ?

On savait que les circonstances du décès du Président de la république en 1899 prêtait à sourire, tant l’anecdote était passée à la postérité (décédé en petite tenue dans les bras de son amante).

Mais récemment, la justice a reconnu que le décès d’un salarié après une relation sexuelle était bien un accident du travail. Ceci mérite quelques explications : le salarié en question était en déplacement professionnel et donc, de ce fait, sous l’autorité de son employeur en toutes circonstances. Cette sujétion vaut car le salarié est en mission pour le compte de son employeur.

La Cour d’appel de Paris a requalifié l’arrêt cardiaque fatal d’un technicien de sécurité, survenu après une relation sexuelle, en accident de travail. L’employeur avait alors fait appel de ce premier jugement. La Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) a alors fait valoir qu’un rapport sexuel relevait bien des actes de la vie courante, à l’instar de prendre une douche ou un repas. La victime bénéficiait bien de la présomption d’imputabilité, c’est-à-dire à l’occasion du travail et donc découlant de ce fait.

FO Com rappelle que les salariés en mission sont sous le coup de l’article L411-1 du code de la Sécurité sociale pendant tout le temps de la mission qu’ils accomplissent pour leurs employeurs.

Bien informé, bien renseigné grâce à FO Com, n’hésitez pas à contacter vos représentants locaux.

La Sécurité sociale en danger

Alors que le Gouvernement persiste dans sa proposition de projet de loi de retraite par points, il annonce le PLFSS (Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale) !

Ce projet de loi est une attaque directe contre le milieu de la santé et contre les retraités. Il prône la hausse de la CSG (Contribution Sociale Généralisée), la hausse de la fiscalité sur les indemnités de départ à la retraite, la désindexation des pensions pour les retraités (percevant plus de 2000 euros par mois)… Le Gouvernement, non content de paupériser la population, persiste et signe dans l’austérité, mais cette fois, en s’attaquant à une des plus grandes sphères sociales, la santé.

Pour FO, il est inadmissible que des économies soient faites sur des systèmes de solidarité mis en place depuis plusieurs décennies et ayant fait leurs preuves. La Sécurité Sociale n’est aucunement source de bénéfices, sa gestion ne doit pas être faite par le gouvernement.

FO condamne ce budget et toutes formes de régressions sociales. Cette attaque est étroitement liée avec celle des retraites. C’est pour cela que FO appelle à la grève le 5 décembre. FO refuse le régime unique par points et exige le maintien des 42 régimes de retraite.